♪ L'hiver arrive à grands pas, et nous nous sommes mis à l'heure pour accueillir les premiers flocons ~ Bienvenue aux nouveaux qui nous rejoignent dans la bonne humeur ♪ Jetez un œil à ce fabuleux concours : Le Concours de Décembre ♪

Partagez | 
 

 Saika Mitsushi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Saika Mitsushi

avatar


Nombre de messages : 12
Sexe : Féminin

Shinobi's Identity
Experience:
0/0  (0/0)
Prime:

MessageSujet: Saika Mitsushi   Sam 27 Oct - 12:29



MITSUSHI Saika

« Identité du Shinobi »

♣ Âge : 20 ans , mais elle aura bientôt 21 ans.
♣ Sexe : féminin
♣ Village ou Organisation : Nuke nin de Kiri
♣ Rang désiré : Je vous laisse décider
♣ Affinités : Suiton
♣ Spécialisation : Genjutsu et Fuinjutsu
♣ Nindô :
-Qu'importe de se battre pour ses idéaux, car petit à petit, ils s'effritent et deviennent poussières. C'est pourquoi, je ne me bats plus pour les miens... Mais bien pour les siens. (Quand elle se bat avec son ''maître'' ou pour lui)
-Rien ne sonne aussi bien que la vérité sauf un mensonge bien ficelé (Quand elle est en mission d'infiltration)
-Il lui arrive également d'en créer un en fonction du personnage qu'elle est censée incarner.


« Caractère »

Décrire le comportement ou même l'analyser est une chose fort complexe, car celui-ci est influencé par beaucoup de choses. Des choses telles que les sentiments, l'histoire, la personne avec qui l'on est,... C'est pourquoi il est extrêmement difficile de savoir quel est le comportement d'une personne et surtout de le prévoir, car il varie en fonction des points cités précédemment. Pourtant, il est possible de dresser le profil psychologique d'une personne, mais en aucun cas nous ne serons sûrs que celui-ci est à cent pour-cent exact. Néanmoins, nous allons quand même essayer de décrire la jeune Saika de la façon la plus fidèle possible en tenant compte de son vécu et de ses sentiments.   

Ses réactions :
S'il y a bien un point difficile à décrire chez cette jeune kunoichi, ce sont les réactions de celle-ci. Elles semblent peu prévisibles... Enfin disons plutôt que celles-ci varient beaucoup, mais nous allons quand même essayer de les décrire en fonction de contextes donnés.

Le premier contexte qui est incontournable, il nous semble, est celui de l'infiltration. Pourtant, il est le plus difficile à décrire, mais il permet d'avoir un bon point de vue sur le caractère de la demoiselle. Car elle est une parfaite menteuse, elle serait capable de faire croire à un éléphant qu'une souris n'est point une souris. Oui, Saika est une menteuse invétérée, elle ne s'en cache pas vraiment. D'ailleurs, il lui est facile de jouer n'importe qui et surtout elle a une grande facilitée à mentir grâce au contrôle qu'elle a sur ses expressions faciales et corporelles. D'ailleurs, il semblerait qu'il soit assez difficile de la cerner à cause de ses comédies.  C'est pourquoi lorsqu'elle est en mission d'infiltration, il est assez difficile de la repérer, car elle se plaît dans son jeu de rôle. De plus, étant fort intelligente, elle arrive à créer un personnage rapidement, en passant par l'histoire de celui-ci tout comme ses sentiments,... Ainsi, le comportement de Saika est malléable, enfin, uniquement par elle-même. Elle n'est pas réellement une fille à se laisser manipuler sans rien dire. 

En second lieu, il y a son comportement quand elle est en compagnie de son ''maître''. Dans ce contexte-là, elle ne joue pas vraiment sur sa facette de menteuse, enfin... Du moins, elle essaie. Face à lui, elle essaie de se montrer sous son meilleur jour comme le ferait un enfant qui veut plaire à ses parents. Ainsi, étant une disciple d'Hidan, elle a une attitude assez proche de la sienne. Néanmoins, elle ne cherche pas à en être une pâle copie, car elle montre quand même une petite opposition à son maître, car contrairement à lui, elle ne prend pas encore de plaisir à torturer physiquement ses adversaires. Actuellement, elle est en quelque sorte encore une petite nature. Non pas que la vue du sang la dérange, loin de là, mais elle n'est pas une adepte de ce type de torture. Une mort rapide et brève aura toujours sa préférence. Oui, bien sûr, Saika a un côté sadique, car si cela n'était pas le cas, elle ne suivrait pas Hidan. Mais contrairement à lui, elle préfère jouer sur l'aspect psychologique de la torture. Car selon ses dires : « une douleur physique guérit avec le temps et on finit par l'oublier, mais une douleur psychologique, reste et grandit petit à petit. » Cependant, elle a également une tendance masochiste. Elle se plaît dans sa propre souffrance que celle-ci soit physique ou psychologique. D'une certaine manière, c'est un peu cela qui lui permet de bien contrôler ses expressions. 

Et pour finir, il y a son comportement quand elle se retrouve seule, ou plutôt qu'elle n'est ni en mission, ni en compagnie de son « maître ». Là, elle se montre calme et fort silencieuse, elle n'aime pas parler pour ne rien dire, d'ailleurs, il est assez difficile de lui adresser la parole, ou plutôt de l'intéresser, car si elle n'est pas intéressée par son interlocuteur, ou adversaire, elle ne dira que le strict nécessaire. De cette façon, elle apparaît comme fort solitaire et renfermée. Pourtant, elle n'est pas réellement solitaire, car elle aime encore bien être en compagnie d'autres personnes, même si elle ne le montrera pas. Ce qui peut également arriver, c'est qu'elle se montre très désagréable vis-à-vis d'une personne, mais cela uniquement si celle-ci l’insupporte vraiment et que Saika doit la supporter trop longtemps, Dés lors, elle l'attaquera verbalement, non pas en l'insultant, mais plutôt en cherchant à la blesser psychologiquement.

