♪ L'hiver arrive à grands pas, et nous nous sommes mis à l'heure pour accueillir les premiers flocons ~ Bienvenue aux nouveaux qui nous rejoignent dans la bonne humeur ♪ Jetez un œil à ce fabuleux concours : Le Concours de Décembre ♪

Partagez | 
 

 Le traître qui sommeille en chacun de nous || Kakuzu & Hidan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Le traître qui sommeille en chacun de nous || Kakuzu & Hidan   Jeu 23 Aoû - 15:16

J’aimais les montagnes qui bordaient les abords de ma grotte ; elles étaient majestueuses, grandioses… Au coucher du soleil, elles se peignaient de couleurs chatoyantes qui dégringolaient en cascade le long de leurs parois. Des heures durant mon regard se perdait dans cette immensité, se hasardait de pics en rochers jusqu’à se mourir à mes pieds… Cet endroit était un et tout à la fois, il était unique et banal en le sens ou tout se ressemblait et ou chaque détail était criant de beauté. Ce dédale de roche, je le parcourais souvent, sans but précis, juste pour le plaisir… Je me plaisais à admirer chaque pierre, chaque ravin ; ils étaient tous exceptionnels. En déambulant ainsi, je réalisais à quel point nous étions peu de choses… Ce morceau de granit était tellement plus fort, plus endurant que nous ne l’étions nous-mêmes ; comment pouvions nous considérer comme la race maitresse ? L’ignorance de l’Homme me sautait aux yeux, je ne comprenais tout simplement pas pourquoi j’étais le seul.
Le seul, seul au milieu de tous.

Il était sept heure, peut-être huit… J’avais passé une bonne partie de la journée dans ma « grotte aménagée » à préparer divers toniques et fortifiants. Depuis plusieurs générations que nous étions installés prêt d’Iwa, ses habitants avaient pris l’habitude de se diriger vers nous pour leurs « médications »… L’attente à ma caverne devait certainement être moins longue qu’à la clinique, ça devait aider à pousser la clientèle vers chez moi ! aussi passais-je souvent le plus clair de mon temps libre à préparer des remèdes que je distribuais à qui le désirait… C’était un mode de fonctionnement que j’affectionnais particulièrement ; il rendait les gens plus aimables, moins… Désireux de se faire plaindre. Les villageois me savaient impartial, je ne traitais jamais ce qui ne méritait pas de l’être, aussi ne venaient-ils me voir que lorsqu’ils en avaient réellement besoin.

  • « Monsieur Yukimitsu ? »


Je reconnaissais cette voix fluette ; c’était celle d’une petite fille qui me rendait régulièrement visite… Soit elle venait prendre une leçon d’herboristerie, soit elle venait chercher le traitement de sa grand-mère –une personne âgée souffrant d’arthrose chronique… Très douloureux-. Alors prêt de l’entrée de ma grotte, je me retournais en sa direction et lui adressais un grand sourire avant de cesser mon activité :

  • « Oui Line, j’arrive, laisse-moi une minute ! » Précipitamment, je me rinçais les mains dans un bac d’eau et m’avançais vers elle « Oui, qu’est-ce que je peux faire pour toi ? » Son regard était éclatant de vitalité, tellement intelligent et emplit de bonté… Pour tout ceci, j’aimais profondément les enfants ; ils étaient les meilleurs êtres humains qui soit « Je viens chercher les médicaments de ma grand-mère ! » Une nouvelle fois je lui souriais « Oui, bien sûr… Attend moi ici, je reviens. »


