♪ L'hiver arrive à grands pas, et nous nous sommes mis à l'heure pour accueillir les premiers flocons ~ Bienvenue aux nouveaux qui nous rejoignent dans la bonne humeur ♪ Jetez un œil à ce fabuleux concours : Le Concours de Décembre ♪

Partagez | 
 

 Danzô, le Shinobi de l'ombre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shimura Danzô
Chef de la Racine/Membre du Conseil de Konoha/ « Le Renard »
avatar


Nombre de messages : 10

Shinobi's Identity
Experience:
0/0  (0/0)
Prime:

MessageSujet: Danzô, le Shinobi de l'ombre   Sam 22 Sep - 14:06



Shimura Danzô

« Identité du Shinobi »

♣ Âge : 72 ans
♣ Sexe : Masculin
♣ Village ou Organisation : Konoha
♣ Rang désiré : Chef de la Racine, membre du conseil du village.
♣ Affinités : Fuuton, Suiton, Doton et Mokûton.
♣ Nindô : je suis la Racine qui protège le feuillage luxuriant dans l’obscurité du sol.


« Caractère »

Les limbes de l’esprit de Danzô sont impénétrables. La première chose à dire avant de commencer la description mentale du chef de la Racine est qu’il est un homme de secret…quelqu’un ayant gardé et entretenu des mystères sous secret défense toute sa vie…ce qui lui a donné un contrôle émotionnel impressionnant. Le vieux conseiller de Konoha est quelqu’un de calme et réfléchi, parlant peu, doté d’une intelligence peu commune. C’est ce mélange subtil entre sens politique exacerbé et idéaux shinobi bien tranchés qui permit à Danzô de se rapprocher du Conseil des Anciens du Village de Konoha, mais également de gagner leur confiance et de fonder la Racine. Danzô est issu d’une génération passée, de Shinobi ayant connu plusieurs Grandes Guerres et ayant survécu à une époque des plus troublées, une époque où les villages se faisaient ouvertement une guerre sans merci pour des intérêts politiques et territoriaux. A ses yeux, les Shinobis de la nouvelle génération ne peuvent comprendre la guerre car ils ne l’ont jamais vécu…c’est donc aux générations précédentes de les éduquer et de les préserver de la guerre. Cet aspect de la personnalité du vieux chef de la Racine est un trait dominant de sa personnalité, préférant en général l’action à la négociation, Danzô est de l’avis que la protection de Konoha justifie tous les sacrifices et qu’elle doit être assurée quelque soit le coût. Stoïque et calculateur, le vieux conseiller est vu comme un « vieux renard » par la plupart des autorités du monde ninja, un homme extrême et dangereux qu’il vaut mieux tenir à l’écart du pouvoir de Konoha.
Le pouvoir, dans une seconde partie c’est bel et bien le rapport qu’a Danzô au pouvoir que nous allons évoquer. Un homme rompu à l’art du pouvoir, qui l’a finalement toute sa vie frôlé sans réellement le posséder…c’est la première origine de la convoitise sans mesure que le vieillard entretient pour le poste de Hokage. Selon lui les Hokage précédant étaient pour la plupart trop doux et n’ont pas renforcé la puissance du village comme il le fallait…pactisant même avec les puissances étrangères comme l’a fait Tsunade. Ainsi, la nouvelle Hokage, Misaki Hinari est aussi, si ce n’est encore plus incompétente et inexpérimentée que ses prédécesseurs. La foi qu’ont les Kage actuels dans la Paix durable ne fait que ramollir les acquis du système et des traditions ninjas à ses yeux.
Pour terminer, nous aborderons un second point sur la personnalité de Danzô, son lien avec Sarutobi Hiruzen, ancien Hokage tombé sous les coups d’Orochimaru. En dépit de son comportement stoïque et dédaigneux, le chef de la Racine a toujours admiré son ami d’enfance et s’est d’ailleurs toujours senti inférieur à ce dernier. Hiruzen fut le premier à proposer de se sacrifier lorsque Hokage le Deuxième demanda un volontaire pour une mission suicide visant à retarder l’ennemi durant la première guerre ninja, de même Hiruzen fut un Hokage populaire et efficace durant des années. Tiraillé entre le désir de protéger Konoha et ces ambitions personnelles, Danzô ne peut s’empêcher de repenser avec nostalgies aux moments passés avec son ami lors de la période sacrée de l’enfance…


« Physique »