Ses sentiments :
Les sentiments de la jeune demoiselle pourraient être facilement discernables, mais ce n'est pas le cas, il est vraiment difficile de faire tomber son masque. Cependant, une fois que celui-ci n'est plus on réalise qu'elle est toute autre chose de ce que l'on aurait pu croire... Néanmoins, il faut aussi parler de l'influence de ses sentiments sur son comportement... Alors, commençons.

Quand la demoiselle porte son masque d'indifférence, il est impossible de connaître le fond de sa pensée ou de ses sentiments. Cependant, il y a néanmoins des choses qui reste perceptible comme par exemple des choix de passer par tel endroit et non pas par un autre,... Il s'agit de petites choses, mais celle-ci peuvent témoigner de certaines préférences de la nuke nin. Ainsi, par exemple, elle aura toujours une affection pour les comportements plus masculins, non pas qu'elle se comporte comme un homme, mais elle préfère clairement se rouler dans la boue que se vernir les oncles. 

On ne peut pas dire que la jeune Saika est une fille pleine d'amour, car depuis sa tendre enfance, elle vit dans le mensonge et la haine. Une haine non pas que l'on éprouve à son égard, mais que elle éprouve à l'égard des autres. Elle est de ces personnes qui ont tendance à détester les gens plus vite qu'elle ne les apprécie. Après tout, il est beaucoup plus facile de détester que de faire confiance. Dans un sens, on peut considérer cela comme une sorte de méfiance, mais en aucun cas, elle ne le montre. Contrôlant bien ses expressions, comme il l'a déjà été dit, elle n'a aucun mal à ne pas montrer ses sentiments. Ce qu'il faut savoir aussi c'est qu'elle ne se laisse pas influencer par ses sentiments, que se soit en mission ou simplement lors d'une rencontre. D'ailleurs, Saika préférera tout simplement mentir sur ses sentiments, car elle ne veut plus connaître ce qu'elle a vécu quand elle était petite, ni même ce qu'elle à vécu il y a peu de temps avec la disparition de son frère. 

Ses ambitions :
La jeune kunoichi n'a pas de réelles ambitions, disons plutôt qu'elle souhaite simplement, depuis sa première rencontre avec Hidan, se montrer digne de lui et du Jashinisme. Dans un sens, cela pourrait être considéré comme une ambition, car c'est ce qui la pousse a avancer. La nuke nin préfère utiliser alors le terme rêve ou simplement projet car pour elle, ambition va de paire avec le désir d'avoir de l'argent ou une grande renommée, et disons clairement les choses... Ce n'est pas ce qu'elle souhaite. Car elle déteste les personnes avares et trop sûres d'elles, il faut dire qu'elle est loin de cela. Saika déteste l'argent et tout ce qui va avec, ayant grandit dans l'opulence, elle ne désire plus réellement le côtoyer car elle en a garder un mauvais souvenir.


« Physique »



L'apparence physique ? Cela peut changer de tout au tout, surtout dans notre univers. Pourtant, bien que la jeune demoiselle de prénom de Saika soit une kunoichi douée dans l'infiltration et qu'elle à un bon nombre d'identités, il y en a une qui est bien plus importante que les autres,

Cependant, avant de commencer, il faut parler de ce qui ne change pas avec l'apparence de la jeune kunoichi. Ou plutôt une chose qui n'influence pas les traits de ses apparences. Bien entendu, il s'agit des sentiments, car... Un parfait contrôle des sentiments permet à la jeune Mitsushi de ne pas succomber à la peur, la douleur,... Mais également de ne pas trahir son personnage. Ainsi, elle contrôle parfaitement ses expressions et peut jouer avec cela sans aucun problème. Cela lui permet de pouvoir encore mieux jouer ses rôles lors d'une infiltration. D'ailleurs, il est très rare de voir un sentiment réellement ressenti par la jeune fille apparaître sur son visage. Ainsi, en plein combat, il est quasi impossible de voir sur le visage de la jeune fille ou même dans son regard, de la douleur. Mais ne nous égarons pas. Ici, nous devons parler de son physique. Alors, commençons...

Son visage :
En premier lieu, parlons de ce que tout le monde peut voir chez la jeune kunoichi et que elle-même ne sait pas voir d'elle-même sans utiliser un miroir ou un quelconque objet ou surface réfléchissante. Cela pourrait apparaître comme ennuyeux à la jeune femme, mais cela n'est pas réellement le cas. Saika n'est pas vraiment du genre à se soucier de son physique. Cependant, elle pourrait se voir, car, après tout, les miroirs existent, mais avec un miroir il y a des inconvénient, d'ailleurs, les mêmes inconvénients qu'avec une tout autre surface réfléchissante. Car un miroir peut renvoyer une image déformée de ce qui à la base est en face de soi. C'est un peu comme les miroirs que l'on voit parfois dans les fêtes, ceux qui rendent gros, petit, mince, grand,... Enfin, soit parlons de son visage et non pas des miroirs existants.

Ainsi, pour commencer, la forme de son visage est plus ou moins ovale et banal, ce qui dans un sens permet assez facilement de se fondre dans la masse de la population. D'ailleurs, le teint de sa peau lui permet également cela, vu que la couleur de celui-ci est légèrement rosé. En parlant de couleur légèrement rosé, les joues de la jeune femme sont légèrement plus rosées que le reste de son corps, ainsi elle n'a pas réellement besoin de maquillage. Pourtant, malgré cela, elle se maquille légèrement les paupières dans un ton assez sombre pour faire ressortir un peu plus son regard. Car, bien que Saika possède un regard bleu assez perçant, elle aime le faire ressortir un peu plus. Le bleu de son regard est un bleu sombre tirant légèrement sur le gris. En parlant de ses yeux, il faut aussi en décrire la forme, ceux-ci sont en amandes ce qui dans un sens dévoile bien leur couleur. Ensuite, entourant son regard d'un gris bleuté, il y a ses cils, d'une couleur assez peu commune, car ceux-ci tout comme ses sourcils sont d'un gris fort blanc. Enfin, maintenant... Descendons sur son nez, celui-ci est proportionnel au reste de son visage. Il est fin et droit. Il n'a aucune marque de cassure ou même de coup qui aurait pu lui être porté pendant un combat, c'est d'ailleurs également le cas pour le reste de son visage. Et finalement, un peu en dessous de son nez, il y a les lèvres de la jeune demoiselle. Celles-ci sont fines et pulpeuses. 