Derechef je la quittais pour m’enfoncer dans mes « appartements » ; ma grotte s’enfonçait à environs 300mètres sous terre et avait une « hauteur sous le plafond » de 6 mètres tout le long… Pour moi, c’était un véritable palace ; parfait pour la culture des plantes et pour un homme avide de solitude tel que je l’étais. Les premiers 100 mètres étaient d’ailleurs réservés à mes boutures et divers herbes, les 100 suivants composaient mon lieu de vie et de travail, là ou je préparais la plupart de mes mixtures et ceux restants étaient cachés de tout public par une fausse plaque de roche de ma conception; derrière se trouvait un laboratoire un peu clandestin, dans lequel je procédais à quelques expériences et productions illégales. J’adorais ma « maison », elle était parfaite pour moi…
Rapidement, j’embarquais le petit paquet d’herbes et de remèdes divers que j’avais préparé à l’intention de sa grand-mère et retournais à l’entrée ou m’attendait la fillette. Elle était toujours là, dans sa splendide candeur, affichant son sourire radieux… J’adorais cette gamine, elle était tout mon contraire et cela me réchauffait le cœur de savoir que de telles personnes existaient réellement.

  • « Tiens choupette, y’a tout ce qui faut dedans… Même un petit extra, rien que pour toi ; un thé dont je veux que tu me listes les composants pour notre prochaine leçon. » - « Oui monsieur Yukimitsu ! Désolée mais je dois y aller, il est tard et je dois rentrer avant qu’il ne fasse nuit… Je vous revois bientôt ! » J’hochais la tête « Vas-y poulette, et fais attention en rentrant ! »


D’un geste de la main, je la saluais et elle s’en alla comme elle était venue.
Cette vie qui était la mienne n’était certes pas palpitante, mais elle me convenait… Tous les jours, j’avais la visite des villageois et, parfois, je m’hasardais même à remplir une mission. C’était une existence chaste, elle pouvait même paraître fade à certains ; mais elle me convenait. Si mes possessions matérielles se limitaient à un lit et quelques plantes, j’étais riche spirituellement et c’était tout ce qui comptait. Abandonner ce confort auquel nous étions tant habitués était pour moi une condition obligatoire pour m’élever ; et m’élever était essentiel pour aider pour prochain. Assis en tailleurs devant ma caverne, je regardais le soleil couchant avec béatitude; rien ne venait troubler mon repos... Enfin pas encore.
Revenir en haut Aller en bas
Kakuzu
Modérateur / Membre de l'Akatsuki
avatar


Nombre de messages : 191
Sexe : Masculin

Shinobi's Identity
Experience:
100/100  (100/100)
Prime:

MessageSujet: Re: Le traître qui sommeille en chacun de nous || Kakuzu & Hidan   Jeu 23 Aoû - 23:39

Kakuzu était sur les routes depuis trois jours maintenant, il profitait d’un temps d’accalmie dans la chasse des jinchuriki pour s’occuper d’un Iwajin ayant une grosse prime flottant au-dessus de sa tête, pesant au-dessus de celui-ci telle une épée de Damoclès. Épée que le déserteur de Taki comptait bien abattre sur la nuque du Jûnin d’Iwa, une guillotine métaphorique qui occasionnerait un joli profit. La région du pays de la terre, il la connaissait bien, depuis le temps qu’il arpentait cette terre, il avait appris à connaitre chaque pays, alors les montagnes de ce pays d’apparence si hostile n’impressionnaient pas le moins du monde Kakuzu, il avait déjà vu des choses bien plus singulières que les immenses chaînes de montagnes qui encerclaient ces contrées. Son équipier, Hidan, était allé vadrouiller dans la région, son Dieu de pacotille seule savait où il se trouvait et ce qu’il faisait.