Danzô est un homme de taille moyenne. S’il était musclé et en parfaite forme physique lorsqu’il était jeune, septuagénaire placide, il a maintenant l’apparence d’un vieillard usé par de nombreuses années passées à faire la guerre. Le chef de la Racine porte un kimono blanc sous une tunique noire recouvrant totalement son bras droit et descendant jusqu’au sol, masquant totalement ses sandales ninja. D’un naturel calme, le haut-conseiller de Konoha se déplace lentement à l’aide d’une canne, accentuant ainsi son apparence de vieil homme fatigué. Le visage de Danzô est marqué par les années et porte de nombreuses rides ainsi qu’une cicatrice cruciforme sur le menton. Seul l’œil gauche de Danzô est visible, un œil noir perçant, semblant lire dans les pensées de ses interlocuteurs. L’œil droit de Danzô est caché sous d’épais bandages qui couvrent aussi son front, laissant dépasser une couronne de cheveux noir de jais sur le haut du crâne. Le fondateur de la Racine est quelqu’un d’apparence placide et réfléchie…choisissant ses mots et faisant preuve d’un apparent contrôle de ses émotions parfait, comme tout Shinobi digne de ce nom me direz vous. Danzô s’exprime d’ailleurs à l’aide d’une voix grave et posée qui laisse présager de sa très grande expérience dans le monde Shinobi et même au-delà.

Malgré cette apparence, il existe une face cachée de Danzô, une apparence enfouie sous ses vêtements et sous toute cette présentation visant à mieux tromper de potentiels ennemis. En effet Danzô a caché le lourd poids de ses secrets sous une tenue adaptée…de terribles non-dits se terrant là, à l’abri de tout regard, telle la racine se terrant dans l’ombre des profondeurs de la terre. Les bandages recouvrant l’œil de Danzô ne recouvrent en effet pas une blessure de guerre mais un Sharingan qu’il a dérobé à Uchiha Shisui. De même, la tunique du vieil homme recouvre son bras droit totalement enroulé dans des bandages et immobilisé par une entrave comportant un sceau shinobi empêchant à ce bras d’échapper au contrôle de Danzô. Ce bras est en effet une expérience d’Orochimaru qui lui a implanté des cellules d’Hashirama Senju, le Premier Hokage de Konoha. Suite au massacre du clan Uchiha, Danzô s’est ensuite greffé dix Sharingan sur ce même bras, le contrôle d’autant de Sharingan par une personne n’étant pas du clan Uchiha rendu possible par l’ADN d’Hashirama présent dans ce bras. Ces aspects cachés de l’apparence de Danzô mènent à son comportement en combat…totalement différent de l’image de vieillard calme cultivée par ce dernier en d’autres situations. En dépit de son grand âge, le chef de la Racine a conservé une forme physique impressionnante, capable d’utiliser le Taijutsu et de se déplacer avec une vigueur que beaucoup ont perdue à âge équivalent.


« Test RP (sujet posé par Hidan) »