En second lieu, il y a la chevelure qui trône sur le crâne de la jeune femme. Une chevelure qui encadre parfaitement son visage, dissimulant son front et ses oreilles, malgré la coupe assez courte de ceux-ci. Car, bien qu'ils cachent également un peu la nuque de la nuke nin, ceux-ci sont coupés dans une sorte de carré inégal. Car, si l'on regarde bien la masse de cheveux qu'elle possède, on remarque des mèches plus longues que d'autres. D'ailleurs, on peut aussi dire que la mèche de la kunoichi est coupée en dégradé de sorte à cacher le côté gauche de son visage. Enfin, ce n'est pas uniquement à cause du dégradé que l'entièreté du côté gauche de son visage est cachée, mais également à cause de la coiffure qu'elle se fait. Une coiffure simplement réalisée à l'aide d'un ruban de couleur rouge orangé. Ce ruban était un peu comme une sorte de serre-tête. Il est noué du côté gauche de façon à avoir un nœud assez discret et surtout, un côté plus long que l'autre. Le bout plus long retombait plus bas que ses cheveux et continuait encore un peu plus bas pour arriver jusqu'au niveau de la poitrine de la traîtresse. En y pensant, la couleur des cheveux de la demoiselle n'a pas encore été décrite une seule fois, c'est pourquoi, cela va être fait immédiatement. La crinière de Saika est d'un gris argenté. Une couleur qui ne lui permet pas réellement de passer inaperçu et qui pourrait parfois la faire paraître beaucoup plus vieille que ce qu'elle n'est. 

Son corps :
Maintenant, parlons du corps de la jeune femme. Son corps... Qu'est-ce qu'il y a à dire sur celui-ci ? Pas grand-chose à son humble avis, car comme toute personne elle est normalement constituée. Elle est donc banale. Néanmoins, nous savons que nous avons du temps à perdre dans ces futilités donc nous allons décrire celui-ci avec assez de détails ou du moins essayer.

Commençons donc par ses bras, ils sont tout à fait proportionnés à son corps, arrivant à la moitié de ses cuisses comme à la plupart des jeunes filles dites normales. Elle n'est donc pas difforme à ce niveau-là, heureusement, pour elle. D'ailleurs, ses bras sont assez fins, mais quand même un peu musclés... Ses bras se terminent par ses mains. Des mains qui possèdent de longs doigts fins dignes d'une future pianiste qu'elle ne sera jamais, puisqu'elle n'a jamais pris au sérieux les cours que sa mère voulait qu'elle prenne. Tout au bout de ses doigts, il y a ses ongles qui sont toujours impeccables et assez longs. Ainsi donc, ses ongles longs sont rarement recouverts de vernis, même s'il lui arrive parfois d'en mettre, mais pour cela il n'y a pas vraiment de couleurs particulières. Cependant, elle en proscrit quand même quelques-unes, telles que le vert, les couleurs trop flash, ... Nous dirons donc qu'elle est ... assez difficile pour ça. Passons maintenant à ses jambes, celles-ci sont aussi proportionnelles au reste de son corps. Elles ne sont donc ni trop petites ni trop grandes. Elles lui permettent juste d'attendre les un mètre soixante et un. Grâce à elles, elle n'est donc pas trop petite, enfin, disons plutôt seulement un peu en dessous de la taille moyenne d'une femme. Dans un sens, c'est positif pour elle, car ainsi on la sous-estime plus facilement. Car oui en parlant de sa morphologie, elle est assez maigre, elle pèse environ quarante-neuf kilogramme et elle parait donc au premier abord faible et une proie idéale pour toutes les brutes et ennemis. Mais les apparences sont parfois trompeuses.

Parlons maintenant de ses attributs qui la qualifient de fille ou plutôt de femme, cela dépend de vous ou plutôt de comment vous voulez la voir. Enfin soit... Commençons par sa poitrine, car en général quand elle s'adresse à une personne, c'est la première chose que l'on remarque pour la qualifier de fille hormis ses cheveux. Celle-ci est plutôt peu développée à son goût. Peut-être un peu plus que certaines filles, mais cela ne la contente pas. Cependant, cette petite poitrine discrète peut quand même plaire à quelques garçons... Enfin, cela, elle s'en fiche un peu même si cette idée ne lui déplaît pas le moins du monde... De toute façon, elle ne cherche pas à plaire. Une autre chose qui est aussi un atout de fille, ce sont ses fesses. Enfin, c'est comme pour sa poitrine, elle n'est pas trop à son goût, mais elle fait avec au moins, on ne pourra jamais lui dire qu'elle a un cul d'éléphant. Même si elle se plaint de sa poitrine et de ses fesses, pour rien au monde elle ne ferait quelques choses pour les rendre plus présents ou un autre truc dans le genre. Elle prône quand même la beauté naturelle car elle a horreur des filles qui passent des heures à se faire belles. Dans un sens Saika est un peu comme un garçon manqué. 

Une chose qui lui permet d'être reconnue peu importe l'apparence qu'elle utilise, c'est le sceau qui se trouve sur le bas de son ventre et qui représente un triangle équilatéral circonscrit. Il y a également le collier de son frère qu'elle porte toujours autour du coup, il s'agit d'un pendentif qui représente la tête d'un renard et la queue de celui-ci.

