♪ L'hiver arrive à grands pas, et nous nous sommes mis à l'heure pour accueillir les premiers flocons ~ Bienvenue aux nouveaux qui nous rejoignent dans la bonne humeur ♪ Jetez un œil à ce fabuleux concours : Le Concours de Décembre ♪

Partagez | 
 

 La proie, les dommages collatéraux et le chasseur [solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kakuzu
Modérateur / Membre de l'Akatsuki
avatar


Nombre de messages : 191
Sexe : Masculin

Shinobi's Identity
Experience:
100/100  (100/100)
Prime:

MessageSujet: La proie, les dommages collatéraux et le chasseur [solo]   Jeu 30 Aoû - 13:31

Le pays des rizières, plus récemment appelé le pays du son. Voilà le lieu où se rendait Kakuzu, seul, une fois n’est pas coutume. Depuis la démission d’Orochimaru au sein de l’organisation, il s’était établi dans ce trou perdu pour en faire un pays majeur, enfin c’était la version officielle, la véritable version était bien sûr d’en faire une armée capable de détruire Konoha. Son passage dans ce pays au fond avait été profitable, les finances se portaient bien mieux, un système militaire avait été mis en place, tout cela était donc bienfaisant, hormis la douleur que son passage avait engendrée dans le cœur des Hommes.Kakuzu n’avait rien contre Orochimaru à l’époque où ils étaient membres du même groupe criminel, mais une fois partie, il ne souhaitait que le retrouver et empocher la prime exorbitante pesant sur sa vie. Il savait que retrouver ce serpent de malheur était une tâche bien compliquée, il se terrait dans ses cachettes aux quatre coins du continent, en sortant finalement rarement. Kakuzu était trop occupé pour le traquer ainsi, il aurait été dans ses jeunes années, encore libre d’aller et venir comme il le voulait sans se préoccuper des Jinchuriki, il aurait volontiers chassé et tué ce reptile. Mais peu importait pour le moment, il n’était pas ici pour Orochimaru, ni même pour un Bijuu, non. Il avait réussi à laisser Hidan au repère, et peu lui importait où il se trouvait à présent, il chassait seul comme autrefois.

Le pays des rizières ou du son, c’était égal, offrait des paysages intéressants, des zones forestières, des zones plus montagneuses et surtout des plans immenses de plantation de riz et autres aliments poussant dans les mêmes conditions. Kakuzu traversait des endroits classiques pour lui, il voyait des scènes devenues habituelles, des agriculteurs travaillant dans les rizières, des villages au loin, des cris d’enfants en train de jouer s’y faisaient entendre, le déserteur de Taki s’y moquait éperdument, la joie de vivre et ce genre de chose, sans les détester il ne s’en préoccupait pas, seul l’argent rendait heureux. Kakuzu continua sa route, cherchant un village se nommant Etishima, on disait ce village plus ou moins vaste, nombre de Shinobi d’Oto s’y rendait pour diverses raisons, c’était la seconde plaque tournante du commerce de ce pays, il allait de soi qu’elle était bien protégée.Sa cible s’y trouvait pourtant, un Jûnin d’élite de ce pays, Junkito Tashyô, les noms Kakuzu s’en foutaient, seul importait les primes, celui-là valait tout de même 24 650 000 ryôs, son talent était proportionnel à sa prime, autrement dit, il offrirait un digne combat, mais finirait forcément par mourir et se retrouver dans une salle glaciale dans un sous-sol de bar miteux et isolé de tout. Kakuzu espérait passer inaperçu dans ce grand village, malgré son manteau, après tout peu connaissaient sa description dans les pays majeurs, il était en droit de penser que les pays mineurs en savaient encore moins.