L’opération d’Ame avait été un échec…c’était le moins qu’on pouvait dire. La Racine s’était mêlée des histoires d’Hanzô de manière clandestine, la métaphore du système racinaire était donc particulièrement adaptée à ce qui s’était déroulé au Pays de la Pluie, une organisation silencieuse de Konoha en mission secrète pour enquêter sur un groupe qui avait fleuri dans la région d’Ame...Akatsuki, un groupe de pacifistes ayant décidé de mettre fin au règne d’Hanzô, un seigneur de guerre local ayant par ailleurs soumis les armées de Konoha lors de la dernière guerre. Hanzô…un homme éclairé qui possédait de nombreux points communs avec le chef de la Racine, les deux shinobi avaient pu échanger. Pour l’heure, le prétendant au titre d’Hokage se contentait de réfléchir, restant complètement immobile, assis sur un coussin de soie traditionnel dans une petite demeure mise à disposition par les autorités du Pays de la Pluie. Le vieil homme réfléchissait…tout ne s’était pas passé comme prévu, les hommes d’Hanzô n’avaient pas eu l’information qu’un des hommes d’Akatsuki possédait le Rinnegan, une pupille légendaire dont l’existence même était une surprise…la pupille du Rikudô Sannin. Les choses s’étaient alors compliquées, cet homme avait activé un jutsu étrange qui avait ôté la vie à une grande partie des hommes d’Hanzô…ainsi le chef charismatique d’Ame n’avait pas un réseau d’information aussi puissant que l’aurait espéré le conseiller de Konoha…cela était fâcheux. Les choses s’étaient compliquées, et si le Hokage apprenait que la Racine s’était impliquée dans des affaires extérieures au Pays du Feu, Danzô perdrait toute crédibilité au sein du conseil du village caché de la Feuille. Fort heureusement, les hommes qui avaient trouvé la mort face à Akatsuki étaient des ANBU de la Racine, en ce sens ils n’avaient pas même de nom véritable et justifier leur disparition n’était pas nécessaire.
Lentement, l’homme se leva et se rapprocha d’une sorte de foyer qui avait été allumé dans la petite maison qui lui servait de refuge. Le feu était si chaleureux…si réconfortant, même en cette période de trouble. Etait-ce un crime que de vouloir assurer la pérennité de son village et de ses traditions ? Bien évidemment que non…Akatsuki voulait la paix sans concession, une évolution du village de la pluie pour que les autorités se remarquent autrement que par leurs compétences martiales…c’est en voyant les gens d’Akatsuki que Danzô avait compris…de jeunes gens sans aucune expérience…probablement des orphelins de guerre qui avaient fait eux-mêmes les frais d’un précédant conflit sur les terres du Pays de la Pluie. La volonté qu’avait Hanzô de s’en débarrasser avait été légitime…après tout, ils représentaient une menace et avant tout un groupuscule armé qui avait combattu les shinobi de la Pluie. La donne avait cependant changé…le fait qu’un de ces gamins possède le Rinnegan faisait pencher la balance dans une autre direction…le vieil Hanzô avait beau être impitoyable et particulièrement influent, il devait maintenant concevoir l’échec. Les hommes de la Racine et les Shinobi de la Pluie avaient été balayés par la technique redoutable employée par ce jeune homme…tel était donc le pouvoir des pupilles du Rikudô…intéressant…très intéressant. Danzô rapprocha ses mains du feu pour se réchauffer un peu…l’heure était à la réflexion pour le moment. Une réminiscence apparut alors en l’esprit du chef de la Racine.

Flashback, quelques jours auparavant, Village caché de la Pluie,

L’homme masqué se tenait droit, il y avait quelque chose de majestueux dans sa stature…non ce n’était pas forcément du aux deux shinobi qui l’escortaient. Lentement, Danzô s’approcha du dirigeant de la pluie, lui-même suivi de deux hommes encapés dont on pouvait voir apparaître le masque blanc de nacre à l’apparence animale caractéristique de l’ANBU. Ils se trouvaient dans une immense pièce qui constituait la base d’une des plus imposantes tours d’Ame, une lieu quelconque tenu secret comme l’avait demandé Hanzô, la paranoïa de cet homme n’était plus un secret pour personne mais Danzô avait un profond respect pour ce dernier, il avait su diriger le Pays de la Pluie durant de nombreuses années, réussissant à repousser tous les assauts des grandes puissances ninjas. Les deux hommes s’arrêtèrent alors, à quelques mètres l’un de l’autre. Le chef de la Racine était venu avec la veste de combat caractéristique des Shinobi de Konoha, on pouvait d’ailleurs voir dépasser derrière son épaule le fourreau d’un katana et sa garde. Lorsque Hanzô avait demandé à rencontrer le conseiller de Konoha, ce dernier avait longuement hésité…se rendre dans un pays qui se complaisait dans son autarcie était pour lui une perte de temps…surtout avec le travail qu’il avait à Konoha. Le shinobi à la salamandre prit alors la parole, une voix caverneuse et grave, la voix d’un tyran dont même le visage était caché par un masque, détail lui rajoutant un certain panache.

« Shimura Danzô, chef de la Racine de Konoha. Je suis heureux que tu sois venu. »

Une phrase, laconique et concise, ce type d’expression et de situation d’énonciation était caractéristique des ninjas de l’ancienne école. Après tout, le Pays du Feu et le Pays de la Pluie avaient été des ennemis mortels durant plusieurs années…mais Hanzô était resté insoumis, donc considérer que les ninjas de Konoha ici présents étaient en territoire ennemi n’était pas totalement incohérent. Le chef de la racine resta totalement immobile, sans dire mot, il attendait que le shinobi de la Pluie lui révèle plus sur la raison de cette convocation secrète.