D’après ses informations, le ninja qu’il traquait devait se trouver dans petit village du pays, pour les besoins d’une mission, Kakuzu avait prévu de le tuer rapidement, peu importe où ils se trouveraient. Ledit village était en vue, il avança sans crainte en passant l’ouverture de la bourgade, son manteau noir orné de nuage sanglant passait presque inaperçu pour les civils, mais un groupe de ninja, commandé par sa cible l’avait vu arrivé, dans le groupe, seul le Jûnin en chef de cette escouade savait ce que signifiait ce manteau. Armé de courage, le plus très jeune Onujiku, ninja talentueux de son pays, défia Kakuzu, sans savoir à qui il avait à faire réellement. Il regarda le groupe de quatre hommes se mettre en place en face de lui, l’un d’eux ordonna au villageois de rentrer chez eux. L’air ambiant puait la tension, c’était à la limite du palpable. Les quatre hommes se feraient vite submerger par les capacités du Nukenin de l’Akatsuki. Le vide s’était créé autour de l’équipe, plus aucun civil n’était dans les parages, Kakuzu n’avait rien contre les dommages collatéraux, mais il détestait les emmerdeurs. Le premier objectif du trésorier résidant dans l’élimination du membre le plus dangereux parmi l’escadron de ninja régulier qui se tenait en face de lui. Mais il ne pourrait surement pas s’en occuper sans affronter d’abord un ou deux autres ninjas.


-Vous êtes quatre, et pourtant vous n’avez aucune chance, vous trois ! *dit-il en désignant les trois Chûnin accompagnant sa cible* plutôt que de mourir pour rien, fuyez ! Le seul que je viens chercher est votre chef, je viens chercher les 15 500 000 ryôs qui sont sur sa dépouille.

-Espèce de fou, quatre contre un et tu penses qu’on va fuir, toi dégage d’ici ! répondit un des membres de l’équipe.

Kakuzu le regarda calmement. *Très bien, j’ai trouvé ma première victime qui servira d’exemple* Seul trois petits mètres séparaient les deux camps, qu’allait-il advenir, Kakuzu le savait, eux ne se faisait que des illusions. Avant même que l'Ex-taki-jin n’attaque, le Jûnin qu’il venait chercher prit l’initiative, il envoya un kunai orné d’un parchemin explosif, le geste était précis, rapide et surprenant, Kakuzu eut tout juste le temps de durcir son bras grâce à sa technique Dôton, l’explosion avait généré une fumée noire et opaque, un ordre de formation fut crié « Formation du Golem ! ». Kakuzu sortie brusquement de cette fumée, il se mit en retrait, lui permettant d’analyser la situation, il se tenait le bras que le kunai avait touché.

-Les gars ! Il est blessé, on continue comme ça et on en aura vite fini !

Kakuzu préféra ne rien répondre, ils estimaient mal la situation, mais peu importait. Leur formation était simple, un chûnin était devant, le Jûnin directement derrière lui, les deux autres sur chaque côté. La formation était simpliste, cela arrangeait Kakuzu, il perdait assez de temps comme ça. Celui que le déserteur voulait tuer en premier était à gauche du chef d’équipe, c’était parfait, plus Kakuzu reculait, plus ils avançaient jusqu’à se retrouver à l’emplacement de la première attaque, les traces de brulures de l’explosion étaient encore bien présentes. Une fois exactement sur l’emplacement, le Jûnin remarqua un trou dans le sol, il donna l’ordre de se disperser trop tard, une moitié de bras sortie du sol et empoigna violemment un des jeunes par la gorge. Les trois autres s’étaient dispersé, laissant le champ libre à Kakuzu d’intervenir, un battement de cœur régulier faisait mouvoir ce bras, un amas de fils noir sortait de ce bras vivant, d'autres sortaient du coude du trésorier, les fils noirs se relièrent et comme à sa naissance, le bras droit était reconstitué. Le monstre de fins cordages était planté là, levant à bout de bras le jeune Chûnin par la gorge, l’étranglant avec une poigne de démon. Une dernière crise de spasme prit l’homme, les yeux étaient révulsés, la langue pendante et les lèvres bleutées, aucun doute, Kakuzu le savait grâce à son expérience, il était mort, cela n’avait pris que quelques minutes tout juste. Il jeta violemment le corps par terre, en direction d’Onujiku, les trois ninjas regardèrent le cadavre de leur ancien camarade voler dans les airs et atterrirent dans un nuage de poussière, le chef d’escouade essayait de contenir ses larmes et sa détresse mais les deux élèves ne le purent, elles coulèrent à flots.

