♪ L'hiver arrive à grands pas, et nous nous sommes mis à l'heure pour accueillir les premiers flocons ~ Bienvenue aux nouveaux qui nous rejoignent dans la bonne humeur ♪ Jetez un œil à ce fabuleux concours : Le Concours de Décembre ♪

Partagez | 
 

 La Lune Rouge du Crépuscule [PV: Hidan; Kakuzu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hamaki
Junin/Kuroime d'Iwa
avatar


Nombre de messages : 85
Sexe : Masculin

Shinobi's Identity
Experience:
35/100  (35/100)
Prime:

MessageSujet: La Lune Rouge du Crépuscule [PV: Hidan; Kakuzu]   Ven 31 Aoû - 18:53

Un groupes de bras cassés. Tel était en ce début d'après-midi la raison du déplacement du Jounin d'Élite aux traits félins. En effet, le Shinobi qui, par le passé, fut reconnu par son village pour ses capacités d'infiltrations et d'espionnage hors pairs, fut ce jour là envoyé aux falaises Nord-Est du Pays de la Terre pour dénicher un groupe d'éclaireurs permettant à une suspecte organisation de filer entre les doigts d'Iwa à chaque tentative d'arrestation. Il ne s’agirait pas de criminels manipulant les arts ninjas mais de personnes très intelligentes, influentes dans le Pays pour leur trafics d'armes, de drogues et pour leur important réseau de prostitution dans les grandes villes. Elle posséderait également les bars et les clubs les plus huppés du Pays et au delà des frontières ainsi que divers entreprises de services servant uniquement à blanchir leur argent sale. En bref, cette organisation devait au plus vite être démantelé. Et le Tsuchikage espérait qu'en espionnant des pions, peut être arriverait il a trouver le petit mot de trop permettant de leur mettre la main dessus. Là résidait la mission d'Hamaki.

Pfff...C'est loin. Je n'ai emporté que deux paquets de tabac. J'en ai pour plus de 6 jours de voyage aller/retour, rien que ça. Tout ça pour écouter aux portes...Je vaux mieux que ça. Espionner des sous fifres en plus! On en tirera rien du tout. Parfois, je me demande comment Takeshi-Sama s'organise...

Partant très pessimiste, Hamaki, après 8h de route passées à courir et à fumer, passa enfin devant un petit restaurant de passage très modeste. Avec la faim insupportable qu'il se trimbalait, la simple idée de faire le difficile le lui traversa pas l'esprit. Il ouvrit donc son porte-feuilles pour estimer son budget nourriture puis entra dans le bâtiment, sublimé par les diverses odeurs de cuisine s'entremêlant. Demandant une table, c'est là qu'il aperçu ces deux hommes, sortant nonchalamment des cuisines: Un homme assuré, de la taille du félin environ, coiffure gominée, à la musculature nettement moins dominante que son camarade mais armée d'une étrange faux plutôt terrifiante. Bien que mystérieux, l'autre était bien plus terrifiant avec sa carrure imposante et ses yeux vides de regard aux pupilles vertes. L'air plus hautain, il semblait froid et livide aux cotés de son amis, l'air plutôt jovial et décontracté dans l'ensemble. Mais le plus étrange restait leur déguisement...

Ce manteau...Où ont ils trouvé un costume aussi ridicule?!

Le félin n'en fit donc pas cas et les laissa sortir, se préoccupant plus de son repas. Il s’essaya donc et commanda en lisant les premiers noms apparaissant sous ses yeux. C'est alors que lorsqu'il n'eut rien de mieux à faire que de se perdre dans son esprit en attendant son premier plat, il se remémora avec exactitude l'habillement et l'équipement et deux étranges personnages précédemment croisés. Il se remit clairement en tête leurs bandeaux frontaux rayés de déserteurs, l'immense faux de l'homme assuré et la mallette au poing de l'autre.

Des Nukenins armés entrant dans une cuisine avec des armes ne déclenchant aucune panique ou intervention du personnel. Soit ils étaient des habitués de cet endroit pour la nourriture, soit c'était autre chose, quelque chose de bien moins clair et évident à l'esprit du Jounin d'Élite. Quelque chose qui l'inquiétait soudainement et qu'il devait à tout prix découvrir. C'est ainsi que l'affamé félin quitta avec précipitation le restaurant, bousculant un serveur chargé dans sa course, pour rattraper les deux suspects à l'étrange costume.

Ils ont intérêt d'être bien les hommes dangereux auquel j’espère sinon je les éventres et je les bouffe! Ils n'auront ce soir pas fait pire erreur que de troubler mon cycle minutieux de l'alimentation!

Après une rapide course effrénée en leur direction. Hamaki rattrapa enfin les deux hommes, marchant tranquillement le long du chemin rocailleux, légèrement éclairés par le soleil fraîchement disparu mais ne laissant pas encore tout à fait place à la nuit noire. De peur de s'énerver en les abordant, Hamaki stoppa sa course avant de les aborder et se roula une cigarette, la mit en bouche et l'alluma. Ainsi, il put, dès la première expiration de fumée, les interpeller pour remplir les blancs actuellement trop nombreux dans son esprit. Pour bien entamer les festivités, le Jounin siffla puissamment pour attirer l'attention vers lui et se faire entendre.

HEY! Vous deux...dites moi: Pourquoi un déserteur de Yu et de Taki marcheraient ils main dans la main sur cette belle route du Pays de la Terre dans deux costume plutôt étrange mais cependant...très ressemblant je trouve? Oui pourquoi? Je m'interroge là? Vous n'avez pas l'air du genre très amicaux, ne semblez pas avoir d'affinités particulières avec le tourisme et cerise sur le gâteau, vous ne me semblez vous même pas très camarades malgré votre costume identique et votre... tendance inséparable...

...Et aussi! Simple curiosité... Ça vous dérangerait de me montrer le contenu de votre mallette? Si vous ne voulez pas, je comprendrai. Mais je me verrai obligé de venir l'ouvrir moi même.


Le Shinobi d'Iwa, cachant la peur que lui inspirait les deux hommes face à lui, attendit donc la réponse de l'un peu, observant avec la plus grande attention chacun de leur faits et gestes, par précaution. Ainsi, en cas de soudaine offensive ou autre, il saurait se tenir prêt et réagir en conséquence. Une distance d'environ 10m les séparait, tous trois au milieu du chemin. Mais en les regardant, Hamaki eut comme une étrange sensation l'envahissant. C'était la première fois qu'il voyait de potentielles proies de lui donnant pas l'envie de chasser. Peut être inconsciemment pensait-il pouvoir se transformer en proie en cas d'éventuel affrontement.

_________________
Le regard d'un chat sur le monde du Shinobi:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: La Lune Rouge du Crépuscule [PV: Hidan; Kakuzu]   Ven 31 Aoû - 22:10

Les missions du duo immortel étaient constamment des réussites. Aucun échec n'était à souligner. Ils accomplissaient tout ce que le leader leur confier. Mais le but initial de l'Akatsuki étant tout de même de réunir les bijuus à queues. Et pour le moment, Hidan et Kakuzu n'en avaient pas encore capturé et devaient donc se plier à des quêtes secondaires et la chasse aux primes du centenaire. Ce qui d'ailleurs agacer de plus en plus le disciple de Jashin, qui essayait à chaque fois de se débarrasser des cadavres au plus grand mécontentement de son coéquipier. Bref le duo était pour ainsi dire, parfaitement en forme. Les disputes journalières étant en quelque sorte le médicament de ce binôme du groupuscule. Oui, à l'inverse d'Itachi et Kisame, Hidan et Kakuzu se détestaient profondément, chacun exigent la mort de l'autre même si Kakuzu l'affirmait plus souvent à son partenaire que celui-ci. Hidan ne se leurrait pas non plus, il savait Kakuzu bien plus puissant que lui. Il ne fallait pas "tenter le diable" comme il le disait si souvent en ricanant. Mais il n'en reste pas moins, que malgré cet effort de considération de la puissance son partenaire, Hidan ne ce gênait pas pour lui dire tout ce qu'il pensait de lui... Enfin bref, vous l'auriez compris. C'est le folle amour entre nos deux compères immortel.. Et c'est cet amour qui avait conduit le binôme sur les terres du pays des roches. Pour une mission importante cette fois-ci ! Se rendre à un point d'échange pour amasser quelques millions qui rendraient Kakuzu de bonne humeur.

Après le fameux échange, il était temps pour notre duo de faire une petite pause histoire de ce rassasier un petit peu. Mais avant cela, il fallait encore marcher.. encore et toujours. Ce qui déclencha, comme à son habitude, un profond énervement de la part du Jashiniste qui n'arrêtait pas d'exprimer, de radoter son mécontentement à chaque mètre qu'ils parcouraient. Balançant d'odieux reproches à son camarade qui ne se priva pas de lui répondre avec le même tact, ils avançaient. L'auberge isolée ne se situait plus trop loin à présent, encore une bonne vingtaine de kilomètre dans cette fichue montagne et il pourrait enfin goutter au plaisir d'une bonne côte de porc ! Le plat préféré de notre Jashiniste. Manquant d'empaler quelques lapins sur la route, le duo essuya tout de même un groupe de détrousseurs, qui visiblement ne savait pas à qui ils avaient à faire. S'en prendre au duo Immortel, c'est vouloir la mort sur un plateau d'argent. Ce groupe importait peu à Kakuzu, à l'inverse de son comparse qui semblait y porter un intérêt certain. Celui de les trucider pour la gloire de Jashin. Le combat ne fut pas long en lui-même.. mais la prière retarda considérablement le binôme qui repris d'un pas rapide la direction de l'auberge. Plus que 10 kilomètres.. 10 minuscules kilomètres qui furent parcouru rapidement dans la joie et la bonne humeur d'Hidan et Kakuzu ! Non c'est une blague.. Enfin bref, ils étaient arrivés.

C'était une auberge certes miteuse, mais la nourriture était particulièrement excellente ! Hidan ne se priva point de bons petits plats malgré les avertissements de son camarade quant à la note finale. Lui répondant simplement par des "Va te faire !", la sombre colère de son compagnon lui dissuada de commander une nouvelle assiette. Il n'y avait pas grand monde dans l'établissement, mais pour le peu qu'il y en avait, ils avaient assisté intégralement à un repas entre les deux hommes. Leurs yeux évitant de se poser sur ceux des shinobis du nuage rouge. Profitant du fait que son partenaire était partie régler la commande du Jashiniste, Hidan invita une autre assiette à prendre position sur la table. Vidant le contenu de celle-ci en quelques coups de baguettes, il se dirigea vers Kakuzu et le commerçant en posant l'assiette sur le contoire. Rotant sans retenue quelconque, il se dirigea vers la sortie en balançant d'un air jovial à son partenaire et le commerçant " Pensez à rajouter cette assiette hein ! Et puis n'oublie pas ta mallette surtout ! Gha ah ah". Reprenant la route rapidement, son camarade le rejoint quelques minutes après. Regardant son compagnon immortel dans le blanc des yeux, ont pouvaient y lire une profonde envie de meurtre. Mais celui-ci se retint visiblement de dire quoi que ce soit. Hidan acquiesçant d'un sourire moqueur. Dans leur bataille de regard, ils furent rejoint par une curieuse.. personne. Un homme chat ?" Le Jinchurikii de Nibi ?" Pensait Hidan.. Écoutant celui-ci déblatérer inutilement, Hidan le pointa du doigt avant de lui répondre d'un ton colérique

« Hey toi ! Je sais pas pour qui tu t'prend, mais ton blabla m'insupporte ! »

Hidan posa ensuite son regard sur son camarade, tout en ricanant

« C'est le dessert surprise c'est ça ? Je suis content que tu penses à moi ! Dans le fond t'es un chic type, j'en était convaincu depuis le début..