« Tes hommes sont réputés à travers tout le monde Shinobi pour leurs capacités, tu n’as pas chômé, Danzô. Si je t’ai fait venir c’est pour te proposer un arrangement. En réalité, j’ai besoin des compétences des services secrets de Konoha. »


Danzô demeurait toujours de marbre, considérant son interlocuteur avec une certaine attention. Il n’avait pas dit mot ni bougé d’un iota, cela était le signe tacite qu’Hanzô pouvait continuer. En dépit des apparences calmes de cette scène, un véritable combat se menait dans cette salle. Hanzô comme Danzô savaient que le moindre faux pas, le moindre signe de faiblesse de la part de l’un ou de l’autre pouvait déclencher une guerre sanglante. Deux vieux hommes ayant fait régner une certaine terreur, chacun à sa manière. Des troupes de chacun des deux leaders étaient positionnées partout dans le secteur, juste au « cas où », le « cas où » avait une probabilité dopée lorsqu’on avait affaire à deux chefs de guerre de ce niveau. Hanzô reprit donc.

« Mes hommes font face actuellement à un groupuscule prônant la paix dans nos campagnes. Ce groupe répondant au nom d’Akatsuki nous mène une vie plutôt dure, menant des actes de guérilla contre mes hommes et l’autorité d’Ame. Nous cherchons à les débusquer depuis des semaines mais en vain…ils se terrent comme des rats et n’apparaissent que lorsque nous nous y attendons le moins. Vos compétences en traque et en enquête pourraient nous faire gagner un temps faramineux…surtout que, comme nous ne soupçonnions, il ne s’agit que de gamins sans aucune expérience politique. »

Danzô demeurait toujours aussi droit, toujours aussi impassible. Le vieil homme, alors sexagénaire, se contentait de considérer et d’analyser chaque parole de son interlocuteur. Ainsi c’était donc pour ça qu’il l’avait fait venir ? Passer un accord pour se débarrasser d’un groupe de rebelles un peu plus virulent que les autres. S’il s’agissait de gamins, alors pourquoi le célèbre Hanzô à la Salamandre ne réussissait-il pas à s’en débarrasser ? D’après ce que comprenait le chef de la Racine, il manquait d’éléments capables de pister et débusquer le groupuscule qui se terrait dans les campagnes du Pays de la Pluie. L’homme qui portait déjà un bandage sur son œil droit prit enfin la parole…une voix toute aussi grave que celle de Hanzô…portant l’expérience des années.

« Ce que tu décris ici est effectivement à la portée de la Racine, nous sommes le meilleur réseau de renseignement des cinq grandes puissances. Un accord ne se définit-il cependant pas par un bénéfice pour les deux partis ? »


On y venait, la phrase simple et à la fois menaçante dans son timbre donnait le ton à l’entretien. Hanzô ne cilla cependant pas, même si la pression était palpable…un ninja d’exception qu’il était. La voix de la Salamandre reprit alors la parole, toujours aussi sûre d’elle.

« C’est la deuxième partie de mon argumentaire. En échange, je te propose ce que tu désires le plus, l’accession au poste d’Hokage. En matant Akatsuki, les derniers opposants du Pays de la Pluie tomberont…je serai donc le maître incontesté de ces contrées…je serai donc officiellement le Kage reconnu d’Ame et statuerait en ta faveur auprès des Seigneurs Féodaux…je pourrai aussi envoyer des hommes pour t’aider si la diplomatie ne suffit pas...nos deux villages pourront enfin s’allier sur un intérêt commun. »


Etonnamment, la pupille de l’œil visible de Danzô se dilata légèrement…c’était à peine perceptible et pourtant, un homme entraîné aurait pu voir cette réaction quasi imperceptible du chef de la Racine. La proposition d’Hanzô venait de monter dans les enchères…il était vrai que les Shinobi de la Pluie étaient réputés pour leur combattivité et que les Seigneurs Féodaux étaient loin des réalités du monde ninja, une alliance entre Hanzô et Danzô finirait de les faire trembler et, lorsqu’elle serait révélée, plus personne ne pourrait défier Konoha. La protection du village et sa pérennité auraient ainsi été assurés…finies les restrictions budgétaires, Konoha redeviendrait une grande puissance garante de la sécurité du Pays du Feu. Lentement, Danzô s’approcha de son interlocuteur et lui tendit la main…les deux hommes se serrèrent la main, dans un silence tout à fait ninja. Le pacte était donc scellé.