Son style vestimentaire :
La façon de s'habiller de la jeune kunoichi est plutôt habituelle car elle favorise les vêtements simples pour avoir une plus grande liberté de mouvement, car porter un kimono serait en premier lieu trop lourd et en second lieu, trop encombrant. Certes, il existe des kimono's simples, mais la nuke-nin préfère fortement porter un simple short et un t-shirt. Ce sont les vêtements les plus simples qui existent. Bien entendu, elle porte son étui à kunai's sur la cuisse droite et quand elle était encore au village de kiri, elle portait son bandeau autour de son cou. D'ailleurs, bien qu'elle aie quitté son village d'adoption, elle possède toujours le bandeau de celui-ci tout comme elle possède également le bandeau du village de Suna qu'elle a ramassé sur un cadavre d'un ninja de ce village. Pour une infiltration, cela peu être utile. Ce qu'il faut savoir également c'est quand elle infiltre un village, elle peut très bien jouer une simple villageoise voir même une bourgeoise et dés lors, elle porte un kimono. Sinon, quand elle joue un shinobi de n'importe quel village, elle fait en sorte de se vêtir de la même façon que la plupart des ninja du village en question.

« Histoire »

Naissance :

Il y a de cela plusieurs années est née une petite fille. Une petite fille aux cheveux roux comme l'étaient ceux de son père et aux yeux bleu clair comme l'étaient ceux de sa mère. Ainsi, elle naissait avec le magnifique regard de sa mère et la chevelure de feu de son père. Probablement qu'également en grandissant, elle aurait la beauté de sa mère et l'agilité de son père, mais cela, on ne le saurait que plus tard. En attendant, il faut décrire la naissance de la petite héritière des Arashi.

Tout commence cette nuit, il y a vingt ans de cela. Nous nous trouvons sur le continent et plus précisément dans le village de Yuki, le village de la neige. D'ailleurs, comme souvent, il neige. Tout est blanc et il fait très froid. Peut-être un peu plus froid que d'habitude, mais nous sommes habitués à ce climat hivernal alors, nous ne le ressentons plus réellement. Mais ne parlons plus du climat, mais de cette femme magnifique qui attend un enfant depuis un peu plus de neuf mois et qui d'ailleurs devrait bientôt accoucher, car l'enfant est arrivé à terme il y a de cela quelques jours, voir même une semaine et pourtant il est toujours dans son ventre. Il semblerait que son enfant désire rester au chaud. Probablement que chacun d'entre nous aurait préféré cela, car les premières années de la vie dans cette contrée sont difficiles à cause du froid... Mais nous savons déjà que cet enfant n'aura rien à craindre, car ces parents sont riches et sauront le garder au chaud et lui permettre de survivre. Car ici, ce sont les plus costauds qui survivent quand il n'y a pas d'argent pour les soins médicaux.

Alors que la femme aux yeux bleu et assise dans le sofa comme chaque soir, elle sent l'enfant dans son ventre bouger. Il vient de lui donner un coup de pied, pourtant il ne semble toujours pas vouloir sortir, alors que depuis quelques heures, elle a déjà des contractions. Normalement, cette nuit, elle devrait pouvoir tenir son enfant dans ses bras. Oui cette nuit, elle deviendra mère. Pourtant, elle ne se réjoui pas trop, car elle a mal à cause des contractions et elle a de la fièvre. De plus,actuellement, elle est toute seule, son charmant époux étant partis chercher le médecin du village pour l'accouchement, car il était hors de question pour elle de sortir par cette petite tempête de neige et surtout avec cette fièvre. Son mari prend du temps... Trop de temps... L'enfant se décide enfin... L'accouchement va avoir lieu.

Tandis que le rouquin franchissait à peine la porte du salon, il vît sa femme en sueur, les cheveux plaqués contre son visage humide. Elle avait mal et sans réfléchir, il se plaça à côté d'elle, suppliant du regard le médecin qu'il venait de ramener d'aider sa femme.

De longues heures se sont écoulées depuis l'arrivée du médecin et de l'époux et seulement quelques minutes depuis l'arrivée de l'enfant. Il s'agit d'une petite fille, elle a les cheveux roux de son père et les yeux bleus de sa mère. Probablement qu'également en grandissant, elle aurait la beauté de sa mère et l'agilité de son père.
Enfance :

La petite fille était née depuis seulement quelques jours que déjà, la mère ne s'occupait plus d'elle et qu'elle avait fait appel à une nourrice. Il faut bien admettre que cela est fort courant dans les familles riches. D'ailleurs une femme bourgeoise qui ne prend pas une nourrice pour s'occuper de son enfant et qui s'occupe elle-même de l'éducation est une réprouvée. C'était pour cela que cette femme refusait de s'occuper de sa fille qu'elle avait nommée Saika.

Saika grandissait sous les yeux bienveillants de la nourrice, mais en l'absence d'une mère et d'un père. Ils ne prêtaient pas attention à elle, préférant rester ensemble tous les deux le soir et laisser la petite fille dans sa chambre. Le seul moment où la petite fille était avec sa mère et son père, c'était aux différents repas de la journée. Quand elle était fort petite, elle ne l'avait pas remarqué... C'était seulement en grandissant qu'elle réalisait que ses parents n'étaient pas là pour elle. Ou si, ils étaient là uniquement pour le matériel, ils lui donnaient tout ce dont elle avait besoin, mais pas d'amour. Il n'y avait pas vraiment de différences entre elle et la servante, car dans les deux cas, il n'y avait aucun lien avec les propriétaires de la demeure.

Cependant, même si ces parents ne lui donnaient pas d'amour, ils semblaient cependant tout faire pour ne pas que la jeune fille en manque. D'ailleurs, c'était pour cela qu'ils avaient accueilli un jeune homme comme homme à tout faire pour qu'il s'occupe aussi de la petite fille avec la nourrice. Ainsi, elle avait une sorte d'image paternelle et une autre maternelle. Mais ils semblaient ignorer que rien ne pouvait remplacer les véritables parents et leurs amours. C'était un handicap pour la petite fille, mais elle ne semblait pas réellement s'en rendre compte. Elle cherchait plutôt à voir les côtés positifs de cela. D'ailleurs, elle passait le plus clair de son temps avec l'homme à tout faire qui s'avérait être plus qu'un homme à tout faire, car petit à petit, la jeune Saika le considérait de plus en plus comme un frère et non plus comme un servant. Mais parlons plus clairement de son enfance. 