La faux d'Hidan jaillit d'une extrême précision vers le félin. Tenant fermement le bout de la bobine, il poursuivit

« Eh boule de poil tu m'as tapé sur les nerfs là !! Je vais te faire regretter tes paroles ! Le courroux de Jashin va s'abattre sur toi ! Gwahahahah »

La ferme Hidan..
Revenir en haut Aller en bas
Kakuzu
Modérateur / Membre de l'Akatsuki
avatar


Nombre de messages : 191
Sexe : Masculin

Shinobi's Identity
Experience:
100/100  (100/100)
Prime:

MessageSujet: Re: La Lune Rouge du Crépuscule [PV: Hidan; Kakuzu]   Ven 31 Aoû - 23:11

Une nouvelle chasse à l’homme avait eu lieu, un mort de plus au compteur du duo immortel, une nouvelle somme d’argent dans les comptes de l’organisation serait apportées, Kakuzu appréciait cette sensation de travail bien fait, malgré les tentatives de son équipier de réduire à néant ses chances de gagner de l’argent, il arrivait toujours à le calmer. Les pérégrinations du binôme les menèrent au pays de la roche, un point d’échange se trouvait dans la région, c’était la destination des deux hommes. Une longue marche, très longue, poussée par l’un des buts les plus vieux du monde, l’argent, une chose paraissant tellement futile et pourtant, cela régissait ce bas monde. Les répliques entre les deux immortels fusaient, chacun reprochant quelque chose à l’autre, chacun recherchant à prendre le dessus sur son comparse, après tout, c’était bien la seule chose à faire durant la route, enfin pour Hidan, Kakuzu, lui, ne cherchait que le silence, rester calme, chose que son coéquipier ne lui permettait pas, le mettant en rogne à chaque fois que le Jashiniste ouvrait sa maudite bouche, il lui aurait volontiers scellé les lèvres à tout jamais, Hidan serait tellement plus supportable ainsi.Pour le moment, le presque centenaire devait écouter les reproches pleurnichards de son compagnon de galère, Kakuzu devait supporter les monologues religieux sur ce Jashin, toujours ce Dieu de pacotille qui revenait inlassablement dans les paroles du plus récent membre de l’organisation. Si seulement un adversaire assez puissant réussissait à le mettre en difficulté, qu’enfin Hidan ouvre les yeux et se la ferme ! Avec le temps, Kakuzu réussissait à conserver son calme face aux débilités de l’extrémiste, tant bien que mal. Ils n’étaient déjà pas en avance, sans avoir d’horaire fixe à respecter, ils n’avaient pas de temps à perdre, bien qu’ayant l’éternité devant eux, ils avaient tellement à faire dans ce monde.

À presque dix kilomètres de l’auberge servant de morgue provisoire et de banque clandestine, un groupe de voleur de grand chemin se montra, essayant de dépouiller les deux anormalités de l’Akatsuki, une telle stupidité n’avait pas de nom, Kakuzu continua presque son chemin en les voyant, après tout, ils n’étaient rien eux. Mais bien sûr, ne ratant jamais une occasion de tuer et faire perdre du temps, Hidan se permit de leur parler de sa religion, et même de leur montrer comment elle fonctionnait, au final c’était une religion simple, tuer contre l’immortalité, c’était trop simple pour y porter une quelconque attention. Le combat fut rapide, sans intérêt même, Hidan fut par contre obligé à faire sa cérémonie, maudit rituel d’après massacre, une perte de temps, et donc d’argent, Kakuzu était à deux doigts de lâcher son camarade, mais ils reprirent finalement la route. Dix kilomètres, ce n’était rien, la fumée de l’auberge se faisait presque apercevoir dans le ciel bleu du pays de la roche. La distance restante fut vite oubliée, le restaurant douteux était effectivement plus que suspect, cela se voyait rien qu’à sa façade. Hidan entra comme un client ordinaire, Kakuzu passa par une porte dérobée derrière le bâtiment, se trimbaler un cadavre au milieu d’une salle bondée aurait été très malvenue. La porte menait à un sous-sol, là attendait un homme d’une quarantaine d’année, le déroulement de l’opération de l’échange restera par contre secret.

Après plusieurs dizaines de minutes dans les bas-fonds de la bâtisse, Kakuzu remonta dans la salle principale, Hidan était assis à une table, des assiettes vides sur la table, le déserteur de Taki s’assit à ses côtés, commanda un plat de viande quelconque, il s’en foutait pas mal, il retira son masque discrètement, sa bouche resta cachée par le haut col de son manteau, il mangea sur le pouce son assiette, pendant qu’Hidan finissait lui aussi la sienne. Kakuzu lui avait bien dit de ne pas commander plus de quatre plats, mais bien sûr, n’en faisait qu’à sa tête, il en était déjà à six. Kakuzu se décida à aller récupérer sa mallette de billets, qui devait à présent être prêtes, et de payer la note en même temps. Juste lorsqu’il reçut sa petite valise pleine d’argent, Hidan arriva avec une nouvelle assiette vide, cela mit Kakuzu dans une colère noire, mais ne dit rien, gardant cette rancœur au fond de son estomac. L’addition payée, il rattrapa son foutu comparse. Il lui gratifia à son arrivée d'un regard qui en disait bien plus long que n’importe quel mot, après un long regard colérique, où l’envie de meurtre de Kakuzu devenait palpable, une voix étrangère se fit entendre. En se retournant tous deux, ils furent interrompus par un homme chat, c’était une… chose bien singulière, jamais Kakuzu n’en avait vu, mais il n’était pas plus surpris que cela, durant sa longue vie, l’ex-Taki-Jin avait vu des choses bien plus exotiques que cette abomination. Le chat avait parlé, il avait même demandé ce que contenait la mallette, bien sûr, Hidan se précipita, sans réfléchir et répliqua des conneries, les mêmes qu’à chaque rencontre avec des étrangers, tout pour se faire remarquer. Il finit par se tourner vers Kakuzu, lui parlant d'un dessert surpris.


-Ferme la Hidan, où je te tue. Je n’en ai rien à carrer de ce que tu crois. Débarrasses-toi rapidement de ce chat de gouttière, ensuite on retournera à l’auberge, je suis sûr qu’il rapportera de l’argent. *Il se tourna vers l’Iwa-jin* Dit moi, que nous veux-tu, chat ?

Kakuzu ne savait pas à quoi s’attendre de ce félin, mais peu importait au fond, il mourrait surement, certainement. Hidan s’en chargerait et en cas d’échec de sa part, ce qui était probable, Kakuzu s’en chargerait, mais jusque-là, il ne comptait pas intervenir, juste observer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hamaki
Junin/Kuroime d'Iwa
avatar


Nombre de messages : 85
Sexe : Masculin

Shinobi's Identity
Experience:
35/100  (35/100)
Prime:

MessageSujet: Re: La Lune Rouge du Crépuscule [PV: Hidan; Kakuzu]   Dim 2 Sep - 10:13

L’interrogatoire posé, Hamaki put aisément remarquer que son discours fut pour les deux interlocuteurs des plus pesant. Du moins pour l'homme à la faux, qui, en plus de sembler ne rien comprendre, semblait également s'énerver en écoutant parler son futur adversaire. Hamaki put donc déjà établir une première observation intéressante sur les deux étrange déserteurs: L'un était impulsif, inattentif et plutôt limité intellectuellement parlant. Tandis que son large et ténébreux camarade, lui, était au contraire impossible à distraire, d'une précision affolante, surement très intelligent et assuré, ce qui pouvait s'expliquer peut être par une expérience du combat non négligeable. En tout cas, l'ex ANBU d'Iwa compris rapidement que les deux types étaient des collègues qu'à première vu, tout opposait. Hypothèse rapidement confirmée lorsque l'assuré Shinobi à la faux à trois lames, brandit, sans parler sans réfléchir, son étrange arme avant de foncer tête baisser en direction du félin.

Mmh...Je paye pas cher de sa peau à celui là.

La large lame, fusant à toute vitesse en direction de l'Iwajin dans une fine lueur rouge perçant horizontalement l'air, put être clairement aperçue de l'oeil félin de sa cible. Ce dernier ne manqua pas de faire appel à sa légendaire souplesse en pliant ses genoux à 90°, positionnant donc le long de son corps parallèle à la faux lancée par son adversaire. Ainsi, le réactif félin put intercepter le manche de l'arme le survolant, s'en servir d'aide pour se soulever au dessus du sol ce qui, naturellement, attira l'arme vers lui et permis au félin d'échanger les place. De ce fait, dans un rapide mouvement demandant une souplesse ainsi qu'une musculature des plus parfaites, Hamaki se retrouva sur le manche de la faux allant s'écraser au sol. C'est ainsi qu'il put empêcher l'adversaire de la récupérer par le biais de la grosse corde à laquelle elle était reliée, appuyant dessus de tout son poids, de toute ses forces, un pied et une main la maintenant en place.

pathétique...

Sans attendre une seconde de plus au cas où l'étrange homme masqué interviendrait ou au cas où l'assaillant dévoilerait une technique surprise rapide, Hamaki tint à les prendre d'avance sans se laisser submerger. Pour cette raison, il décolla ses membres bloquants de la grande arme au sol, et apparu par la suite instantanément...derrière l'homme au gominé grisonnant. Allant se situer en une fraction de seconde, tel un bref coup de vent, dans le point mort de son adversaire, le prédateur, griffes acérées en main, accroupit, la tête au niveau de la taille de sa proie, en une fraction de seconde...frappa!

Crève!

Un coup, deux frappes. Le félin, en tant que bon Shinobi, féru d'anatomie humaine basique, dirigea d'un coup rapide, puissant et précis ses griffes en direction de l'artère fémorale de chaque cuisse de sa victime, cette dernière étant, contrairement à la carotide, peu profonde sous la chaire. Bien évidemment, une plaie bien faite n'était pas un simple un coup de lame plantée dans le peau de sa victime...non. C'était une lame plantée et tournée dans la chaire de la proie, de la même manière qu'une clé tournant dans une serrure. Cependant, on ne parlait pas de couteau ici mais de lames de rasoir naturelles intégrés dans les doigts du tueur. Il ne put donc pas faire pivoter indépendamment chacun de ses doigt dans les cuisses de son adversaire. Il dut, comme d'habitude, opter pour une approche plus...primitive disons. En effet, à défaut de ne pas pouvoir faire de belle et mortelle plaie, il tira vers lui pour littéralement déchirer la chaire comme l'artère de sa proie après avoir tenter de planter les griffes dans sa peau.

Et enfin, une fois de coup dirigé vers 10 points plutôt précis, le félin ne put bien sur par s'attarder aux cotés de ses deux amis. Il fit donc une rapide roulade arrière avant de se relever sur les mains où il put prendre appui pour s'éjecter en arrière pour finalement retomber sur ses pieds où il put aisément effectuer de nouveau un salto-arrière l’amenant à une distance d'environ 10m le séparant de ses adversaires.

Jashin...? Et moi rapporter de l'argent...? Mais sur quels ahurit je suis tombé moi?!

Hamaki se tenait donc en position de combat, prêt à recevoir de pieds ferme l'une de ses deux proies avant de lui faire comprendre son erreur de tentative d'offensive. Et dans le feu de l'action, le félin n'oublia pas de recracher toute la fumée ingurgitée durant l'altercation mais oublia cependant de répondre au grand et froid homme à la mallette.