-Sa mort est de ta faute, plutôt que de mourir seul, tu as tué toi-même ce jeune homme, tu ne peux que l’avoir sur la conscience, mais je vais bientôt vous réunir en enfer !

L’un des Chûnin tomba au sol, plein de chagrin, il se tenait à genoux devant la dépouille de son camarade. Kakuzu ne le prit pas en pitié mais le sort des Chûnin l’importait peu, ils ne valaient pas un ryô, leur chef en valait une quinzaine de millions, c’était suffisant pour en finir rapidement. Le plus ancien de l’Akatsuki se tourna vers sa cible, Onujiku était encore désorienté par le décès de son protégé, c’était tout juste s’il avait capté les mots et la menace qui venait d’être prononcés, Kakuzu en profita, il prononça des mots bien habituels pour lui *Dôton Domu* aussitôt dit, son bras durcit considérablement, avec une incroyable vitesse, presque instantané, il se retrouva à côté du chef de section, à peine Onujiku avait tourné la tête pour voir son meurtrier, que le bras de fer s’abatis sur son visage, il fit propulser durement contre une des maisonnettes de bois, le mur céda face à la force du coup. Le Chûnin encore debout prit son compagnon, essayant de le garder debout, et les deux coururent à toute hâte vers la sortie du hameau.

*C’est ça, fuyez ! Nous nous reverrons que vos têtes seront mise à prix, insecte insignifiant !*

Kakuzu les regardait partir en courant avec détachement, il refit attention à sa cible, il n’était pas mort, mais les évènements de ces dernières minutes et le coup l’avaient complètement sonné, il le prit par la gorge, le souleva des décombres que la chute du mur avait engendrés, d’un seul bras il le tenait bras tendu, avec sa simple force brute. Son autre main se prépara, elle banda les muscles qui la constituaient, et pénétra dans la chair ferme et chaude de l’Iwa-jin, pile à l’emplacement du cœur, dans un geste brusque, il ressortit l’organe vital, le liquide rouge et chaud gicla sur les vêtements de Kakuzu ainsi que sur une partie de sa cagoule blanche. Il jeta le cœur au sol, près du cadavre du premier mort, la cible était morte, il ne restait plus qu’à la portée jusqu’au point d’échange le plus proche. Il avait entendu parler d’un lieu tenu par un jeune Eisei-nin digne de confiance, qui faisait bien son travail, Kakuzu était obligé d’y aller, c’était le plus proche et son point habituel avait fermé, détruit par les forces d’Iwa. Le seul problème c’était qu’il se trouvait à un jour d’ici, et surtout que son équipier allait sévèrement l’emmerder. Tien quand on parle du loup, voilà qu’Hidan arrivait dans le village.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Le traître qui sommeille en chacun de nous || Kakuzu & Hidan   Ven 24 Aoû - 22:53

Encore une proie... En ces temps sombres et troubles, Hidan devait se plier à ce que devait faire son compagnon. Il avait encore du temps avant de poursuivre de nouveau la poursuite des démons à queues. Le duo immortel se dirigeait donc vers la prochaine cible qui rapporterait un énorme pactole à l'organisation. Mais qu'importait pour l'adepte de Jashin. L'argent l'argent et toujours l'argent. Ça lui tapais de plus en plus sur les nerfs d'entendre son compagnon déblatérer et montrer son attachement pour des conneries pareilles. Mais il devait faire avec pour le moment et puis au final, il honorait Jashin en massacrant les proies de son partenaire. Au final tout deux y trouvaient leur compte même si cela insupportait Hidan. Leur prochaine cible était un fameux Ninja du Pays des Roches. Voilà des tonnes de kilomètres que nos deux compagnons devraient parcourir. Ils avaient vu du pays et parcouru de long en large la plupart des différents Pays. Etant l'un des binômes les plus performant en terme de réussite de mission, ils en accumulaient à présent un certain nombre. La renommée par le sang ne faisait que croître la dangerosité de l'organisation du nuage rouge. En somme c'était tout de même une bonne chose. Mais ça vous pouvait également avoir ces conséquences. Notre binôme d'immortel arrivait enfin vers l'endroit ou devait se trouver le sacrifice de Jashin, mais il restait encore nombre de lieux à parcourir.. Enfin nombre, pour Hidan cela pouvait paraitre énorme bien qu'en faite il n'y avait que quelques kilomètres à parcourir. Après une légère engueulade pour marquer la soudure du duo, Hidan s'éclipsa pour faire quelques besoins personnels. Et comme il s'en doutait, son camarade ne l'avait point attendu..