La petite Arashi ne possède pas réellement beaucoup de souvenirs de son enfance ou plutôt de sa petite enfance car son enfance commence réellement vers l'âge de six ans. D'ailleurs son enfance ne se résume pas vraiment, car non pas qu'il se soit passé beaucoup de choses, mais plutôt quelles étaient banales et sans réelle importance. Qui a-t'il de vraiment intéressant de savoir que la mère de la jeune Saika voulait qu'elle pratique le piano ? Tout comme, quelle est la réelle importance de savoir que la demoiselle possédait tout ce dont le commun des mortels rêve. C'est-à-dire l'argent, la beauté et pouvoir. Tout cela était tellement peu important pour la fillette, elle ne pensait qu'à une seule chose, avoir l'amour de ses parents... Mais ceux-ci n'étant pas friands de câlins, elle devait se retourner vers la nourrice et son frère de cœur.

En silence, la petite souffrait, elle ne disait rien... Elle prenait en ennemi l'argent, la fortune et surtout son nom. Arashi.... Famille de riches et de personnes sans amour. Elle commençait petit à petit à penser à partir, mais elle ne pouvait pas. Elle était sans défense... Elle devait capituler et rester ici. C'était son destin, sa vie et elle la maudissait. Pourtant, elle voulait aussi rester dans cette grande maison pour son ami, son compagnon de jeu et l'une des seules personnes qui se comportaient réellement avec attention avec elle. Oui, il s'agissait de son pseudo frère. Puis de toute manière, une gamine de même pas huit ans ne saurait pas survivre toute seule surtout dans cette contrée froide...

Pourtant, malgré sa tristesse profonde, la petite gardait le sourire, tout le monde croyait qu'elle allait bien, elle voulait qu'ils croient tous cela. Elle leur mentait à tous, même à son frère qui était devenu un peu comme son confident. Elle faisait alors semblant de prendre du plaisir à jouer du piano comme sa mère le désirait. Elle faisait semblant d'être heureuse d'être de la haute société et de jouer avec les jeux les plus chers, de ridiculiser les pauvres, car c'était dans cet esprit que sa mère avait désiré l'éduquer.

Oui l'éducation de la demoiselle était étrange. Non seulement on lui apprenait à se moquer des autres, mais surtout à se comporter comme une personne vraiment importante, alors qu'elle n'était rien. Elle avait des cours de maintien, de chant,... En résumé, elle avait tout d'une petite princesse. Oui... Elle était une petite princesse et elle avait à ses pieds, l'entourage de ses parents. Elle était la petite fille que tout le monde voulait côtoyer. Elle était désirée et désirable. D'ailleurs, avec le temps, elle prenait plaisir à cela et la petite rébellion qu'elle avait eu quelques années plutôt en disant qu'elle n'aimait pas sa vie avait quitté son esprit. Elle était heureuse de faire semblant, se perdant elle-même dans son mensonge. Pourtant tout bonheur a une fin, qu'importe que le bonheur fut illusoire...
Nouveau départ :

Les rêves qui se brisent, cela arrive plus d'une fois car il n'existe pas qu'un seul rêve, mais ce qui cette nuit-là s'est brisé ne pourra jamais avoir d’équivalent car il n'existe qu'une seule famille. 

Le mensonge... Saika vivait dedans depuis bon nombre d'années, mentant elle-même aux personnes qui lui étaient chères, mais en aucun cas, elle n'aurait cru qu'une autre personne dans son entourage jouait double jeu... Non disons plutôt deux personnes. Elle avait deux intrus ou deux menteurs, cela dépendait du point de vue et selon la petite fille alors âgée de neuf ans, il s'agissait de deux menteurs. On lui avait menti délibérément et pas uniquement à elle. On avait aussi menti à son père, ou plus précisément, l'homme qu'elle avait toujours appelé père. Au moins, en cette nuit froide, elle avait appris la vérité. Mais expliquons comment tout cela à commencé.

Cette histoire commence en réalité le jour même de la conception de la petite fille. Alors que l'idée d'avoir un enfant n'a pas encore germé dans l'idée de la jeune femme aux yeux bleus. Alors qu'elle vit le parfait amour avec son fiancé, elle est attirée par un autre homme. Un homme plus viril, plus fort... Il s'agit d'un shinobi... Un shinobi du village caché de l'eau. Tout comme le fiancé de cette jeune femme il avait une chevelure de couleur feu. Peut-être était-ce pour cela qu'elle avait été attirée par lui. Mais une chose était sure, elle ne pouvait résister aux charmes de cet homme et il semblerait que cela fût de même pour lui. Un amour passionnel plutôt qu'un amour rationnel... Elle était mariée et elle couchait dans les draps d'un autre homme que ceux de son mari. De plus, la tromperie ne s'arrêtait pas là... Car neuf mois plus tard, elle avait donné naissance à une petite fille aux cheveux roux et aux yeux bleus. 

C'était seulement neuf ans plus tard que la réalité éclatait. Non, personne n'avait parlé, enfin, aucun des deux parents de la petite fille. Sa mère n'avait rien dit au véritable père de Saika. Il ignorait donc l'existence de celle-ci... Pourtant, cela faisait déjà bon nombre d'années qu'il y avait une personne trop proche de Saika qui connaissait la vérité. Qui connaissait l'histoire. Et pour l'avenir de la petite fille, il se devait de la protéger et lui permettre de retrouver les siens. C'est à dire son clan, sa véritable place,... Selon lui, elle n'avait rien à faire ici. Il avait attendu car il avait bien vu que la fillette n'était pas heureuse, il espérait qu'une dispute allait éclater et que la jeune Arashi lui dise qu'elle désirait partir car elle ne se sentait pas à sa place... Mais cela n'était jamais arrivé. Si bien entendu, il y avait des disputes mais elle ne s'était jamais plainte auprès de lui malgré le lien fort qui les unissait. Saika lui avait dit plusieurs fois qu'elle le considérait comme son grand-frère et pourtant, elle ne s'était pas confié à lui sur sa tristesse. Il le savait bien, mais il ne voulait pas la rendre plus triste... Pourtant... Il n'avait pas prévu qu'elle allait commencer à jouer la comédie et à prendre à cœur ce rôle qui détruisait la petite fille souriante et attentionnée qu'elle était. Il ne devait pas lui permettre de continuer. C'est pourquoi... 