"Non c'est pas moi, j'ai un alibi. J'étais au cinéma":
 

_________________
Le regard d'un chat sur le monde du Shinobi:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: La Lune Rouge du Crépuscule [PV: Hidan; Kakuzu]   Dim 2 Sep - 19:11

Comme à son éternelle habitude, Kakuzu offusqua son partenaire en lui faisant clairement savoir qu'il n'avait strictement rien à faire de ce qu'il pensait. Bien que pourtant cela ne sonnait pas comme une affirmation, mais surtout une blague. Mais il fallait se résoudre à l'évidence, Kakuzu était dénué de cette qualité propres aux hommes. Mais.. peut être n'était-il tout simplement pas un homme ? Oui, pour Hidan c'était seulement un rejeton du dieu de l'argent et de la chiantise également. Certes Hidan n'était pas bien placé pour penser cela, lui qui était encore bien pire que celui-ci et en plus avec une religion bien opposé et.. pire.

Kakuzu s'exprima encore et toujours avec la même sympathie et bien évidemment en faisant par d'une de ses plus profondes ambitions: celle de tuer l'immortel. À ces dires, Hidan secoua la tête et lui répondit comme à son habitude, d'un air un peu plus calme "Tu n'as qu'a essayé Kakuzu !!" Et puis encore l'argent ! Voilà ce qui exaspéra le Jashiniste qui semblait déjà contenir la colère qu'il avait à l'égard de son compagnon. Encore le débat sans cesse de l'argent et du rôle du Taki-jin au sein de l'organisation. Ouai Hidan était au courant, oui il s'en moquait et pire que tout, il méprisait son partenaire principalement pour cette raison. Tuer pour de l'argent est une façon que ce démon ne tolérait. C'est d'ailleurs pour cela qu'Hidan essayait à chaque fois qu'il en avait l'occasion, de se débarrasser des corps qui leurs rapporteraient un tas de pognon. Non seulement cela retarder le binôme, mais les lieux d'échanges étaient particulièrement.. dégoûtants et variées. Allant des toilettes aux bains publics en passant par des restaurants miteux. Voilà ce qu'était le quotidien de notre fanatique du Jashinisme.

Le regard illuminé d'Hidan se replongea dans celui de l'homme chat, un simple regard amusé qui montrait l'assurance que celui-ci avait pour les évènements à venir. Un simple regard dans le but de déstabiliser celui qui les avaient abordés d'une façon peu courtoise. De toute façon il mourrait ici même. Hidan tenait fermement le bout de la bobine de sa lance et sembla changer de sujet en parlant à son partenaire, de la diversité des personnes qu'ils avaient rencontrés et tuer depuis qu'ils étaient ensemble. De tout, vraiment tout ! Mais un homme chat c'était vraiment le comble des combles. Ne cessant de se moquer de son adversaire et de divaguer sur des choses que seul lui trouvait marrant à l'instar de son compagnon, il fut pris de rapidité par cette chose qui lui lacéra l'arrière des jambes "Oh la sâle bêt" Ce furent les seuls mots qui sortirent de la bouche du Jashiniste. Le matou était rapide, ses coups puissants, c'était indéniable. Mais il ne savait visiblement pas à qui il avait à faire, un immortel ! Un Duo-Immortel ! Après cette série de taillades particulièrement sanglantes, Hidan cria dans un dernier souffle une insulte à son partenaire. Il ne comprenait pas son indifférence, le fait que celui-ci se fasse tué par un chat.. la fin.. c'était ce qui attendait le membre de l'Akatsuki. Hidan s'écroula face contre terre dans sa propre mare de sang. Hidan était mort.. c'était du moins ce qu'il voulait faire croire au shinobi dans cette mise en scène absolument sordide. Plusieurs secondes défilèrent, ont pouvait entendre le son etouffé des ricanements de l'immortel. Il était plutôt mauvais acteur. Kakuzu le lui reprocha d'ailleurs après un profond soupire. "Ridicule" voilà ce qu'il était

« Eh va t'faire tas de pognon ambulant ! Pour une fois que je peux m'amuser tu vas pas m'emmerder » "Lui reprocha t-il en continuant de grommeler à terre"

L'immortel se releva lentement en s'aidant du manche de sa faux et dessina avec son sang présent sur le sol, le symbole de sa religion. Le symbole qui lui permettrait de mettre à exécution sa sombre malédiction. La première étape était faite, la deuxième ne tarderait pas non plus à être un véritable succès ! Une seule goutte de sang, une seule et son destin ne lui appartiendrait plus. Il serait entre les mains du jashiniste qui prendrait un malin plaisir à s'écorcher, se transpercer le corps de toute part dans le but d'infliger exactement les mêmes blessures au chat. Le voir souffrir lentement serait un pur extase pour Hidan. Ressentir la souffrance des autres, un délice dont il ne se privait pas lorsqu'il en avait l'occasion. Et puis, comme il le dit à plus d'une fois, "La colère divine s'abattra sur ceux qui ne comprennent pas la douleur des autres".Elle résumait parfaitement Hidan en un sens. Mais pour ceux qui ignoraient totalement ce qu'elle voulait vraiment dire, ça les aider à prendre Hidan de plus en plus pour un taré. Bien que même sans sa il en tenait une sacrée couche même sans cela.. Bref, un combat intéressant et certainement très sanglant aurait lieu. Jusque là, c'était juste une mise en bouche et puis ce chat était surement un athé, quelqu'un qu'Hidan ne saurait apprécier. Tenant fermement la poignée de son imposante arme, un sourire carnassier défigura le visage du saint. Se léchant délicatement les babines à l'idée d'avoir le sang de son adversaire sur ses lèvres, il lui répondit

« J'vais te faire la peau mon salaud ! Tu va connaitre la souffrance ! »

Sans attendre une seconde de plus, il se jeta avec une extrême rapidité vers son adversaire en le martelant de coups. L'homme chat n'aurait plus l'occasion de faire quoi que ce soit en étant constamment sous le joug de l'arme du jashiniste. Hidan et sa faux ne faisaient qu'un.. et sa faux cueillerait le sang de l'hérétique.
Revenir en haut Aller en bas
Kakuzu
Modérateur / Membre de l'Akatsuki
avatar


Nombre de messages : 191
Sexe : Masculin

Shinobi's Identity
Experience:
100/100  (100/100)
Prime:

MessageSujet: Re: La Lune Rouge du Crépuscule [PV: Hidan; Kakuzu]   Lun 3 Sep - 12:09

Hidan était encore et toujours en train de se moquer de son coéquipier, s’il le voulait, bien sûr que Kakuzu le tuerait, aussi immortel qu’était le Jashiniste, personne ne survivait à un combat contre le monstre aux fils noirs. Mais au lieu de se préoccuper de son comparse, Kakuzu garda un œil sur son adversaire, il paraissait assez sûr de lui pour affronter les deux immortels, le déserteur de Taki ne savait pas quoi penser de cet être étrange, était-ce du courage ou de la stupidité ? Une question qui aurait rapidement une réponse. Hidan, comme à son habitude, préféra se moquer de son adversaire, le rabaisser, lui envoyer des piques sur tout ce qui lui passait par la tête, il commença même à divaguer sur son Dieu du massacre, tuer gratuitement, franchement ? Quel intérêt cela pouvait avoir . Kakuzu ne le comprenait pas, et ne voulait même pas essayer, c’était aussi absurde et contre nature que ce chat humain devant lui. Quel Dieu de bon sens pourrait faire pareille monstruosité. L’immortel tenait fermement sa faux à triple tranchant, enfin la bobine la reliant à son propriétaire tout du moins. Sûr de lui, voilà le terme qui collait le mieux à Hidan, et peut-être trop sûr de lui, se pensant en sécurité grâce à la distance.

-À quel point es-tu stupide Hidan ? Ne le sous-estime pas, dit Kakuzu en parlant du chat.

La phrase d’avertissement n’avait pas dû être entendue, le chat passa à l’attaque avec une rapidité remarquable, qui surprit Hidan, chose assez normale pour l’idiot de l’Akatsuki. Armé de ses griffes, il trancha, voire déchira l’arrière de la cuisse du décérébré. Kakuzu savait qu’il en faudrait plus pour en venir à bout d’Hidan, et ce dernier s’amusa comme à son habitude. Jouant sa mort comme s’il était sur les planches d’un théâtre, c’était bien ridicule et en plus très mal joué, avec le nombre de personnes tuées, on pourrait penser qu’il aurait mieux feint cet instant. Face contre terre, le chat venait à peine porter son intention sur Kakuzu qu’un ricanement sordide se faisait entendre. Dans sa marre de sang, Hidan rigolait de la situation.

-Si tu penses recevoir de l’argent pour cette prestation Hidan, tu peux toujours crever. Arrête de perdre du temps et finis-en avec… ce chat, misérable vermine.

Hidan s’aida du manche de sa faux pour ce relevé, tout cela commençait à embêter Kakuzu, cette perte de temps. Tout cela commençait à énerver l’homme aux cinq cœurs, si Hidan ne se bougeait pas plus que ça, le second immortel en finirait lui-même, un chat stupide au point de penser qu’Hidan est le plus dangereux des deux ne pouvait qu’être profondément stupide. En attendant, Hidan traçait son cercle maudit au sol, une perte de temps inutile, mais c’était sa façon de faire, et lui en parler ne ferait que le pousser à parler de son Dieu, chose que Kakuzu n’avait absolument pas envie. Le chat n’avait pas parlé, le doute devait surement s’installer dans son esprit, comment un humain pourrait survivre à de telle blessure ? C’était la question à mille ryôs, que Kakuzu comptait bien un jour empocher, en attendant, il comptait bien revenir au repaire de l’Akatsuki avec deux mallettes plutôt qu’une. Ce chat de malheur succomberait à un moment où à un autre sous les coups brutaux d’Hidan, allait-il revenir à la vie lui aussi, après tout, les chats ont neuf vies, cette idée réussit à tirer un rictus sur les lèvres de Kakuzu, bien caché sous son masque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hamaki
Junin/Kuroime d'Iwa
avatar


Nombre de messages : 85
Sexe : Masculin

Shinobi's Identity
Experience:
35/100  (35/100)
Prime:

MessageSujet: Re: La Lune Rouge du Crépuscule [PV: Hidan; Kakuzu]   Lun 3 Sep - 18:04

Au sol, le manche de sa faux entre les mains, l'irréfléchi ninja gisait, se vidant peu à peu de son sang, les cuisses littéralement tailladées. Sans plus y faire attention, Hamaki dirigea donc son regard vers le mariole costumé restant, pensant que le challenge ne serait pas le même. Mais pour une fois, l'ex ANBU d'Iwa partit trop loin dans son analyse. L'heure n'était pas encore à l'affrontement du grand, livide et immobile homme masqué. En effet, la victime du chasseur félin n'était pas encore abattue. L'homme, à terre, semblant effectivement mort de ses blessures, cria et réprimanda son camarade. Hors, jusqu'aux dernières nouvelles, les morts n'était ni capable de penser, ni même de parler...et encore moins de bouger comme le fit ce dernier suite à ses paroles simplettes et insultantes.

Mais...qu'est ce que...?

Sidéré, choqué, stupéfait! Aucun qualificatif ne pouvait décrire l'état actuel de l'Iwajin. En effet, les probabilités de voir un mort revenir à la vie étaient surement aussi minces que de croiser un chat anthropomorphe dans la rue. Et il a fallut que les deux dites "probabilités" tombent au même endroit...au même moment. Mais là n'était pas le plus terrifiant. Si ce type était capable de ressusciter sur demande...alors de quoi était capable son impassible adversaire?!