« Pour l'argent il ferait n'importe quoi ce tordu ! Après il va encore me reprocher d'avoir été trop lent.. Maintenant pour le retrouver ça va être galère ! »

Continuant tranquillement sa route, Hidan ne cessait de soupirer en pensant au comportement de son camarade. Sans arrêt en train d'afficher cet air supérieur.. dénigrant tout le monde. Jashin aura sa peau un beau jour. C'est ce que disait l'immortel en ce moment.. Quand soudain un léger tremblement dans la terre le perturba.. esquissant un sourire narquois tout en fermant les yeux, il savait que son compagnon était tout près. Mais pour l'heure, ce fut deux petits troubles-fête qui vinrent perturbé notre Jashiniste dans sa quiétude. L'air surpris, Hidan médita pendant plusieurs secondes, l'air surpris. Kakuzu ne lui avait donné aucune informations sur leur cible, se pourrait-il que ce soit l'un de ces deux.. gamins ? Quoi qu'il en soit cela pourrait être une bonne excuse. Les deux jeunes gens s'arrêtèrent devant l'homme de l'Akatsuki. Ils étaient terrifiés, le visage recouvert de poussière et d'égratignures. La peur se lisait sur leurs visages. Et avant même qu'il ne puisse ouvrir la bouche, celui qui soutenait son ami s'exprima en s'agenouillant devant un Hidan abasourdi

« Je.. je vous en supplie, ne nous tuez pas »

Hidan haussa les épaules ainsi que les sourcils. Fixant celui qui lui adressait la parole dans le blanc des yeux. Il se contener de rire. Ils l'imploraient de les épargners. En gros, d'avoir pitié. Du moins, c'est comme ça qu'Hidan traduisit sa phrase. Ce mot était loin de faire partie de son vocabulaire. Voyant la peur s'immiscer de plus en plus en l'homme agenouillé. Hidan relâcha et se mit à rire d'une façon effroyable. Du courage.. ils n'en avaient pas, ils étaient lâches en implorant le ninja de l'Akatsuki de les laisser vivre. Mais ils n'étaient pas tombés sur la meilleure personne qu'il soit pour ça. A l'inverse de ses (possibles) adversaires qui déploraient certainement de prendre des vies inutilement, c'était loin d'être le cas pour notre adepte du Jashinisme. Agrippant sa faux de sa main droite, il cessa de rire. Pointant du doigt les deux amis, il s'exprima d'une voix forte

« Tsssss Bande de minables !! Jashin-sama est très déçu.. Vous qui venez me réclamer, eh bien j'arrive !! Je vais purifier vos âmes hérétiques.. Gwahahahahhaha !

Du sang.. il y en avait partout. Et à défaut de laisser des traces derrière lui, les cadavres des deux individus gisaient inerte sur le bout de la faux d'Hidan. L'apparence démoniaque de l'immortel s'estompa et tandis qu'il rejoignait tranquillement le village, il aperçu son compagnon. Ne pouvant s'empêcher d'exprimer du dégoût à sa vue, il relâcha les cadavres des Chunins à ses pieds.