Les bâtiments du village étaient en vue, a priori, c’était le bon endroit. Des ninjas gardaient l’entrée sommairement fortifiée de cette bourgade, en y pénétrant, personne ne vint poser des questions embêtantes à Kakuzu, il passait inaperçu en fait, hormis quelques passants intrigués par sa cagoule et ses yeux, sinon personne ne faisait attention à lui, c’était une bonne chose. Il possédait dans son bingo book une description relativement détaillée de sa cible, un homme grand et fort, des cheveux blonds, son visage marqué d’une imposante cicatrice sur la joue, genre de chose qui vous faisait rapidement remarquer. Il pénétra dans plusieurs avenues essayant de repérer sa cible, mais rien, le Jûnin n’était pas présent à première vue. D’après le Black Book, le ninja recherché a pour habitude de se détendre dans une salle de jeux, Kakuzu décida d’aller chercher dans les bouisbouis où l’argent s’échangeait à flot. Après trois quarts d’heures de recherche, il identifia enfin sa proie, sa marque au visage était bien reconnaissable, on la remarquait à plusieurs mètres, elle était d’un rouge presque vif, comme si la cicatrice était toute fraiche. Le membre de l’Akatsuki resta en retrait, il ne voulait pas se faire remarquer par sa prochaine victime, mais un problème se posait, aussi puissant qu’était Kakuzu, il ne pourrait pas attaquer de front, le nombre d’ennemis passerait vite d'un à plusieurs dizaines. Un tel combat serait suicidaire, il devait faire en sorte d’isoler le plus possible son ennemi. Tashyô était comme qui dirait le chef du village, tout passait par lui avant d’être envoyé à Oto, autrement dit, si quelque chose d’important se passait dans la zone d’Etishima, il serait obligé de venir en personne. Un plan s’échafauda dans l’esprit âgé de Kakuzu.

L’astre lunaire était déjà haut dans le ciel, la nuit était tombé depuis plusieurs heures déjà, aucune âme qui vive ne déambulait dans les alentours du village à cette heure-ci. Aucune, c’était faux, deux étaient là, un homme à la carrure massive et grande, l’autre beaucoup plus frêle, alors qu’ils marchaient sous l’éclairage naturel de la lune, le sol s’altéra, des pics de roches en sortie transperçant de part en part les deux hommes. Ils étaient à un peu plus de vingt minutes d’Etishima. Durant la matinée, les corps sans vie avaient été découverts, vu la mort brutale et étrange des deux hommes, une escouade avait été dépêché pour enquêter, escouade dirigée par Tashyô, le plan se mettait en place. Le groupe de ninja se composait de six hommes, c’était encore trop pour Kakuzu, il s’en serait débarrassé à coup sûr, mais il devait rester le plus discret possible. Dans le sang des victimes, des empreintes de pieds avaient été laissées, se dirigeant plus profondément dans la région, rien sur la route ne laissait transparaitre de quelque chose d’inhabituel, seules les traces rouges aidaient les enquêteurs. Tashyô et ses hommes se divisèrent, lui et deux de ses hommes allaient suivre les empreintes, l’autre moitié resterait auprès des corps. Kakuzu savait que sa proie suivrait les marques au sol, il était le chef, ce travail lui revenait, trois contre un, la situation devenait plus sûre pour le déserteur. Les trois hommes suivirent les traces encore une bonne vingtaine de minutes, les empreintes sanglantes continuaient dans un petit espace boisé, ils s’y aventurèrent prudemment, au détour d’un arbre derrière eux, un homme au visage complètement caché sortie, seuls ses yeux étaient visibles.


-Enfin vous voilà, je vous attends depuis plusieurs heures, mon temps est précieux alors j’en finirais rapidement avec vous.

-Vous avez tué ces deux hommes, donc . Mais pourquoi ?

-N’est-ce pas évident ? Pour l’argent !

-De l’argent ?! On vous a payé pour assassiner ces deux villageois ?

-À quel point êtes-vous stupide, Junkito Tashyô ?