Cette nuit-là, il avait décidé de permettre à Saika de s'épanouir dans le monde qui lui conviendrait voilà pourquoi il s'était introduit dans la chambre des parents de celle-ci. Posant sa main froide sur la bouche de la femme, il la réveilla et elle ne pouvait pas hurler. Avait-elle peur ? Oui, le ninja ,qu'il était, pouvait le voir. Il lisait trop facilement les sentiments de la jeune femme dans son regard bleu. Mais ce soir, il ne lui arriverait rien si elle coopérait. Elle le devait et elle l'avait fait... Sortant de la chambre par la porte cette fois-ci, il marchait calmement dans le couloir se dirigeant vers la chambre de sa petite sœur, Saika. Il lui expliqua alors tout... Saika ne savait pas du tout comment elle devait réagir. Elle voulait pleurer parce qu'on lui avait menti, mais elle était tellement heureuse d'apprendre que l'homme qu'elle avait toujours considéré comme son frère l'était réellement. Dés lors, elle n'avait pas eu d'expression sur le visage car elle était perdue pour savoir quel sentiment était le plus fort. Elle n'en savait rien pourtant sans avoir le temps de décider, son frère la prît dans ses bras et ensemble ils quittèrent la demeure où pendant un long moment, ils avaient vécu ensemble entouré de mensonges.
Voyage:

Le chemin qui allait amener les deux jeunes gens vers Kiri, le village natal du garçon, allait être long... Très long, mais il était motivé. Il y avait un avenir pour lui et surtout pour elle là-bas. D'ailleurs, il comptait profiter de ce long périple pour lui apprendre les choses qu'elle devait savoir que cela soit sur elle, ou sur le village qui sera bientôt le sien. Mais il allait également lui enseigner les bases pour qu'un jour elle devienne une Kunoichi car un jour elle en deviendrait une... C'était un peu à cause de cela qu'il avait des regrets d'avoir attendu si longtemps pour la faire quitter le pays de la neige car maintenant, elle allait avoir du retard sur les enfants de son âge. Sauf si elle était une élève assidue, ce qu'il espérait du fond de son âme. Mais il devait commencer par le tout début...

Du haut de ses neuf ans, Saika n'avait pas spécialement d'endurance étant donné qu'elle avait grandi dans le luxe et l'opulence. Elle n'avait jamais du faire d'efforts physiques trop grands car on veillait toujours à ce qu'elle aie près d'elle ce qu'elle désirait. C'était pourquoi, la plus part du temps, c'était son grand-frère qui la portait sur son dos. Pourtant, elle cherchait tout le temps à en descendre car elle n'aimait pas cela, elle n'avait jamais aimé se faire servir et elle refusait que maintenant cela continue... Elle préférait clairement servir une autre personne. 

Pour le moment, Saika était sur le dos de son frère et celui-ci lui racontait son histoire. En premier lieu, il lui donna son véritable nom de famille qui n'était autre que Mitsushi. Ensuite, il lui avait expliqué que la derniere volonté de son père était qu'il retrouve cette femme du village de Yuki et qu'il lui transmette une lettre. Une lettre qu'il n'avait pas lu et dans un sens il le regrettait... Car il aurait aimé connaître les sentiments de son père pour cette femme car, il avait eu un enfant avec... Il ne savait pas si son père l'avait su, mais maintenant il était trop tard. D'ailleurs, normalement, il aurait du lui donner la lettre dés qu'il l'eût reconnu, mais quelque chose l'en avait empêché. La femme que lui avait décrit son père tenait un enfant dans ses bras et il devait se renseigner sur cet enfant, car au grand jamais son père ne lui avait dit que celle-ci était mariée. Mais cela il l'avait appris après avoir décidé de se faire passer pour un homme à tout faire. Il avoua ainsi à Saika qu'au début il pensait qu'elle était réellement, l'enfant du mari de cette femme, mais il y avait quelque chose de bizarre dans le comportement de la mère de la petite fille. Elle cherchait tout le temps à être avec Saika quand il y avait le mari dans la même pièce. Elle ne laissait jamais la petite seule avec lui. C'était étrange pourtant il n'avait pas cherché à savoir pourquoi elle réagissait de cette façon. Il préférait d'abord se rapprocher de Saika et de voir comment elle réagirait quand il lui apprendrait certaines choses que l'on apprenait à l'académie. Bien entendu, il l'avait un peu entraîné sous forme de jeu. Il lui avait ainsi appris deux trois trucs de base. D'ailleurs, il lui avait appris sans le vouloir à malaxer son chakra. Car un jour, alors qu'il le faisait, elle était venue le voir et elle lui avait alors demandé ce qu'il faisait. Son frère lui avait alors expliqué et il avait dit cela avec les mots qu'avait employés son sensei à l'académie. Et dans un sens, c'était cela qui lui avait permis de comprendre le lien entre lui et elle. Elle était vraiment sa sœur car, son empreinte chakratique avait des similitudes avec la sienne. Il avait la preuve qu'il cherchait mais il n'avait pas trouvé comment faire partir la petite fille de son plein gré de chez ses parents... Finalement, il s'était décidé et c'était pour cela qu'il se trouvait là maintenant. 