« T'es vraiment une brèle, même pas capable d'empêcher les fuyards de fuir. Et après on dit que je suis lent.. franchement, qu'est-ce qu'il faut pas entendre. "dit il en soufflant" Je l'ai est ramené, chais pas si t'en avais besoin, mais en tout cas, ils n'avaient pas foi en Jashin.. c'est dommage »

Observant le cadavre de celui qui visiblement aller leur rapporter gros, il écarquilla les yeux et pointa du doigt son camarade. Il fallait mettre les choses au point avant de reprendre la route. Pas question qu'il y est des tours de rôles cette fois-ci. C'était ses combines à lui, il assumerait. Pourquoi s'épuiser.. Nan vraiment, il ne fallait pas demander à Hidan. Ce serait certainement la parole de trop, celle qui ferait que ce voyage serait.. mouvementé ? Sans aucun doute, c'était le bon mot

« Eh mec, cette fois pas question que je me le trimbale. Tu parles sans arrêt d'argent alors tu te demmerdes moi j'en ai ma claque de porter des macchabées à longueur de temps »
Revenir en haut Aller en bas
Kakuzu
Modérateur / Membre de l'Akatsuki
avatar


Nombre de messages : 191
Sexe : Masculin

Shinobi's Identity
Experience:
100/100  (100/100)
Prime:

MessageSujet: Re: Le traître qui sommeille en chacun de nous || Kakuzu & Hidan   Sam 25 Aoû - 16:14

Du sang dégoulinait du corps de la proie fraichement tuée, créant une flaque juste derrière le talon droit du Nukenin, le liquide vital colorant le sol de son rouge sombre, rendant la zone visqueuse. Les yeux dans le vide, le cadavre regardait la tache rougeoyante que produisait son sang, comme hypnotisé par le flux gluant de son propre fluide. Kakuzu était resté immobile en apercevant son équipier, il pouvait observer, dans le sillage d’Hidan, le même genre de tache que celle s’agglutinant à ses pieds.En y regardant mieux, il aperçut, accroché à sa faux, le cadavre des deux Chûnin qui s’étaient enfui pour sauver leur vie, en fait ils étaient allés de Charybde en Scylla, échappant à un monstre pour tomber dans la gueule d’un autre. Hidan rejoignit son partenaire, lentement, trop lentement, ce qui agaça royalement Kakuzu. L’ex-Taki-Jin sentait déjà venir les reproches et les moqueries de son coéquipier, il se mit en colère avant même l’arrivée de son camarade, c’était souvent comme cela que ça se passait entre les deux immortels. Deux corps de plus rejoignirent le sol rocheux de ce village, soulevant un nuage de poussière rapidement éparpillé aux quatre vents, la terre aurait son lot d’hémoglobine dans cette région. Inévitablement, les railleries fusèrent, Hidan se laissa emporter dans sa continuelle folie.

-Ferme là, on ne fait pas que de dire que tu es lent idiot, tu es lent ! J’espère que tu as fait ta cérémonie pour ces deux-là, parce qu’on n’a pas le temps. Je pense bien que ton Jashin a été déçu, tes deux victimes ne valaient rien, peu m’importaient leur vie.

Avant de reprendre la route, et de quitter ce village ensanglanté, Hidan fut obliger d’émettre de nouveau reproche, encore et toujours à se plaindre. Les yeux écarquillés, le doigt pointant le manteau noir au symbole rouge de Kakuzu, racontant son lot de plainte, tout cela n’avait pas d’effet sur le monstre presque centenaire, avant même d’entendre la fin de la phrase de son équipier, il avança, le cadavre sur l’épaule, il plongea son regard plein de colère dans celui d’Hidan, lui faisant comprendre ce qu’il en pensait de son apitoiement, pour être précis, il n’en avait rien à carrer, il porterait un bout de chemin qu’il le veuille ou non, malgré toutes les objections qu’il pourrait proférer.

-Tu devrais arrêter de parler Hidan, ou je te tue… Tu le porteras de toute façon, alors on y va, on a encore de la route à faire pour empocher la prime.