...Hidan...Kakuzu...Mais qui sont ces types?! J'ai saigné à mort cet enfoiré, et il s'est relevé...c'est impossible. Comment?!

Hamaki commença alors à paniquer, alla même jusqu'à penser qu'il effectuait aujourd'hui son dernier combat...Mais il ressaisit rapidement! Sachant que son heure n'arriverait pas tant qu'il n'aurait pas fait de la légende de la Grande Plaine de Hyeten une réalité. Il consuma donc les derniers restes de tabac de sa cigarette jusqu'à s'en brûler les lèvres, secoua brièvement la tête puis ouvrit l'oeil, son oeil entraîné à remarquer jusqu'aux moindres petits détails sans importances du coté de l'adversaire. Concentré, il ne fit pas cas de l'immobile homme à la mallette, bien qu'il constata que son regard était au moins aussi vif et précis que le sien, le scrutant également jusque dans les moindres détails. Mais Hamaki concentra plus précisément son attention sur l'homme ressuscité, son actuel adversaire et son présent problème.

Il semble en forme malgré la grande quantité de sang qu'il vient de perdre...ni blanc...ni même l'air affaiblit...rien. Ces capacités doivent surement reposer sur ça...maintenir son corps en forme dans n'importe quelle situation, allant même jusqu'à ne pas être capable de mourir suite à une violente hémorragie. Peut être est il capable de contrôler à souhait le sang circulant dans ses veines...Il y a encore trop de blancs pour que j'affirme ces hypothèses. Mais en tout cas...pour en venir à bout, je vais devoir mettre les bouchées doubles tout en conservant suffisamment de chakra pour son pote à coté de lui.
Son triangle de sang au sol...c'est le même signe que son pendentif...Une sorte de signe sectaire, comme le costume aux nuages rouges peut être. Mais son ami a beau être habillé de la même manière...il ne porte pas se pendentif. C'est à n'y rien comprendre! Je ne tirer aucune conclusion avec toutes les questions sans réponse trottant dans ma tête...


Alors qu'il s’apprêta à questionner ses deux adversaires. Hidan le menaça soudainement verbalement ainsi qu'avec son regard meurtrier avant de lui foncer dessus, brandissant sa gigantesque arme en sa direction pour enchaîner les coups de lames d'une habileté sans précédent.

Bordel!

Réactif et ne ratant aucun mouvement adverse, Hamaki, dès la course du Shinobi lancée, sortit un kunai de chaque main pour déjà penser à se défendre. Peut être pour une fois était il tombé sur un prédateur...et non une proie comme il en avait l'habitude. Bien que se questionnant sur l'identité et l'appartenance de ces types, Hamaki dut se forcer de cesser de réfléchir pour se concentrer sur l'adversaire. En effet, ses mouvements rapides et habiles ne pouvaient permettre au félin de se distraire de quelconque façon que se soit. Les yeux rivés sur les membres de l'adversaire, Hamaki put contrer et éviter chacun des nombreux coups de l'homme à la faux. Mais se faisant sans cesse acculé pour y parvenir, il savait qu'en continuant comme ça, il en était finit de sa peau. Il comprit donc que défense et l'esquive devaient absolument vite se transformer en offensive s'il voulait survivre.

Tu n'auras pas le Kuroime comme ça...ENFOIRÉ!!

Hamaki accroupit, bras tendus, biceps gonflés et tremblant, bloquant la faux de toutes ses forces, les lames des deux kunais entre celles de la faux...à ce rythme, son inévitable mort n'était qu'une question de secondes, voire de minutes. Mais Hamaki voyait les choses autrement. Le moment n'était à moment pas opportun pour mourir, mais pour prendre le dessus sur l'affrontement! Mais, sans pouvoir effectuer de signes incantatoire, il n'y avait pas 36 solutions. Le félin fit donc, sans prévenir, jaillir sa langue hors de sa bouche, celle-ci l'allongeant jusqu'au niveau du mollet droit de son assaillant dans le but de s'enrouler brièvement et rapidement autour avant de se tirer violemment en se rembobinant dans la bouche de son propriétaire. L'action était bien évidemment faite pour faire tomber à la renverse l'adversaire et ainsi, permette à Hamaki de laisser tomber ses kunais pour que, dans la chute de l'adversaire, Hamaki puisse sauter d'un bond arrière, plutôt haut mais modéré en longueur, tout en effectuant une série de signes. En pleine retombée, le félin cracha donc une petite quantité de boue en direction de l'adversaire pour qu'elle tombe face à lui sous forme d'une plus ou moins large flaque. Rapidement, de cette boue se formèrent donc dix chats mouvants faits de la même matière qui se dispersèrent pour cerner leur cible. Trois d'entre eux jaillirent cependant sur l'homme dès leur création dans la flaque pendant que les sept restant attendirent de l'encercler avant de faire de même. L'attaque consistait bien sur à éclabousser la cible avec la boue constituant les chats pour que la matière le recouvrant se durcisse alors instantanément et le paralyse totalement ou partiellement.

Il faut que ça réussisse! Si je parviens à l'immobiliser, je pourrai m'occuper de l'autre et en finir une bonne fois pour toute!

Le bond d'environ 5m d'Hamaki était parfaitement calculé... suffisamment long pour le mettre hors de portée de la faux en cas de geste brusque et inattendu de la part d'Hidan mais suffisamment court pour ne pas faire perdre de temps à la mise en place de son Jutsu et ainsi, ne pas lui faire perdre en efficacité. Bien sur, malgré l'optimisation maximale des chances de réussites de la technique d'immobilisation, le risque 0 n'existait pas...l'impulsif et imprévisible homme à la faux n'allait peut être pas se laisser prendre au piège aussi facilement et montrer à Hamaki d'autres de ses capacités surnaturelles. Cette éventualité là n'était pas à écarter...même si le félin espérait ne pas avoir à passer au niveau supérieur avec lui et pouvoir s'attaquer de l'homme masqué au plus vite.

A lire pour comprendre Smile:
 

_________________
Le regard d'un chat sur le monde du Shinobi:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet:    Lun 3 Sep - 21:59

Hidan avait l'envie, Hidan est obstiné, Hidan est fou ! L'assaut direct qu'il mena contre le chat força celui-ci à reculer de façon à pouvoir mieux se mouvoir et donc esquiver les coups précis, directes et d'une rare violence du Jashiniste. Dans ces moments, le comportement d'Hidan avoisinait la folie dans ce duel qui ne ferait sans doute qu'un mort. Celui du chat. On entendait fréquemment Hidan crier et rire frénétiquement à chaque coups qu'il portait à son adversaire. Impatient et rancunier, il n'avait élaboré aucune stratégie autre que celle de cueillir une goutte de sang de l'homme chat. Il comptait lui faire fortement payer l'affront qu'il lui avait fait quelques minutes plutôt. Soulignant par ailleurs qu'il lui "Avait fait mal" on voit bien qu'Hidan est un pince-sans-rire accomplie. Doté d'un sarcasme impressionnant.. bien qu'on pourrait le voir sous cet aspect, il était loin d'avoir dit ça pour plaisanter, car même s'il s'avère qu'Hidan est immortel, il ressent la douleur.. et à certains moments, est loin de l'apprécier. Notamment lorsque ce sont ses adversaires qui lui prodiguent. Car au final, lui prend plutôt un malin plaisir à se mutiler pour faire succomber ses ennemies en les mettant sous le joug de la souffrance ! Il ne payait pas chair de la peau de ce chat et surtout dans l'état qu'il le rendrait à son partenaire pour en tirer la prime. Même si Kakuzu n'avait pas fait part d'une somme d'argent assez importante à son égard, Hidan se doutait tout de même de quelque chose. Oui oui, comme à tout le monde il lui arrivait de réfléchir et même des fois de tirer des bonnes conclusions. Bref, pour en revenir au combat, notre immortel était tel une puce faisant du rodéo sur un matou.. Sauf qu'il lui faudrait bien plus qu'une simple lotion pour s'en dépêtrer. Le sourire constamment aux lèvres, il attendait avec impatience le fameux moment de pouvoir honorer Jashin. Il ne lui avait pas fait une offrande digne de ce nom aujourd'hui ! Il était temps de remédier à ça.. un bon petit chat.


Même si le taijutsu d'Hidan est de très haute volée, son adversaire réussissait tant bien que mal à esquiver le moindre des coups qu'il portait. Sa faux dansait dans le vent, assaillant l'homme chat de près comme de loin grâce à la bobine qu'Hidan avait sous sa cape et qui lui permettait d'étendre grandement la portée de son arme et ce malgré la forme assez impressionnante et encombrante de celle-ci. Hidan faisait preuve en ce moment même qu'il était très doué dans son maniement en démontrant par ailleurs une visée formidable par rapport à l'endroit où il frappait. Seul lui savait, connaissait véritablement les mouvements "aléatoire" de sa faux, celle qui avait des trajectoires impossible à définir, à deviner, en temps réel. Il finirait bien par soutirer une goutte de sang à son adversaire. Mais pour l'heure, il fut temps pour l'homme chat de contre-attaquer. Voyant la constante domination d'Hidan au corps à corps, il avait opté pour une attaque à distance lui aussi, dans le but de restreindre les mouvements de l'Akatsukien. Hidan esquiva sans grande difficulté la langue du chat en sautant dans les airs. Etant plutôt fier de sa réussite et faisant remarquer à l'Iwa-jin qu'il était pitoyable, il fit revenir sa faux vers lui par un habile tour de poignée pour surprendre le shinobi et au passage l'entailler. Les yeux du Jashiniste se rivèrent soudainement vers l'une des pointes de sa faux, tel une personne affamée..


Mais hélas Hidan est plutôt du genre à se laisser aisément distraire et n'aperçus qu'à la dernière minute les 3 chats qui lui bondirent dessus. Parvenant au final à esquiver ces bêtes faitent de boue, il ne parvint en revanche, pas à réussir à contenir l'invasion qui se propagea autour de lui et fut donc pris dans les mailles du filet sans pouvoir au final prendre sa faux en main et faire ce qu'il avait à faire. Exaspéré, énervé par ce qui lui arrivait, il était immobilisé sur le sol par l'explosion de ces maudites créatures. Incapable de se mouvoir alors qu'il n'avait que la vision de sa faux dans son champs de vision, le seul reflex qu'il eut fut celui de proférer tout un tas de menace et d'insultes à Kakuzu. Lui reprochant notamment sa lenteur à intervenir pour l'aider, car à présent il était vraiment dans le pétrin. Il ne voudrait pas perdre la tête.. il ne l'avait jusque là pas perdu et il ne faudrait pas que ce soit le cas maintenant ! "Le sinistre bâtard" comme il appelait son camarade immortel n'avait pas vraiment l'intention de bouger. Pour le moment du moins, mais, peu- être qu'il agirait en bon patriote ce coup-ci qui sait ? Non.. Hidan ne pouvait se résoudre à le croire et plutôt que de tenter une ouverture tout en subtilité pour faire que celui-ci l'aide, il préféra continuer de lui balancer des piques et de lui ordonner de ne pas le laisser là. Oui Hidan était en train de paniquer, oui il était énervé.. sa faux.. il fallait juste une léchouille, juste une ! Mais à cause de son incapable comparse il ne pourrait..