Ils n'étaient pas encore vraiment éloignés du village quand ils furent attaqués par un groupe de mercenaires. Selon les dires de ceux-ci, ils étaient là pour Saika. Ils avaient été engagés par un homme riche du pays de la neige, probablement l'homme que la fillette avait toujours appelé père. Ainsi, il voulait retrouver un enfant qui n'était pas le sien. Mais peut-être qu'elle ne lui avait rien dit... cela était fort probable car elle ne voulait pas perdre en un temps assez court sa fille unique et son mari alors oui, ils avaient tout les deux compris pourquoi elle n'avait rien dit.

Durant le combat, Saika était tout le temps restée cachée derrière son frère il la protégeait et versait son sang pour elle. Mais bon, il s'agissait seulement de quelque mercenaires et étant persuadés que le garçon était faible ils le sous-estimaient. Il en profitait d'ailleurs et c'est ainsi qu'il arriva sans trop de difficultés à tous les éliminer. Il se mit alors à fouiller les cadavres, ce que la petite ne comprenait pas. Pourquoi faisait-il cela ? C'est alors qu'elle le vit prendre une feuille dans une poche d'un des cadavres. Il l'avait alors lu et il s'était mit à rire. Saika s'était alors approchée de lui pour comprendre et il lui avait alors expliqué qu'il y avait un avis de recherche pour elle et que son père comptait donner une bonne somme d'argent pour celui qui lui ramènerait sa fille. Il fallait donc faire quelque chose pour ne plus avoir cette menace.
Kiri:

Le village de Kiri, ils y étaient enfin arrivés. Ils avaient du marcher plusieurs jours puis prendre un bateau et enfin, ils se tenaient devant les portes du village caché de la brume. Cela leur faisaient tellement plaisir d'être là. Pourtant, la fillette n'était pas encore habitué... Dire qu'avant, elle avait les cheveux longs et roux et que maintenant ceux-ci était blanc tirant légèrement vers le gris. Cela était étrange... Et surtout cette marque qu'elle avait dans le creux des reins depuis la cérémonie que son frère avait fait après l'attaque des mercenaires. Il lui avait simplement dit qu'il allait régler le problème et puis, elle n'avait pas trop compris ce qu'il avait fait. D'ailleurs, elle n'avait rien compris non plus de ses explications. Il avait parlé d'utiliser le chakra, de lui imposer un sceau,... Elle y avait aussi d'autres mots qu'elle n'avait jamais entendus avant donc elle avait été larguée dés le début de ses explications. Il l'avait d'ailleurs vu et lui avait dit qu'elle comprendrait plus tard. Le temps qu'avait duré le voyage, il avait continué à lui enseigner plein de choses sur la vie d'un ninja. Mais maintenant, cela était terminé, elle allait pouvoir aller à l'académie et apprendre comme tous les autres, même si elle aurait du retard sur eux, si jamais elle avait mal écouté son grand-frère. 

Les cours de l'académie ,pour elle, commençaient et bizarrement ce qu'elle voyait, elle le connaissait déjà grâce à son frère. Dès lors, elle avait parlé avec son sensei pour lui expliquer cela et il lui fit passer un test pour voir les compétences qu'elle avait déjà. Il fut d'ailleurs étonné de son niveau. Il n'en revenait pas qu'elle aie déjà ce niveau là, alors qu'elle n'avait pas encore été à l'académie avant. C'était pourquoi, maintenant, elle se trouvait dans la classe supérieur. Dans un sens, au lieu de passé trois ans sur les bancs de l'académie, elle n'en passerait que deux, si bien entendu, elle était toujours assidue au travail...

C'était ce qu'elle avait fait durant deux ans et ainsi peu de temps après son onzième anniversaire, elle avait reçu son bandeau de Kiri que directement, elle avait noué autour de son cou. Elle s'était alors demandé avec qui elle allait être dans l'équipe, il faut dire que dans un sens, elle avait été durant les deux dernières années, la meilleure élève de sa classe. En plus, elle n'avait pas vraiment pris la peine de parler avec les autres élèves, elle préférait passer son temps a étudier pour être sûre de réussir que de parler ou de s'amuser. Malgré cela, elle connaissait le nom et prénom de tous ses condisciple. Faut dire que ce jour-là, elle stressait de savoir avec qui elle allait se retrouver. 

Contre toute attente, elle s'était retrouvée avec des genins plus âgés qu'elle. D'après ce qu'on lui avait dit pour qu'elle accepte, leur coéquipier était mort en mission et elle allait devoir le remplacer. Cela n'allait probablement pas être très facile pour elle, mais elle avait accepté après tout, elle avait appris qui était le sensei de cette équipe. Bien que cela ne se faisait pas de mettre deux membres de la même famille dans la même équipe, là, les autorités du villages, voulaient contourner cela car il fallait mettre avec eux un autre genin qui serait apte à les rattraper et selon les échos, elle était l'une des plus prometteuses. Mais peut-être que dans un sens, c'était son frère qui avait fait appui pour l'avoir dans son équipe. Suite à cela, les missions, les entraînements,... se suivaient tout le temps. De genin elle était passée chuunin et ainsi de suite. (je ne dis pas plus de rang, car cela dépend de celui que vous allez me donner.)
Disparition :

Depuis qu'elle avait quitté les bancs de l'académie, les années étaient passées. Maintenant, Saika était devenue une jeune femme de dix-sept ans. Elle enchaînait toujours les missions et les entraînements, son frère d'ailleurs, lui avait appris les techniques que se transmettaient de génération en génération les Mitsushi. D'ailleurs, c'était à cause de cela, qu'elle avait beaucoup de mission, un peu comme son frère dans un sens. Ils étaient tous les deux les ninja les plus qualifiés pour l'infiltration. C'était une chose qui les rapprochait encore un peu plus, même si ils étaient déjà fort proches, car en réalité Saika, n'avait pas vraiment cherché à se faire d'amis dans le village de la brume... Il faut dire qu'elle avait été habitué à la solitude et à la seule compagnie de son frère. C'était pourquoi lui seul lui suffisait... Pourtant, si elle avait eu le soutien de quelqu'un d'autre, sa vie n'aurait pas tant changé. 