Non, l’idée n’était pas mauvaise. Jouer sur le manque d’expérience politique des gamins d’Akatsuki était une idée brillante…en y repensant Danzô en convenait qu’Hanzô n’aurait concrètement pas pu trouver de meilleure idée pour se débarrasser de tels personnages. Et pourtant…tout ne s’était pas passé comme prévu. Les hommes perdus par le chef de la Racine représentaient un groupe de combat tout à fait valable et leur perte ne serait pas sans conséquence. Fort heureusement, le vieux conseiller de Konoha avait un temps de réflexion pour voir venir les choses. La suite…elle lui apparaissait clairement…Hanzô avait manqué de vigilance et il était clair qu’Akatsuki allait se venger sur son régime affaiblit. En fait, le chef de la Racine avait concrètement des cartes à jouer dans cette affaire…et il allait devoir le faire pour le bien de Konoha. Les sacrifices qu’il avait du faire pour en arriver là avaient toujours été difficile et pourtant, il les avait fait sans rechigner et cela n’était pas près de cesser. Hanzô avait joué et il avait perdu, il avait pris le risque de laisser transparaître une de ses faiblesses dans son désir de toujours vouloir assurer sa protection et de maintenir l’emprise toxique qu’il maintenait sur le Pays de la Pluie.
Danzô fut interrompu dans ses pensées par un homme encapé et masqué qui s’inclina en prenant la parole devant son maître, il était accompagné d’un autre homme.

« Danzô-sama, Denji, le second d’Hanzô désire s’entretenir avec vous. »


Danzô fit un signe de la tête pour que son subordonné les laisse ensembles. Il avait reconnu cet homme d’âge moyen portant le bandeau du Pays de la Pluie. Denji avait assisté les troupes d’Ame et était de ceux qui avaient été favorables à un assaut direct sur les positions d’Akatsuki sans aucune forme de concession et donc sans avoir recours à la manœuvre politique qui avait finalement été utilisée. Un homme éclairé aux yeux de Danzô, quelqu’un qui aurait pu sans problème faire partie de la Racine et qui aurait passé le test d’entrée avec brio. L’homme prit la parole.

« Je suis venu m’entretenir avec vous suite à une réunion avec Hanzô-sama. Si Yahiko, le principal chef d’Akatsuki est mort, Nagato et Konan, les deux autres meneurs, sont toujours en fuite. Nos troupes sont prêtes à mener un assaut sur leurs derniers repaires connus. J’ai d’ailleurs là les cartes menant à ces repaires, la Racine pourra sans problème aider nos troupes à les débusquer. »

Danzô s’éloigna du feu, s’approchant lentement du chef militaire du Pays de la Pluie et saisissant le rouleau de parchemin qu’il dans la main. Le déroulant lentement, il constata qu’il s’agissait d’une carte avec les principaux repaires d’Akatsuki connus. Ainsi le vieil Hanzô avait assuré ses arrières…il s’était entouré d’hommes éclairés. La voix du chef de la Racine s’éleva alors dans la pièce.

« Du bon travail que vous avez fait là. Hanzô aurait du vous écouter, un assaut direct les aurait peut-être suffisamment surpris pour empêcher Nagato d’utiliser le Rinnegan. C’est une chance que vous soyez encore en vie Denji, sans vous les armées du Pays de la Pluie seraient privées d’un élément indispensable. Ces informations sur les repaires d’Akatsuki ont du être particulièrement difficiles à obtenir…je suppose également que ce document doit être protégé en raison de sa valeur. »


Denji ne laissa transparaître aucune émotion alors que Danzô étudiait le document, s’étant posé sur la table dans le dos du shinobi d’Ame pour mémoriser la carte.

« Ce document est unique pour éviter qu’il ne soit diffusé, Danzô-sama. »


Le vieux conseiller de Konoha hocha la tête, continuant d’étudier et de mémoriser la carte. La salle était totalement silencieuse, un silence de mort à peine perturbé par le crépitement des flammes du foyer qui consumait lentement mais sûrement le bois. La pluie incessante du Pays de la Pluie balayait les fenêtres de la petite maison alors quasiment plongée dans l’obscurité du crépuscule qui avait enveloppé le paysage de ses ailes sombres. Un léger bruit métallique se fit entendre…suivit instantanément du bruit sourd de la collision entre deux corps. Denji qui tournait le dos à Danzô put voir la lame d’un Katana sortir de son ventre…les organes vitaux avaient été touchés et le coup avait été donné rapidement. Le goût âcre et métallique du sang emplit sa bouche alors qu’un épais filet carmin commençait à couler sur son menton. Ploc…ploc…ploc, des gouttes de sang coulaient sur le sol de la petite maison, entrecoupées du souffle alors haletant de Denji, mourant. Le lieutenant d’Hanzô réussit dans un râle de douleur à articuler un mot, qui ressemblait plus à un borborygme qu’à une idée intelligible.