Ladite route continuait droit devant eux, s’enfonçant dans l’arrière-pays de Tsuchi no Kuni. Les montagnes se ressemblaient toutes, rien ne les différenciait, pourtant Kakuzu s’en servait facilement pour s’orienter, en suivant l’une d’entre elles, on arrivait droit sur le village d’Iwa, en suivant une autre on se rendait à la frontière Est du pays, mais ils devaient suivre la direction d’un mont pointant vers le Nord, là-bas se trouvait le point d’échange le plus proche. D’après les informations qu’il avait récoltées, il était géré par un jeune Eisei-nin, on le disait talentueux et surtout fiable, Kakuzu espérait ne pas se tromper en allant dans celui-ci, s’il se trompait, ils s’en sortiraient bien, mais Pain serait furieux, il n’aimait pas lorsqu'un binôme de l’organisation se faisait repérer. Cette fois-ci, aucun survivant ne pourrait parler, et aucun ne l’aurait fait, la peur des deux fuyards aurait réduit leur bouche au silence, et les villageois étaient dans ce cas.

Après six longues heures de route, le soleil commençait à se coucher, l’astre lunaire ferait bientôt son apparition. Le voyage jusque-là avait été habituel, Hidan ouvrant sans cesse la bouche pour sortir un amas de bêtise en tous genres, Kakuzu lui répondant comme à son habitude «Ferme là ! Ou je te tue »… L’autre immortel répondant comme à son agaçante accoutumance « Comme si tu le pouvais ». Mais dans l’ensemble, le périple se passait rapidement. Au bout d’autant d’heures, Kakuzu s’arrêta, posa le corps au sol, et regarda son partenaire d’aventure, l’action était pleine de sous-entendu, suffisamment claire pour qu’Hidan, malgré son manque de jugeote, comprenne.


- Prends-le ! C’est à ton tour maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Le traître qui sommeille en chacun de nous || Kakuzu & Hidan   Mar 28 Aoû - 14:37

« Hey Ho ! C'est un blasphème que tu viens de faire là Kakuzu ! Et puis tu changes pas hein, quand t'as une idée derrière la tête toi alors ! »

L'éternelle remarque qui avait fait qu'Hidan était son compagnon. Qu'il soit entièrement démembré, décapité ou vidé de son sang, l'immortalité d'Hidan faisait que son compagnon Nukenin ne pouvait rien faire contre lui. Et même si celui-ci répétait sans cesse qu'un jour il le tuerait, il savait pertinemment qu'il ne pourrait pas. Mais pour Hidan, c'était clair que Kakuzu gardait l'intime conviction, profondément ancré en lui qu'il y parviendrait. Un shinobi entêté, voilà ce qu'était le ninja aux cinq coeurs. Bien qu'il affirma à Hidan qu'il porterait le macchabée tôt ou tard, celui-ci ne pu s'empêcher d'esquisser un sourire narquois tout en ricanant quelques secondes après. C'était sa proie à lui, Hidan n'en avait que faire et n'aurait pas l'intention de le porter une seule fois pendant le trajet, qu'importe ce que son compagnon lui dirait. Rien de plus que "J'aurais ta peau" certainement.. Les paroles de Kakuzu sont trop simplistes et répétitives et l'adepte de Jashin le soulignait assez souvent, mais peut-être pas avec la courtoisie suffisante pour que cela est de l'impact. Parce qu'à vrai dire, il le disait surtout sous forme de moqueries. Oui, être immortel donne des ailes tout de même, celle de ne pas craindre grand-chose notamment, hormis celle d'être dépecé bien évidemment. Quoique encore, Hidan se refuser de l'admettre, même s'il lui arrivait parfois de supplier son compagnon de le "rattacher", mais pour aussitôt l'insulter une fois réassemblée