« Vient m'aider au lieu de me laisser là bordel !!! Tu vois bien que je peux plus bouger ! À chaque fois tu fais ce coup rien que pour me faire chier et tu m'emmerdes mécréant ! Eh putin il est ou le chat !! J'peux plus le voir »

Le combat entre le jashiniste et l'homme chat semblait visiblement terminer. Après 15 minutes de domination en sa faveur, l'immortel était à présent hors d'état de faire quoi que ce soit et ne pouvait que subir l'avantage qu'avait le chat sur lui et l'ignorance de son partenaire à son égard.. comme toujours.. il le lui précisait sans cesse. La technique du chat l'avait surpris.. lui est son impulsivité se retrouvaient à présent hors jeux. Son âme ne pouvait que subir.. Mais à force de se débattre de toute ses forces et avec la conviction de jashin à ses côtés, il parviendrait à sortir de ce truc..
Revenir en haut Aller en bas
Kakuzu
Modérateur / Membre de l'Akatsuki
avatar


Nombre de messages : 191
Sexe : Masculin

Shinobi's Identity
Experience:
100/100  (100/100)
Prime:

MessageSujet: Re: La Lune Rouge du Crépuscule [PV: Hidan; Kakuzu]   Mar 4 Sep - 19:58

Les coups d’Hidan étaient rapides et précis, mais le chat était bien plus agile que la faux de l’immortel, en tout cas, assez pour esquiver chaque coup qui lui était asséné. Après plusieurs minutes d’affrontement, aucun des deux ne prenait le dessus, ce qui commençait à énerver Kakuzu. La seule chose qu’attendait Hidan, c’était de toucher, d’érafler son adversaire, une seule, fine gouttelette suffirait à en finir, mais ce maudit chat était bien plus talentueux que prévu, et on ne pouvait pas dire que Jashin aidait son fidèle.Mais après ces minutes incessantes de combat, le félin passa à l’attaque, tirant une langue des plus rapides, l’immortel réussi de lire le mouvement et d’esquiver le coup de langue, rapidement ils bondirent tous deux en arrière, Hidan ramena rapidement sa faux jusqu’à lui en tirant sur la bobine, Kakuzu observait attentivement, mais avec le pelage du chat et la couleur de la faux, il n’arrivait pas à dire si son coéquipier avait récolté du sang ou non. Évidemment, Hidan fut pris au piège, trop attentif sur sa faux plutôt que sur son adversaire. Trois chats de boue lui avaient sauté dessus, esquivant de peu, les éclaboussures finirent tout de même par atteindre l’équipier de Kakuzu, l’immobilisant au sol sous un épais poids de terre. Pris au piège, coincé sous des amas de roches, Hidan ne fut apte à faire qu’une seule chose, psalmodier des menaces et des insultes envers Kakuzu, comme toujours, toutes les erreurs possible de l’immortel était de la faute de son coéquipier. Coincer sous sa boue durcie, l’énervement se lisait sur son visage, l’énervement mais aussi la panique, Kakuzu jubilait presque de voir son coéquipier dans un tel état.

-Au lieu de me demander de l’aide, prit ton Dieu, peut-être qu’il viendra à ta rescousse.

Sans attendre de réponse, sans même prêter attention au chat, Kakuzu se dirigea à grande vitesse vers son comparse, en un instant il était au côté d’Hidan, il durcit son corps pour frapper avec force sur la coque de roche, espérant rendre l’extraction de son coéquipier disons… douloureux. Les débris firent un nuage de poussière.

-Le jour où tu n’auras pas besoin de moi n’est pas près d’arriver. Maintenant finissons-en rapidement, ça commence à me gonfler, je perds du temps, donc de l’argent. Et en parlant d’argent, d’après mon Black Book, ce chat vaut un sacré pactole, il a même un surnom à Iwa, je vois déjà la malle de billet que sa fourrure va me rapporter.

Les deux immortels étaient l’un à côté de l’autre, comme deux piliers, l’un fou, l’autre stoïque, c’était bien le fonds de commerce des deux hommes. Kakuzu fusa sur l’adversaire, effectuant une série de combo au corps-à-corps, sa force naturelle incroyable fatiguerait le chat, et vu la vitesse de Kakuzu, il finirait par le toucher, laissant le temps à Hidan d’en finir. En attendant, Kakuzu donnait des coups de poing aussi bien au visage qu’au corps, agrémenté de coup de pied ou de genoux pour déstabiliser les défenses de son incroyable adversaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hamaki
Junin/Kuroime d'Iwa
avatar


Nombre de messages : 85
Sexe : Masculin

Shinobi's Identity
Experience:
35/100  (35/100)
Prime:

MessageSujet: Re: La Lune Rouge du Crépuscule [PV: Hidan; Kakuzu]   Mer 5 Sep - 10:20

Un sur deux, le travail était déjà à moitié accomplit pour l'ex ANBU d'Iwa. Du moins, c'est ce qu'il espérait. Espérances qui ne se réalisèrent malheureusement pas. Oui, l'homme à la faux parvint bel et bien à se faire capturer, mais non, il ne le resta pas longtemps. Hamaki, peu soucieux, pensa pouvoir intervenir sur son second adversaire dès lors qu'il tenterait de libérer son camarade. Mais, la seule chose qu'il parvint à faire lors de son intervention aura été de constater que l'homme au masque maîtrisait le Shunshin no Jutsu à un niveau nettement supérieur au sien. Tout ce qu'il apprit lors de cette scène se résumait en quelques mots: Ses chances de victoires étaient minces. En effet, un homme imposant, à la force physique surement exceptionnelle et à la vitesse incroyable aux cotés d'un homme tenant tant à la vie qu'il aurait décidé de tenir tête à la mort elle même. Non, Hamaki avait peu espoir de finir par dominer définitivement ce combat, les deux hommes se tenant devant lui, libres, sans dommage, en forme, semblant prêt à combattre des heures durant sans craindre ni la fatigue ni la défaite.

Son Black Book...Ils veulent vendre mon cadavre au marché noir. Ce sont des chasseurs de primes!? Ça explique là scène du restaurant et la mallette...Mais pas le déguisement ni même le pendentif.

Vous...vous appartenez à une espèce de groupe de chasseur de primes je ne trompes pas?

Suite à la brève scène d'énonciation, Kakuzu, s'étant fait des plus discrets jusque là, passa donc à l'offensive, fonçant à toute vitesse sur le félin pour enchaîner brutalement les coups de pieds, de poings, de coudes et de genoux. L'homme était rapide, puissant et efficace dans ses mouvements. Hamaki ne pouvait se risquer d'affronter ce type dans un pugilat conventionnel contre lui tout en prenant le risque de se frotter aux deux en même temps cette fois pour qu'ils en finissent une bonne fois pour toute. Donc, jouant la carte de la prudence, Hamaki effectua un unique signe des mains lorsque l'armoire à glace démarra sa course effrénée.

Rapide!

Kakuzu frappa! Hamaki, pieds fixement accrochés au sol, raya le chemin de terre le long de la distance ou il fut violemment repoussé en arrière. Le corps recouvert de flammes, ce coup dut surement infliger des brûlures au poing du ténébreux assaillant. Cette technique était surement la seule solution pour que le félin ne finisse pas les côtes brisés, au sol, crachant son sang pour pouvoir aspirer un peu d'air en vain avant de mourir lentement. Séparé des deux types, le félin en profita pour toucher la blessure précédemment infligée par l'homme à la faux lors de son attaque à distance. Mais, le Jounin ne sentit pas de plaie, pas de sang et ne put donc pas en récolter rapidement pour appeler une invocation. Ne pouvant se permettre de prendre le temps d'en effectuer une, il prit la difficile décision de continuer seul ce combat un petit moment. Même si l'avantage numérique était actuellement en faveur de l'ennemi.

Effectuant de souples et habiles salto-arrières, sur les mains comme sur les pieds pour prendre une plus large distance entre lui et ses adversaires. Une distance qui, si ses s'adversaires tentaient de s'approcher avec leur incroyable vitesse dès son arrivée, ne lui permettraient que d'effectuer sa série de signes pour ensuite plaquer les mains au sol. Ce qu'il fit. Une fois les mains au sol, cependant, rien ne se produisit. Relevant la tête pour voir où en était ses adversaires, il constata...

Fire!:
 

_________________
Le regard d'un chat sur le monde du Shinobi:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: La Lune Rouge du Crépuscule [PV: Hidan; Kakuzu]   Dim 9 Sep - 10:07

« Mon dieu ne sauve pas !! Il massacre les crétins dans ton genre »

Voyant son compagnon apparaître soudainement devant ses yeux, un rictus défigura le visage du jashiniste toujours enfouis sous l'épaisse couche de boue causée par les chats kamikazes de l'Iwa-jin Il n'en attendait pas moins de son partenaire. En effet celui-ci le délivra de sa prison de terre sans outre mesure et décida de participer à la chasse au petit chat. Estimant son compagnon incapable et trop lent. Tout en soulignant une fois de plus son avidité dévorante pour l'argent. Si Kakuzu décider de s'en mêler, c'est que l'adversaire du binôme en valait au final la peine, car il est rarement dans la nature de Taki-jin de reprendre une proie qu'il avait au préalable laisser à son comparse. Même si la "soit disant raison" était l'inefficacité d'Hidan, le jashiniste était persuadé que ce n'était pas la seule raison et même une raison complètement faussée et peu pertinente.Hidan proféra donc quelques remarques désobligeantes à son camarade et souligna la brutalité du coup avec lequel il venait de le délivrer. Il est immortel, pas un punching-ball fait pour assouvir les besoins féroces de ses compagnons. Tout en exprimant pleinement son mécontentement, le jashiniste pris appuie sur sa faux pour s'aider à se relever. Il avait bien cru quelques minutes plus tôt, l'avoir correctement entaillé pour avoir une goutte de sang qui suffirait à son rituel. Mais visiblement le membre de l'Akatsuki c'était fourvoyé.. N'en tenant pas pour plus rigueur, son travail serait désormais plus aisé avec Kakuzu qui l'épaulerais. Les deux membres du groupuscule formaient un binôme des plus complet parmi ceux qui étaient constituées dans l'Akatsuki. Aussi talentueux au combat à distance qu'au combat rapproché, il était certain que le chat n'aurait plus aucune chance contre les deux en même temps. La moindre de ses tentatives serait mis en échec et ce, jusqu'à sa mort. Autant dire dans très peu de temps.. Contemplant son adversaire dans les yeux, l'adepte du jashiniste étira son corps endolorie par la flétrissure qu'il venait de subir et laissa Kakuzu commencer à mener la danse. Celui-ci se jeta sur son adversaire en le martelant de coups tout aussi bien placées les uns que les autres. Kakuzu ne faisait pas dans la dentelle, même son taijutsu était d'une incroyable efficacité. Le ninja centenaire était décidément un shinobi bourré de ressources, mais Hidan valait certainement plus que lui. Même si on a tendance à croire qu'Hidan est un fanfaron agressif, il n'en reste pas moins un shinobi des plus mystérieux. De part sa compétence et son immortalité.