« P…pour…pourquoi ? »


Un éclair zébra le ciel en accompagnant la pluie qui balayait les vitres, dévoilant Danzô dans le dos de Denji, le chef de la Racine tenait fermement son katana. Ce fut la même voix calme et grave qui retentit dans la pièce de la petite maison.

« Pour protéger Konoha…cela a toujours été mon ambition et au nom de cet idéal, je ne peux te laisser vivre, n’y vois rien de personnel. Hanzô est un tyran qui a combattu Konoha par le passé et là il a montré sa faiblesse. Qu’importe que lui ou Akatsuki l’emporte, s’il est renversé, la stabilité politique du Pays de la Pluie sera tellement chaotique que ça sera la démonstration formelle que les puissances ninja n’ont pas fait ce qu’il fallait pour porter assistance et gérer cette situation…l’opprobre rejaillira donc sur l’actuel Hokage et cela appuiera ma candidature. Maintenant Hanzô est privé de toi et de cette précieuse carte, la terreur qui régnait sur Ame va se terminer sous peu et la menace que vous faisiez indirectement planer sur Konoha s’en retrouve affaiblie…je suis la racine qui protège le luxuriant feuillage dans l’obscurité… »

Dans un mouvement sec, Danzô mania le sabre et le sortit du corps de Denji, laissant ce dernier tomber au sol dans un bruit mat. Un homme de la Racine apparut alors, se positionnant devant son maître avec le même geste que le précédant, montrant le respect sans limite qu’il avait pour son maître. Danzô s’appuya sur son katana et prit la parole.

« Il est temps pour nous de nous retirer, nous avons terminé ce que nous devions faire ici. Donnez l’ordre aux hommes de se préparer, nous serons partis dans l’heure. Le groupe Eiko restera ici, en infiltration, il fournira de fausses pistes à Hanzô et veillera à ce qu’Akatsuki ait les moyens de se venger. »


Alors que Danzô terminait sa phrase, un groupe de shinobi de la Racine étaient déjà dans la pièce adjacente devant les corps de l’escorte de Denji, revêtant les vêtements et les uniformes du Pays de la Pluie et nouant les bandeaux de protection gravés de quatre segments parallèles. La Racine avait quitté la maison vingt-et-une minutes plus tard, la laissant parfaitement nettoyée et dépourvue de tout indice…alors qu’il partait avec ses hommes, Danzô caressa l’objet qui se trouvait dans une de ses poches…un précieux parchemin unique dont la perte empêcherait à Hanzô de gagner cette guerre mais qui lui donnerait également la clef du poste de Hokage…




« Equipement & Autres»

Danzô possède des Shuriken et des kunaï, l’équipement classique du ninja de Konoha en somme.



« Et toi ?»

♣ Âge : 24
♣ D'où vous venez comme ça ? De partout et de nulle part…non je vis à Paris mais suis né en Provence.
♣ Et le règlement ? Vous l'avez lu ? J’ai surtout lu la trame et le règlement RP, pour être honnête je pratique le RP depuis des années et c’est toujours un peu redondant. Je préfère être honnête, s’il y a un code je ne l’ai pas vu et rien ne m’ennui plus que d’aller chercher un foutu code dans un règlement qui sera similaire dans les grandes lignes à tous les fora RP. Cependant je suis assez à cheval sur les règles donc à chaque point de doute je m’y plongerai.
♣Vous allez le respecter, bien sûr : Assurément.
♣Votre niveau de rp : ce n’est pas à moi de juger de ça. Le niveau RP ne veut pas dire grand-chose à mes yeux et je n’aime pas qu’on critique celui des autres. Pour moi l’écriture est avant tout une expression artistique, aussi je ne peux pas parler de « niveau ». Si la question porte sur l’expérience, je fais du RP depuis cinq ans et j’écris d’ailleurs depuis toujours pour mon plaisir.
♣ Autre chose ? Une tasse de thé peut être ? Pourquoi pas, mais pas une de ces merdes achetée au supermarché, si vous me servez du thé, servez moi du bon par pitié car je suis un amateur confirmé ! Blague à part, vous constaterez que je n’ai pas mis d’avatar, j’attends de voir si je suis validé avant de le faire.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Danzô, le Shinobi de l'ombre   Dim 23 Sep - 9:52