Il n’attendit pas de réponse, il fonça à toute vitesse vers un des hommes, un ninja sans envergure, sans importance, sa mort fut rapide, un coup puissant au milieu de la nuque, le coup du lapin fatal. Les deux ennemis restants se mirent en position, peu attristé par la mort de leur camarade. Le premier attaqua au corps-à-corps, pendant ce temps Tashyô préparait une attaque, il effectuait une série de signes. Tout en esquivant et contrant les coups de deuxième ninja, Kakuzu gardait un œil sur Tashyô, l’Akatsukien avait décidé de paraître plus ou moins faible face à eux. L’homme au Taijutsu passa à la vitesse supérieure, enveloppant ses coups de Raiton, le Dôton n’aurait donc aucune utilité, c’était ennuyant. La technique de Tashyô paraissait presque terminée, elle finissait par le signe du tigre, du Katon donc. La cible de Kakuzu crachat alors des fines langues de flamme, pouvant être téléguidée, la maîtrise Katon de cette technique était très supérieure à la moyenne. Tashyô pouvait attaquer sans pour autant toucher son coéquipier, c’était une bonne tactique, mais pas assez dangereuse pour inquiéter Kakuzu. Il sortit des fils noirs de ses bras et ligota les membres du combattant au corps-à-corps, ne pouvant plus bouger, Kakuzu en profita pour balancer l’homme sur Tashyô, l’obligeant à se déconcentrer pour esquiver, et ainsi annuler la technique Katon. Le plan fonctionna, les jets de flammes retombèrent au sol, dans une épaisse fumée noire, Kakuzu en profita pour enlever son manteau, aucun des deux hommes n’allait survivre maintenant qu’il verrait le secret du déserteur. Un ennemi maîtrisait le Raiton, Tashyô, lui, était affilié au Katon. Il sortit deux masques de son dos, le masque du Fûton ainsi que celui du Suiton. Le masque de l’air sortie en premier du nuage opaque de fumée, utilisant la voix des airs, le masque de l’eau sortie en second marchant à quatre pattes. Les deux hommes se focalisèrent sur celui au sol et Kakuzu, le masque de l’air n’ayant pas été vu encore. Kakuzu en profita, une attaque Fûton ciblée sortie de la bouche du masque à tête d’aigle, plusieurs boules d'air comprimé venu percuter, transpercer et trancher l’utilisateur du Taijutsu et du Raiton, dangereusement blessé, il n’était plus un danger. Tashyô envoya une attaque Katon sur l’aigle de filin noir, il esquiva tant bien que mal, et à force l’utilisateur de Katon l’aurait touché, mais c’était sans compter sur le masque à tête de tortue, il envoya une vague destructrice sur Tashyô trop concentré par l’aigle. Il esquiva in extremis l’attaque, Kakuzu en profita pour s’avancer à toute vitesse vers sa prime, durcissant son corps, il donna un violent coup du tranchant de sa main au niveau de la tempe gauche du Jûnin d’élite. Tashyô était au sol, le coup l’avait projeté contre un arbre, brisant le tronc et sa colonne vertébrale, il était paralysé et à moitié conscient.

-Tu as été un bon adversaire, mais ton expérience comparée à la mienne ne vaut rien, je t’ai tué pour ta prime si tu voulais savoir.

Il lui écrasa la tête d’un violent coup de pied. Kakuzu alla voir le deuxième homme, il avait succombé à ses blessures finalement.

Le lendemain, Kakuzu était dans un sous-sol glacial dans un endroit isolé du pays des rizières, le cadavre de Tashyô allongé sur une table, un vieil homme arriva dans la salle avec une mallette en métal, le déserteur savait ce qu’il y avait dedans, 24 650 000 ryôs, pas plus et pas moins, c’est le deal. Une heure après les formalités du travail terminée, il repartit pour le repère secret de l’Akatsuki, où son équipier l’attendait surement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

La proie, les dommages collatéraux et le chasseur [solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto no Agari ::  :: ~ Quelque part dans le monde ~ :: Pays des Rizières-