Hidan repris habilement le combo de son partenaire en surgissant dans les airs au-dessus du chat. Il ne lui laisserait pas le temps de faire quoi que ce soit. Le nuage de poussière produisant un effet de surprise. Il tenait sa faux à la façon d'un bourreau près à abattre sa hache sur le cou de sa pauvre victime. Il espérait que même si ce coup se retrouver paré, avec la force de pénétration, qu'une des pointe de sa diabolique arme ne lui extirpe une goutte de sang.. "YEEEEEEHHHHHH GWAHAHAHA" reprenant aussitôt appuie sur ses pieds, il plaça sa faux parallèlement au sol et exécuta un coup directe par la raie de la première lame vers le visage du chat, seulement dans le but de le déstabiliser et de le brusquer pour reprendre aussitôt son combo de la chasse aux âmes. Les coups que l'immortel portait étaient larges et ne visaient pas des points en particulier. Hidan ne faisait rien d'autre que mouliner comme un taré.Il n'avait rien à craindre. Enchaînant par la suite la suite avec un coup de pied précis au niveau du torse du félin, il fit une galipette suivi d'un saut pour renchaîner aussitôt l'animal dans les airs. La précision et la vitesse de ses coups commençait à s'intensifier. Il découperait chaques parcelles de la peau du chat et continuerait de le foudroyer de ses innombrables assauts tant qu'il n'aurait pas recueillis une goutte de son sang. Lui donnant une fois de plus un coup de pied dans le but de le faire reculer de quelques mètres Hidan balança aussitôt sa faux vers le visage de son adversaire. Faisant danser celle-ci dans les airs, il ne visait une fois de plus, aucun point particulier. Seulement une zone ou la chair ne demandait qu'à être percé, tailler. Une zone, un puits de sang. Profitant de la distraction que lui offrait sa faux dansant dans l'air, Hidan dégaina une de ses lances rétractables et la lança en direction du chat..


« Tu finiras bien par te faire prendre pauvre crétin !!! »

Curieux de savoir ce que faisait Kakuzu, il jeta un bref coup d'oeil derrière lui, mais ne l'aperçus point. Il devait sans doute être derrière le chat, ou même au-dessus. Comme le jashiniste quelques secondes plus tôt.
Revenir en haut Aller en bas
Kakuzu
Modérateur / Membre de l'Akatsuki
avatar


Nombre de messages : 191
Sexe : Masculin

Shinobi's Identity
Experience:
100/100  (100/100)
Prime:

MessageSujet: Re: La Lune Rouge du Crépuscule [PV: Hidan; Kakuzu]   Dim 9 Sep - 21:03

Bien qu'éclairé par l'astre lunaire, des nuages dans la nuit venait assombrir la scène qui, forcément, allait devenir des plus morbides. Du sang et des poils d’animaux viendrait se poser sur le sol, c’était inévitable, rien ne pourrait arrêter l’engouement d’Hidan, et pire encore, rien n’arrêterait l’impatience d'Kakuzu à empocher son butin. Les coups que portait ce dernier ne firent pas mouche, l’homme chat parvenait à esquiver chaque attaque portée, cela en devenait pénible, son agilité extrême lui permettait de détourner chaque poing lui arrivant en plein visage, c’en était déroutant. Peu d’adversaires parvenaient à maîtriser les assauts de presque centenaire, et surtout, à le faire aussi longtemps, chaque coup était porté avec une force très élevée, les avants bras du chat devaient le faire souffrir à force, mais peu importe, l’échange entre les deux êtres pas tout à fait humains était terminé.Il c’était fini au moment où Kakuzu allait toucher une bonne fois pour toute son adversaire. Une odeur de fumée se faisait sentir, une odeur de poils brulés, voilà ce qui émanait de ce félin, sur le moment, le Taki-jin n’eut qu’un réflexe en voyant le pelage de l’animal s’embraser, il retira vivement son poing, un tel feu n’affecterait pas grandement le corps de l’immortel mais la douleur serait présente, et ça l’ennuyant. De plus, il sentait l’excitation de son comparse à des kilomètres, derrière lui, il s’impatientait comme à son habitude, il allait s’amuser, tête baissée comme un chien fou chassant son pire ennemi, un vulgaire chat de gouttière.

Le fou de l’Akatsuki fusait vers son adversaire, les flammes avaient du mal à contenir le terrible fléau d’Hidan, obligeant le chat d'esquiver les attaques, Kakuzu l’espérait pour lui en tout cas, se faire toucher par cette arme était la pire des malédictions. Aucun honneur ne résidait dans cette façon de faire qu’avait son coéquipier, les anciens seraient choqués de voir des mises à mort comme celle qu’offrait Hidan. Mais au fond quelle importance, Kakuzu se fichait pas mal de comment ses adversaires mouraient, d’une façon ou d’une autre, il récolterait l’argent, enfin si son foutu équipier ne défigurait pas trop les victimes. Comme un monstre possédé par Dieu sait quelle force occulte, Hidan attaquait sans se préoccuper de sa sécurité, guidé par un instinct de tuer bien plus évolué que la plupart des humains, quelle que soit la force qui l’animait, il chargeait sans mot dire, ne laissant aucun répit à l'homme chat. Son agilité à celui-ci était admirable, Kakuzu en vint à respecter son adversaire, parvenir à effectuer de tel mouvement était contre nature, seul un être comme celui qui était en face de lui pouvait en être capable, serait-ce la compétence qui lui permettrait de survivre ? Surement pas, aussi respectables que soient ses aptitudes physiques, il en faudrait plus pour vaincre un duo tel qu’il affrontait. Après plusieurs dizaines de secondes d’assaut entêté, Hidan changea radicalement de stratégie, sortant une de ses piques rétractables, il la lança contre l’anomalie qu’il affrontait, pestiférant une phrase quelconque pleine de rancœur. Malgré la rapidité de l’acte, il était certain que cela ne suffirait pas, c’était à ce moment que Kakuzu intervenait, il avait compris que c’était à son tour de reprendre le combat, la lance étant un acte dissimulé, masquant une tentative de diversion, captivant l’attention de l’adversaire, Kakuzu n’avait plus qu’à achever son adversaire dans un angle mort.

Kakuzu avait planifié d’autre élément perturbateur, au cas où celle de son équipier ne suffirait pas, comme il en était habitué à vrai dire. Il arrivait par le dessus, passant par-dessus Hidan au même moment où ce dernier regardait derrière lui. En plein vol, alors encore à une bonne distance de son adversaire, il propulsa son avant-bras droit sur son adversaire, formant un solide poing relié au bras grâce à un amas de fils noir, le poing fusa à distance vers le visage de l’ennemi, le deuxième bras lui tenait fermement la mallette de billets. Sans avoir s’il avait fait mouche il repassa à l’assaut, usant de la mallette pour frapper, ralentissant considérablement ses mouvements, il décida de changer de stratégie. Calmant considérablement le rythme du combat, Kakuzu savait l’importance d’instaurer ce genre de faux rythme, cassant l’entrain de l’adversaire, question expérience, il était bien plus évolué que ses adversaires en général.


-Tu te défends bien, mais je doute que ce soit suffisant pour nous faire douter de notre victoire, tu vaux assez pour me motiver à combattre sérieusement.

Tout en disant cette phrase, il retirait son manteau, laissait voir un corps fait de cicatrice atroce et grotesque. Son dos était recouvert de masque étrange, et sans crier gare, un des masques sortis du corps de Kakuzu, créant un monstre de fils noirs. Aussitôt sorti, le combat reprit, sans attendre le Taki-jin fonça contre son adversaire, un coup de mallette se déclencha, allant de gauche à droite, la créature noire profita du manque d’attention sur lui pour s’envoler dans les airs. Kakuzu ne se préoccupait pas du tout de son comparse, la passion du combat le gagnait, enfin une forme de colère plutôt, montait dans ses entrailles, il en avait marre de ce combat, il voulait être le plus rapidement dans ce petit restaurant miteux, récupérer la trentaine de millions qui pesait sur les épaules de ce chat. Les insultes d’Hidan arrivèrent aux oreilles de Kakuzu, mais dans le feu de l’action il avait d'autres… chats à fouetter. La créature qui était sortie du dos du presque centenaire planait tranquillement au-dessus du combat. Kakuzu échangeait des coups avec le félin sans grande importance, sans grand danger même. Bien qu’en ayant ras-le-bol de ce combat, il préférait faire les choses dans les règles, c’est-à-dire laissé Hidan se charger du reste. Avant la fin de l’échange, Kakuzu arrêta subitement l’assaut pour prendre du recul, il sentait son adversaire prêt à passer au niveau supérieur, niveau qu’il laissait à son comparse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hamaki
Junin/Kuroime d'Iwa
avatar


Nombre de messages : 85
Sexe : Masculin

Shinobi's Identity
Experience:
35/100  (35/100)
Prime:

MessageSujet: Re: La Lune Rouge du Crépuscule [PV: Hidan; Kakuzu]   Lun 10 Sep - 16:30

Espacé, Hamaki ne le resta pas longtemps. En effet, ses deux adversaires n'avaient pas l'air du genre à aimer se reposer ou plutôt, perdre du temps. Surtout l'étrange homme masqué à l'imposante carrure. Mais par chance, malgré leur envie de sang, ils se modéraient jusque là dans leur offensive en attaquant chacun leur tour. Le félin pouvait donc pour le moment s'estimer heureux de ne pas devoir scruter les deux rapides personnages en même temps. Lorsqu'il releva la tête c'était l'homme à la faux qui débarqua, générant de la fumée avec la terre sèche du sol dans un vif saut avant.

Déjà..!

Sortant d'un rapide bond arrière, à ras du sol, hors de la fumée, kunai à la main, Hamaki dut à nouveau faire appel à toute sa musculature, toute son attention ainsi que toute son énergie pour faire face à la succession de coups de lames assénés par l'assaillant. Mais malgré ça, l'armure de chakra Katon enveloppant le corps de la proie dut de nombreuses fois servir de parade. C'était mauvais signe. Sans cette protection additionnelle, Hamaki ne serait peut être déjà plus de ce monde à cette heure. Il devait redoubler d'efforts et de prudence s'il voulait tenir le coup face à ces deux criminels de haut niveau.

Nous y voilà!

Reprenant du service, ne tentant toujours pas d'attaquer mais pensant encore à se ne faire se défendre, Hamaki était dans les airs, face à son adversaire, s'échangeant des coups de lame dans leur rapide chute vers le sol. Sur la terre ferme, le félin ne cessait de se faire acculé par les violents coups frénétiques de son adversaire. Finalement frappé d'un coup de pied au torse anticipé ne le touchant pas grâce à une esquive de justesse, Hamaki put comprendre à temps que ce n'était qu'une diversion menant à une autre attaque. Cette fois, c'était une sorte de javelot que l'homme costumé avait en main pour tenter de tuer le félin. Si ce dernier aurait fait un bond arrière plus élevé dans les airs pour esquiver de coup de pied, alors il se serait reçu la pointe du javelot dans le ventre sans capacité d'esquive. Cependant, la chance, ou bien autre chose d’inexplicable, en décida autrement. Le bond d'Hamaki dut près du sol et lui permis donc de poser ses pieds à temps pour se décaler légèrement son bassin d'une part, et frapper la lance en son centre d'une autre, la faisant se projeter quelques mètres plus loin avant de rouler sur le sol.

Mmh!

Durant les dernières secondes d'affrontement musclé entre les deux "hommes", il s'était dérouler une étrange choses aux alentours. Dix statues de pierres sortant du sol comme si elles sortaient d'une piscine, prenant appui de leur mains sur la terre ferme avant de s'en extirper avec plus ou moins de facilité. Dix statues de pierre au corps d'homme, sculptées telles des Dieux Grecs et à la tête de chat, rappelant d'un regard qui était leur maître. Ces nouvelles pièces se trouvaient éparpillées sur l'échiquier en pleine partie, offrant à Hamaki une potentielle possibilité de mise en échec.

Ainsi, dès lors que l'immortel stoppa son offensive, deux évènements se produisirent: Comme l'avait comprit Hamaki s'était au tour de l'autre homme costumé de passer à l'offensive. Mais s'était également aux statues d'y passer. C'est alors que, lorsque Kakuzu éjecta son poing pour frapper son adversaire à distance, Hidan, lui, se vit prit d'assaut par deux statues armées d'épées courtes. Les statues étaient d'une vitesse non négligeable mais surtout, d'une solidité impressionnante faisant leur puissance de défense ainsi que leur puissance d'attaque. Elles prirent donc l'homme à la faux en sandwich pour lui infliger ce qu'il osa infliger à leur créateur félin.