Alors, je ne vais pas passer par quatre chemin pour dire ce que je pense de ta fiche. Pour moi, elle est tout simplement parfaite pour le personnage du manga que tu veux ! Franchement, tu décris avec habileté Danzô dans tes caractéristiques morales comme physiques. Tu arrives parfaitement à te mettre (si je puis dire) dans sa peau, te mettre à sa place. Et franchement, il n'y a rien de mieux qu'une telle constatation pour quelqu'un qui désire un personnage du manga. (surtout Danzô qui se trouve être l'un des moins utilisé des forums rpg) Tu as pris un risque en le choisissant, mais il y a quelque chose en toi qui m'a franchement motivé à croire que tu l'aurais. Et je ne me suis pas trompé. Je te fais une véritable éloge car tu la mérites. Ton expression est bonne et tu respectes parfaitement la froiditude du personnage. (Konoha aura de quoi trembler ^^). Concernant le test de rp, je dois avouer qu'il n'est pas des plus ordinaires, certes, mais encore là, tu m'as surpris. C'est tout à fait comme ça que je m'imaginais Danzô. Tu parlais de critères sur la cb

Citation :
en fait moi mes critères de niveau RP (j'ai un autre critère sur l'orthographe) c'est la cohérence avec l'univers, la cohérence du personnage et si les descriptions vont avec l'ambiance du personnage choisi

Eh bien tu vois, moi c'est à peu près pareille. Donc tu vois le Danzô que tu nous as fait là ? Eh bien tu l'auras ! J'en suis intimement convaincu.. attendons l'avis d'un autre admin, mais franchement bravo pour cette fiche.
Revenir en haut Aller en bas
Ogito Yagarashi
Fondateur / Rokudaime Mizukage
avatar


Nombre de messages : 234
Sexe : Masculin

Shinobi's Identity
Experience:
40/100  (40/100)
Prime:

MessageSujet: Re: Danzô, le Shinobi de l'ombre   Dim 23 Sep - 10:18

Alors alors...

Mon jugement ne sera à vrai dire pas très long car cette fiche est tout bonnement excellente !

En effet, ce qui m'a vraiment surpris agréablement, c'est sans doute ta connaissance sans faille de ton personnage. On sent vraiment l'omniscience du narrateur à travers tes écrits, tu gères ton personnage parfaitement, rien à dire.

En ce qui concerne l'écriture à proprement parler, je n'ai également rien à redire. Les fautes d'orthographes sont très rares, même anecdotiques (à vrai dire, j'ai juste du apercevoir une faute de frappe Rolling Eyes). L'expression est tout aussi excellente.

Tout cela pour dire que ta fiche est magnifique. Elle mêle un niveau de rp excellent et une parfaite maîtrise de ton personnage. Nous ne pouvons que te l'attribuer, avec les félicitations du jury Wink
D'autant plus que ce personnage est très difficile à jouer, et très novateur, car je ne l'ai jamais vu joué sur aucun forum. Wink

_________________

<< Invité, notre combat sera certainement le dernier de ta vie. >>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://naruto-no-agari.forumactif.fr
Shimura Danzô
Chef de la Racine/Membre du Conseil de Konoha/ « Le Renard »
avatar


Nombre de messages : 10

Shinobi's Identity
Experience:
0/0  (0/0)
Prime:

MessageSujet: Re: Danzô, le Shinobi de l'ombre   Dim 23 Sep - 10:21

Je vous remercie chaleureusement pour ces commentaires encourageants. Je suis content que cela vous plaise !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître Du Jeu
Admin
avatar


Nombre de messages : 76

MessageSujet: Re: Danzô, le Shinobi de l'ombre   Dim 23 Sep - 14:47

Voici le verdict solennel pris par le staff :

Tu es validé avec 43 points d'expérience de départ. Penses à mettre un avatar.

Nous te souhaitons un bon jeu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://naruto-no-agari.forumactif.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Danzô, le Shinobi de l'ombre   

Revenir en haut Aller en bas
 

Danzô, le Shinobi de l'ombre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto no Agari ::  :: Fiches de présentation :: Crypte des inactifs-