Rattachant sa triple faux contre son dos, il avançait d'un pas bien plus rapide que son compagnon qui venait à peine de prendre le cadavre. Quelques mètres devant, Hidan se retourna et contempla son compagnon d'un regard méprisant. Il laissait sous-entendre une fois de plus qu'il n'était pas forcément le plus lent. Il faisait constater à son camarade qu'àforce de s'arrêter sur chaque individues à poutrer pour des primes, que là ils perdaient du temps. Sa religion n'était pas la seul à remettre en cause, elle ne l'était d'aucune façon d'ailleurs puisqu'au final même Kakuzu disait à Hidan que sa religion lui rapportait gros et que c'est de cette façon qu'il avait accepté de faire équipe avec lui et Jashin par la même occasion. Écoutant son camarade lui dire une fois de plus qu'un beau jour il aurait sa peau, Hidan souffla et commença à reprendre la route sans attendre son camarade. Le lieu de l'échange n'était pas tout près, il leur faudrait bien un jour pour rapporter le cadavre et empocher la prime. Bien que le commanditaire 'était tout de même un shinobi du pays de la terre et cette histoire paraissait étrange. Même pour l'immortel. Un guet-append ? Cela n'était pas forcément impossible mais un guet-append sur le duo immortel n'était pas la meilleure chose à faire. Ils s'attaqueraient à gros, d'autant plus si Kakuzu était dans un de ses excès de fureur. C'était la première possibilité, après il y avait celle qu'il pourrait s'agir d'un traître parmi les siens. Peut être ce repentirait-il et deviendrait un fervent partisan de Seigneur Jashin ? Pas impossible, mais pas très sûr non plus.

Tapant sur divers cailloux au fur et à mesure qu'ils avançaient, Hidan proféra quelques menaces et remarques désobligeantes à son compagnon. Comme d'habitude. C'était ça la soudure de ce duo en quelque sorte. Mais après quelques discussions beaucoup plus calme sur les objectifs du chef et le nombre de Bijuu qu'il restait à récupérer, un épais voile nuageux commença à cacher le soleil qui par ailleurs était en train de se coucher. La nuit promettait d'être fraîche et la visibilité du groupe serait des plus amoindris. Mais la lune étincelante en ce début de soirée participerait à l'ascension vertigineuse du groupe dans les montagnes du pays de la terre. Mais quand vint l'heure d'une pause, ou plutôt du changement de port du macchabée, Hidan ne s'arrêta point à l'instar de son compagnon qui insistait derrière lui à ce qu'il le porte. Cela faisait six bonnes heures que le cadavre sanguinolent était entre les.. mains ? De Kakuzu. Mais le refus d'Hidan entraînerait une fois de plus une dispute. Bien qu'il n'avait encore rien dit, il répondait avec d'un air exacerbée à son compagnon de route, sous compagnon d'Akatsuki


« Tss... Tu es d'une lenteur affligeante Kakuzu ! Tu vois le temps qu'on perd à ce trimbaler des morceaux de viande ? On serait déjà arrivé là ! Jashin est déçu. Mais y'a pas de "c'est à ton tour". Assume les conséquences de tes actes Kakuzu »

Dit-il en prenant un air savant, qui avait en tout point le but de se moquer de lui. Reprenant alors la route pendant toute la nuit, en traversant les chemins tortueux de la montagne, ils arrivaient au petit matin devant ce qui semblait être la fameuse grotte ou la transaction aurait lieu. Passant lentement la main dans ses cheveux et prenant un air surpris, il répondit à Kakuzu

« Franchement.. On a fait tout ce chemin pour rejoindre cet endroit miteux ? C'est ce payer ma tête là !! Franchement ton addiction pour l'argent, c'est vraiment chiant tu le sais j'espère au moins hein ! Seigneur Jashin est aussi exaspéré. Il faut que je prie là ! »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le traître qui sommeille en chacun de nous || Kakuzu & Hidan   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le traître qui sommeille en chacun de nous || Kakuzu & Hidan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto no Agari ::  :: ~ Pays de la Terre - Iwa ~ :: Grottes d'Iwa-