De son coté, Hamaki ne se trouvait en meilleure posture qu'avec son précédent adversaire. Lors de la première offensive, il croisa ses bras enflammés devant son visage pour parer le coup à distance ne faisant alors que le repousser de quelques dizaines de centimètres en arrières, pieds cramponnés au sol. S'en suivit alors un nouvel épisode d'attaque/esquive entre lui et son imposant adversaire. Cependant, comme s'il n'y avait pas assez de retournement de situation comme cela, il fallut que l'homme masqué dévoile, en retirant son costume ridicule, un autre de ses atouts.

Co...Comment? Mais...ce type n'est pas humain. D'abord le démembrement, ensuite le corps remplit de fils. C'est impossible, il ne peut être réel.

Kakuzu...Hidan mais qui êtes vous bon sang!?

L'armure de flammes finit donc par s'éteindre, Hamaki économisant son chakra suite à sa coûteuse création de statues de roche. Statues qui, dès la fin de l'affrontement du félin s'empressèrent d'attaquer l'homme masqué, lançant l'assaut avec la même formation et de la même manière qu'avec son équipier.

S'ils veulent passer aux choses sérieuses, alors nous allons passer aux choses sérieuses! Hidan, si tu tentes à nouveau de m'approcher...alors pour une fois dans ta vie, tu vas devoir rester sur tes gardes.

Tout en pensant à sa vengeance suite à ce début de combat n'ayant pas été en sa faveur, Hamaki fit tournoyer le manche de son kunai entre ses doigts pour s'entailler légèrement la paume de la main. Suite à cela, il put effectuer la courte série de signes lui permettant, après avoir joint ses mains, d'invoquer, dans un petit nuage de fumée, une chatte toute noire au poil long. Longeant le long de son bras avant de sauter habilement sur le sommet de son crâne, la féline entama la conversation, comme s'il ne se passait rien d'important en face d'elle.

Hamaki, je suis heureuse de te voir. Ça commençait à faire longtemps. Rassures moi, ce n'est pas pour qu'on se batte encore que tu m'as appelée mais pour que nous discutions tranquillement cette fois.

Mmh...Tu sais que j'aimerais Kirara, mais non, bien que tu devais t'en douter, j'ai bel et bien besoin de ton aide pour maîtriser les deux types et leur gros monstre masqué. Sans toi, je pense que mes statues ne feront que ralentir l'heure de ma mort.
Je pense malheureusement que seul un duo parfait est en mesure de vaincre un duo parfait!
Je dois cependant t'informer de deux trois petites choses...l'homme à la faux semble être insensible aux blessures mortelles et possède une maîtrise de son arme plutôt rare, crois moi. Et l'autre...il est rapide, malin...et, excuse moi si je me trompe, mais je ne pense pas qu'un homme rapiécé remplit de fils et capable de faire jaillir d'énormes montres noirs masqués hors de son dos soit humain.


Hamaki semblait à son visage rassuré d'avoir à ses cotés une alliée. Mais malgré la présence de la féline, des traces de doute et de crainte pouvaient encore se lire en lui. Désormais, il n'avait plus qu'à attendre une offensive se dirigeant vers lui pour montrer au duo adverse de quoi un duo de prédateurs entraînés à la Grande Plaine de Hyeten était capable.


Spoiler:
 

_________________
Le regard d'un chat sur le monde du Shinobi:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: La Lune Rouge du Crépuscule [PV: Hidan; Kakuzu]   Mer 12 Sep - 15:24

L'homme chat s'en sortait remarquablement bien au final. Mais même s'il ne le montrait pas, il était dans un état de fatigue certain, à force du subir les assauts du duo immortel. Hidan fit remarquer à son partenaire sa flagrante inefficacité à pouvoir l'acculer.. il plaqua par la suite sa main sur son front et bailla pendant plusieurs secondes en laissant sous -entendre à Hamaki que ce combat n'était juste qu'une question de temps et qu'ils ne tarderaient plus à lui faire la peau. Eux avaient tout leur temps pour mettre le félin en déroute et s'en saisir pour obtenir la prime. Au plus grand mécontentement du jashiniste. Intrigué et stupéfait par ces mots qui sortirent de la bouche du félin, Hidan ricana et répondit grossièrement qu'ils étaient ceux qui allèrent le buter. Peu importait comment au final, cela traînait en longueur, mais Hidan n'avait pas fait la première étape de son rituel pour rien. Il avait commencé, il devait terminer. Ce sont les préceptes et il faut les respecter même si au final ce n'est ni plus ni moins qu'une affreuse perte de temps.. Hamaki avait sans doute compris la machination mis en place par le binôme pour l'acculer plus sévèrement. Ils avaient l'habitude d'attaquer à tout de rôle, mais il c'était résolu à ne plus laisser le jashiniste relancer un assaut quelconque. Arme en main, Hidan contra habilement les coups portés par les statuettes et exécuta de multiples sauts en faisant danser sa faux dans le vent pour perforer les dites créations. Bien qu'elles étaient en pierres et se déplacèrent remarquablement bien, elles ne parvinrent pas forcément à esquiver tous les coups aléatoires du Jashiniste.. Hidan s'amusait, s'amusait à esquiver avec une aisance déconcertante les coups portés par les statuettes. Il jonglait d'arbre en arbre, jouant avec la corde de sa faux pour essayer de les ligoter ou de leur faire tous les coups tordus imaginables. Mais ils étaient en pierre et pour un adepte du taijutsu, franchement sa craignait. Mais pour un adepte du taijutsu comme Hidan, rien n'est impossible. Après avoir esquivé un assaut de deux chats de roche, il fonça vers le deux suivants qui se ruèrent vers lui. La vitesse avec laquelle il se déplaçait donnerait une puissance insoupçonné à son prochain coup. S'arrêtant brusquement, il tint sa faux par les deux mains et se mit à tourner sur lui-même comme une toupie en harcelant les deux statuettes d'une série de coups à répétition qui bien évidemment, ne furent pas tous parés. Le choc des lames contre les parois rocheuses provoquèrent de multiples étincelles. Une des deux statues eut la tête sectionné après le retour de l'assaut brutal au niveau du cou. L'autre statue reçue les pointes de la faux en pleine tête.. le combat se poursuivit entre les autres créatures pendant que Kakuzu s'éperdait de nouveau à mettre au tapis l'homme chat.. La lutte cessa enfin et au final, même s'il restait des statues, Hidan n'avait que des blessures superficielles. Son camarade vint aussitôt se remettre à ses côtés et l'élu de Jashin ne put que constaté sa nullité absolu ainsi que l'intérêt inutile d'avoir fait sortir un de ses masques si c'était pour qu'il reste en retrait. Décidément il ne savait pas se battre, une vraie plaie cet homme cupide. Mais il ne pouvait pas blâmer seulement son partenaire. Risées et quolibets, voilà ce que subit à son tour l'homme chat qui, visiblement, semblait éreinter par ce combat à l'instar du duo immortel qui ne montrait aucun signe de fatigue. Hidan l'avait prévenu, il ne s'en sortirait pas. D'autant plus que là, toutes les conditions étaient enfin réunies pour faire le fameux combo qui "tue en un coup"

« Hey Kakuzu ! On fait comme d'hab ok ? »

Le souffle détruirait sans nul doute le reste des statues mais aurait également raison d'Hamaki. Personne n'avait déjà survécu à cela. Hidan s'apprêta à se lancer une fois de plus sur sa proie avant qu'une épaisse fumée blanchâtre ne l'enveloppe. Perplexe et curieux de savoir ce qu'il faisait, il s'arrêta net dans sa course et contempla avec l'exaspération la plus profonde la scène qui se produisit sous yeux. Le matou venait d'invoquer un.. autre matou. Voilà qui ne manquait pas d'être encore plus ridicule que tout à l'heure. Comme s'il n'y avait pas assez d'un chat à fouetter, le lascar du binôme immortel avait fait en sorte de ne plus être le seul à être fouetté par le châtiment divin qui l'attendait. Soit, il pourrait avoir autant d'allié qu'il le souhaiterait, cela n'y changerait rien. Ah si ! Cela changerait bien quelque chose au final : Hidan se mettrait à parler. Faut dire qu'Hidan dispose de cette faculté de pouvoir parler et d'entrer dans un sujet à partir de rien. Vraiment rien. Et c'est sans doute ce qui fait le plus son charme auprès de son compère préféré, qui marquai sans cesse le désire profond de pouvoir le pourfendre. Bref, l'homme d'Akatsuki étouffa le rire qu'il s'apprêtait à avoir. Kakuzu s'énerverait sinon.. Quoique il s'énerverait quand même d'ailleurs, car ce qu'Hidan allait dire était idiot et reflétait beaucoup le niveau intellectuel qu'il avait. Pour peu qu'il en ait un en fin de compte.. désignant du doigt la féline, il regarda Kakuzu d'un air narquois

« Hey Kak'zu, ça doit être la première chatte que tu vois de ta vie non ? Gha ha ha.. »

C'était ironique et le double sens clairement énoncé. Il était enfin temps au binôme de mettre un terme aux agissementsde ce félin. Après un bond in-suspectée vers le duo de chat, il dégaina une nouvelle fois une de ses lances et martela l'adversaire de multiples coups. Autant porté sur l'un que sur l'autre. Les coups de lances étaient habilement porté contre Hamaki.. l'assaut en lui-même était directement porté sur celui-ci. À quoi bon vouloir détruire une invocation ? Elle le serait en l'espace d'un instant, le jashiniste avait, actuellement, mieux à faire. La pointe de la lance chercha à embrocher les jambes du chat tandis que la faux jetée quelques secondes auparavant pour l'égratigner fut ramenée vers lui par un habile jeux de doigt. Sautant de multiple fois en contournant, roulant sur le sol, la faux dansant dans le vent, il était enfin, parfaitement aux prises de son adversaire.. c'était à Kakuzu de terminer le travail maintenant qu'Hidan lui avait ouvert la voie. Le même sourire carnassier.. Hidan laissait enfin sous-entendre à son adversaire, par ce rictus, que ce combat était désormais terminé. Que ce soit par Kakuzu ou lui-même pendant qu'il est toujours en train de faire son assaut d'une remarquable précision, une goutte de sang ? une seule !!..
Revenir en haut Aller en bas
Kakuzu
Modérateur / Membre de l'Akatsuki
avatar


Nombre de messages : 191
Sexe : Masculin

Shinobi's Identity
Experience:
100/100  (100/100)
Prime:

MessageSujet: Re: La Lune Rouge du Crépuscule [PV: Hidan; Kakuzu]   Ven 14 Sep - 12:22

En repartant en arrière, Kakuzu prit conscience qu’ils n’étaient plus seuls, des statuts de roche à tête de chat semblaient attaquer Hidan, c’était un retournement qu’il n’avait pas prévu, mais au fond ce n’était pas bien grave, un simple contre temps dont les immortels s’occuperaient. Bien sûr pendant ce temps, quelque peu problématique, Hidan ne put s’empêcher de se moquer de son partenaire, l’énervement de Kakuzu battait son plein, ça en devenait palpable. Les deux membres de l’Akatsuki étaient de nouveau côte à côte, il restait encore des statuts malgré l’attaque en toupie autant ridicule que dévastatrice. Hidan blâmait aussi bien l’homme chat que le presque centenaire. Mais le Taki-Jin réfléchissait à la suite du combat sans prendre en compte les remarques de son comparse. Sauf une, faire comme d’habitude, il en fallait pas plus pour calmer Kakuzu, l’idée de détruire son adversaire mais aussi son coéquipier dans le même temps, c’était tout simplement une délicieuse idée. Sauf que le chat avait d'autres tours dans son sac, bon sang, un nouveau chat, aussi gros voire plus que le premier, Kakuzu en avait plus que marre de ces félins, il voulait qu’une chose, la prime, ce n'était trois fois rien, pourquoi ce maudit chat retardait l’inévitable, cela ne servait à rien. Voyant le second chat qui semblait être une femelle à première vue, Hidan ne put que se tourner vers son comparse, tout en désignant l’invocation et répliqué par une phrase des plus stupides, surement la plus idiote qu’il est sorti à ce jour et pourtant il y en avait un tas.

-Bon sang Hidan, à quel point es-tu stupide ? Concentres-toi, leur griffe pourrait te décapiter et toi tu leur tournes le dos, pauvre fou !

Hidan n’écouta même pas la réplique de Kakuzu et partit à l’assaut, frappant sans retenue l’homme chat, mais aussi celui invoqué, des coups de faux dans les zones supérieures de l’anatomie de l’Iwa-Jin, sa lance essayant d’embrocher les zones inférieures, la machine était bien huilée, maintenant, c’était au presque centenaire d’intervenir, enfin plutôt au monstre noir qui volait dans le ciel, alors qu’Hidan effectuait un saut périlleux au-dessus des chats, la monstruosité sombre au masque blanc se plaça juste au-dessus de son maître, ouvrit la bouche, et sans crier gare, on entendit Kakuzu crier.

*Fûton : Atsugai !*

À ce moment, une bourrasque aussi grande que destructrice, engendrée par le souffle du monstre, venue s’abattre sur le monde. L’air était tranchant et comprimait les corps solides avec une force intense. Couvrant une large zone du combat, enveloppant les statuts et se dirigea violemment contre les chats et surtout, oui surtout, contre Hidan. Des monceaux de terre virevoltèrent, des arbres se déracinaient, et enfin la bourrasque toucha sa cible, entre autres son coéquipier, la distance et le vent altérant la vision de Kakuzu, il ne pouvait pas dire comment s’en était sortie son adversaire. Mais un vent pareil, et surtout tranchant comme des lames de rasoirs, il allait de soi qu’aucune être normalement constitué ne s’en sortirait. Dans le doute, car l’expérience lui avait appris à se méfier des certitudes, il laissa sa créature en dehors de son corps, si jamais cela n’aurait pas suffi, il comptait sur Hidan pour récupérer un peu de sang, après tout, autant qu’il serve à quelque chose, et pour cette chose il fallait l’admettre, il était doué. Les statuts avaient bien sûr été détruite où tout de moins démembré ou emmenée aux quatre vents, c’était déjà quelque chose de réglé, mais qu’en est-il de cette invocation, Kakuzu n’aimait pas trop ce genre de technique, les créatures venant d’ailleurs réservaient bien souvent de mauvaise surprise, il avait pu prouver sous ce fait au cours de sa vie, longue vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deidara
Modérateur / Membre de l'Akatsuki
avatar


Nombre de messages : 153
Sexe : Masculin

Shinobi's Identity
Experience:
22/100  (22/100)
Prime:

MessageSujet: Re: La Lune Rouge du Crépuscule [PV: Hidan; Kakuzu]   Ven 14 Sep - 17:50

Je suis censé pouvoir supprimer...mais là...a plus le bouton :S. No sé pourquoi.

_________________
Où dois-je signer?:
 


Dernière édition par Deidara le Ven 14 Sep - 17:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hamaki
Junin/Kuroime d'Iwa
avatar


Nombre de messages : 85
Sexe : Masculin

Shinobi's Identity
Experience:
35/100  (35/100)
Prime:

MessageSujet: Re: La Lune Rouge du Crépuscule [PV: Hidan; Kakuzu]   Ven 14 Sep - 17:52

Tentative d'offensive première: Ratée. En effet, les redoutables statues d'Hamaki, lui ayant par le passé valut un succès loin d'être moindre ainsi que de nombreuses victoires, n'eurent que peu d'effets sur l'agile manipulateur de la faux. Bien qu'étant incapable de les détruire de la puissance négligeable de ses bras rachitiques, il put cependant ne pas se voir handicapé par ces dernières. Effectivement, l'imbécile pensait avoir à faire à des créatures comme des zombies, vulnérable au niveau du cou et du crâne. Mais il n'en était rien des statues du félin. Lorsque la lame du ninja arriva au niveau du cou de roche de l'assaillante, à défaut de le sectionner, elle glissa dessus. Quant à l'atteinte au crâne, seule la pointe de la lame parvint à perforer la roche, ce qui bien évidemment, n'eut aucune incidence sur la statue, si ce n'est qu'elle fut bloquée dans son assaut. S'en suivit alors un tournoiement tranchant de la part de l'homme à la faux. Inutile une fois de plus, bien qu'ayant momentanément stoppé l'assaut des statues une fois de plus.

Il résiste face à elle...Mais il ne me résistera plus désormais.

Suite à son petit enchaînement aussi impressionnant à la vue qu'inutile dans les faits, l'immortel attaqua donc le félin, brandissant à nouveau un long javelot d'acier dans son assaut frénétique. Se mettant en position de défense pour leurrer son adversaire, Hamaki laissa son adversaire s'approcher encore...encore un peu...puis le para! Il bloqua le coup, ou plutôt laissa deux statues bloquer la lance en la tenant en cisailles dans le croisement de leur épée. Cette parade permis à Hamaki de préparer une attaque. Mais c'est alors que l'autre homme intervint au moment opportun pour son acolyte. Après une courte série de signe, le terrifiant personnage annonça alors sa technique avant d'envoyer l'attaque par le biais de son immense créature masquée.

Et voilà qu'il se mettent au Ninjutsu maintenant! KIRARA!

Voyant tous deux la bourrasque de vent commençant à s'éjecter hors du masque de la bête. Kirara réagit la première en faisant jaillir sa langue à une vitesse incroyable autour de la taille de son ami pour ensuite la propulser en arrière au loin. Cette brève et efficace action de faite, il ne restait désormais plus qu'à sauver la féline du champs d'action de la technique Fuuton. Prise dans la bourrasque, Hamaki, déjà hors de danger, tira sur sa langue de son sauveur tout en la laissant la "rembobiner". Ainsi, l'offensive Fuuton ne fut pas des plus dévastatrice pour eux deux qui purent se placer hors du champs d'action rapidement. Mais il n'en fut pas de même pour les statues de pierre. Les six se situant prêt du coeur de la technique furent rapidement désassemblées dans la puissance du vent avant d'être brisées en plusieurs morceaux. Quant aux quatre restantes, restées en retrait jusqu'à présent: elles subirent également la puissance dévastatrice de la puissante tempête. Mais deux d'entre elles, ayant servit de bouclier aux deux autres, purent atténuer les dégâts de ces dernières et leur permettre ainsi d'être éjecter hors du champs d'action de la technique en étant encore en état de marche, bien que malheureusement fragilisées.

Ta maîtrise du Aji Shibari m'étonnera toujours Kirara...tu le sais ça? Je passe vraiment pour un amateur à tes cotés. Mais quoi qu'il en soit, je vais bien devoir tenter de faire preuve de la même attention et des mêmes talents félins que toi si je veux tenir le coup face à ces deux enfoirés.
...
Tiens...?


Alors qu'il complimentait son équipière, Hamaki vit quelque chose à ses pieds: un morceau de la veste du grand type l'ayant quitté plus tôt. Il la ramassa donc et la rangea, le motif rouge sur fond noir pouvant être connu de certains services d'Iwa. Les deux félins se trouvaient donc espacés de leurs adversaires d'une distance presque égale au rayon de la technique Fuuton précédemment lancée. La puissance d'Hamaki était inférieure à celle des deux types réunis, il ne se voilait pas la face à ce sujet. Sans compter que son chakra n'était pas encore tout à fait vide mais allait vite le devenir en continuant le combat dans cette voie contre les deux hommes en même temps. Deux possibilités s'offraient donc à lui à cette instant: Fuir lâchement en emportant avec lui toutes les informations qu'il possède. Ou continuer le combat en sachant que ce n'était qu'une question de temps avant qu'ils ne prennent définitivement le dessus sur le combat. Malgré l'évidence, Hamaki réfléchit, assembla et opposa toutes les données qu'il possédait pour prendre une décision censée et justifiée. Une justification censée pour mettre un terme à ce combat contre une justification censée pour faire durer ce combat.

-Ils sont mystérieux...depuis tout ce temps je ne sais encore presque rien d'eux.
-Mais ils n'arrêterons pas de frapper tant qu'ils ne m'auront pas eut par la force ou à l'usure.
-J'ai bien une solution pour les maîtriser tous les deux...mais imprévisibles comme ils sont, il n'a que d'infimes chances que ça fonctionne. Je n'arriverai surement donc pas à leur soutirer plus d'informations qu'à présent.
-Je n'ai pas d'autres choix que de...


Hamaki était sur la sellette, ne sachant plus quoi faire, il leva les yeux en direction de Kirara pour observer une réaction de sa part. Mais rien...elle, ne semblait ne faire qu'attendre de combattre les deux criminels. Le félin prit donc sa décision.

Kirara...je...on ne pourra pas les battre. Crois moi, j'ai pris en compte tous les paramètres. Et même si on parvenait à maîtriser les deux hommes, il y aurait toujours sa créature noire pour les libérer dans une simple attaque de vent...On ne parviendra pas à les vaincre...même en usant de nos stratégies habituelles pourtant si efficaces. Ces types sont pas normaux...surtout l'homme aux cicatrices. Je n'arrive pas à le cerner, alors je vois mal comment on pourra en savoir plus sur lui et son stupide allié...Je n'ai pas d'autres solutions que de me retirer pour mieux frapper une prochaine fois. Le prédateur ne deviendra jamais la proie...ça ils peuvent en être sur!

Déterminé à les vaincre quand l'heure sera venue, Hamaki comprit que ce n'était pas encore le moment...ni de vaincre, ni de mourir. Se sacrifier pour deux chasseurs de primes n'en valait pas la peine, et ce, malgré leur terrifiante puissance. Le félin commença donc à se fondre peu à peu dans le sol, lentement mais progressivement. Kirara, elle, attendit que la fuite soit officiellement réussie pour quitter son ami et rentrer au bercail.

A bientôt Kirara...Je te promets qu'on les retrouvera ces deux enfoirés et qu'on leur rendra la monnaie de leur pièce!

Ils n'ont pas fini d'entendre parler des félins de la Grande Plaine de Hyeten! Non, ça c'est sur! Dès que tu les revois, appelles moi pour qu'on puisse cette fois leur casser les dents!

Durant la période d'inactivité des deux félins, les statues, elles, ne chaumèrent pas. Elles foncèrent toutes deux en direction de l'homme aux masques, épée à la main, pour le taillader de toute part.

Last Jutsu?:
 

_________________
Le regard d'un chat sur le monde du Shinobi:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Lune Rouge du Crépuscule [PV: Hidan; Kakuzu]   

Revenir en haut Aller en bas
 

La Lune Rouge du Crépuscule [PV: Hidan; Kakuzu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto no Agari ::  :: ~ Pays de la Terre - Iwa ~ :: Chemins Rocailleux-