C'était une belle nuit éclairée par la pleine lune. Son frère était partit en mission depuis plusieurs jours et il devait rentrer ce soir. La kunoichi l'attendait avec impatience, elle avait plein de choses à lui raconter et lui aussi devait lui en raconter d'autres. C'était d'ailleurs, ainsi à chaque fois que l'un d'eux rentrait d'une longue absence. Pourtant cette nuit n'allait pas être comme toute les autres... Son frère ne rentrerait probablement jamais, car il avait disparu en mission... On venait de lui annoncer. Elle qui n'avait jamais pleuré devant les autres, elle pleurait maintenant sur le seuil de sa porte face à un shinobi messager. Pour une fois, elle montrait ses véritables sentiments. 

La demoiselle pleurait et tremblait devant le shinobi, il ne savait pas comment réagir. Devait-il partir et la laisser ainsi ou l'aider à rentrer. Il n'en savait rien tant il était perturbé de la voir pleurer. Probablement, la connaissait-il déjà avant... Finalement, Elle s'était reprise et avait dit un simple merci à l'homme essuyant les larmes qui ruisselaient encore le long de ses joues. Elle était alors entrée chez elle et elle avait fermé la porte avant de s’effondrer à nouveau en larmes. Elle n'avait plus rien... Plus personne... Elle était vraiment seule cette fois. 

...

Il lui avait fallu du temps pour se remettre de cette perte. Elle était restée enfermée chez elle durant tout ce temps refusant toutes les missions qu'elle aurait dû accomplir. Refusant également tout contact humain. Mais finalement, elle s'était dit que cela ne devait pas plaire à son défunt frère après tout, il était mort comme il l'avait toujours rêvé. Il était mort en mission. Elle devait donc continuer d'avancer même si, maintenant, elle était probablement seule sur ce chemin sinueux qu'était la vie.
Nouveau but :

Les mois s'étaient écoulés depuis la disparition de son grand-frère et l'espoir de le revoir petit à petit disparaissait. On lui avait dit qu'il avait disparu, mais il n'y avait aucune preuve qu'il était mort. Pourtant, chaque jour, elle pensait à lui, même si depuis la disparition de celui-ci elle se montrait moins prudente en mission. Était-elle juste masochiste ou bien suicidaire ? Peut-être qu'elle cherchait la mort car elle estimait ne plus rien avoir à faire dans ce monde. Mais cela, elle-même ne voulait pas le reconnaître. Enfin... Hormis cela, on pouvait quand même admettre que malgré que son style avait changé, elle accomplissait toujours ses missions avec succès. Certes, elle versait plus de son sang qu'avant, mais elle revenait toujours en vie... Pourtant, elle n'avait plus été confronté à la véritable mort... 

Saika était en mission dans le pays de la foudre. Sa mission consistait comme d’habitude à infiltrer un village mineur et avoir des informations sur une personne en particulier. Ici, il s'agissait d'un mercenaire assez imposant et selon les informations qui étaient parvenues aux oreilles du mizukage, il aurait un réseau dans le village de Kiri. Chose qui ennuyait fortement le Kage. Dés lors, elle se devait de vérifier cette information. Mais celle-ci après plusieurs jours s’avéra fausse. Mais bon... Comme a son habitude, Saika ne s'était pas montrée très prudente et pour la première fois, elle avait été démasquée. Enfin... Elle l'avait un peu fait exprès, mais elle n'avait pas prévu de se battre face à autant de mercenaires. Un ou deux, d'accord, mais elle ne pensait pas qu'il avait autant d'hommes si proches de lui dans cette contré. 

Des coups de kunais, des techniques,... Le combat faisait rage en quelque sorte et elle avait quand même un peu de mal à tous les affronter car malgré le désordre de leurs attaques, ils étaient trop nombreux pour elle toute seule. C'est alors qu'elle avait vu un homme avec une faux prendre part au combat. La kunoichi ignorait totalement d'où il venait et surtout pourquoi il prenait part au combat. A ce moment-là, elle ne savait même pas si elle devait continuer à se battre ou pas car il semblait désireux de tous les abattre. Voir même de tuer également la jeune fille. Prendre la fuite ? Non ce n'était pas une solution car une fois qu'il en aurait eu fini avec les mercenaires, il l'aurait pourchassé. Enfin, c'est ce qu'elle aurait fait donc probablement qu'il comptait faire pareil. Dés lors, au lieu de repousser le combat un peu plus tard en prenant la fuite, elle préférait attendre, voir comment il combattait car si vraiment, elle devait l'affronter le mieux serait de connaître un peu son style. 

Saika était fascinée par son style de combat, celui-ci ne ressemblait en rien à celui qu'elle avait déjà vu avant. Mais elle ne comprenait pas tout. Enfin, disons qu'elle était un peu perplexe face à ça. Mais une chose l'avait interpeller il ne cessait de parler de Jashin. Ce mot, enfin ce nom, lui disait vaguement quelque chose. Où l'avait-elle déjà vu ? Ha oui, dans un livre qu'elle avait emprunté. Il parlait du Dieu Jashin. Ainsi, il y avait des fanatiques de ce dieu et maintenant, elle se trouvait face à l'un d'entre eux. Car oui, sur le temps qu'elle réfléchissait il avait fini de faire la cérémonie des mercenaires.

Là, Saika ne savait pas quoi faire car elle n'avait pas réfléchi à comment le contrer. La fuite là aurait vraiment été la solution. C'était ce qu'elle se disait... Mais finalement, elle réalisa que si elle était ici, c'était parce qu'elle était une menteuse, alors oui, elle devait jouer sur cette facette là. Elle devait lui faire croire quelque chose qui l'empêcherait de la tuer. Une chose qui probablement lui tenais fort à coeur... Mais là... Rien hormis Jashin. Jouer sur ça ? Faire croire qu'elle croyait également en ce Dieu de destruction ? Non... Elle ne voulait pas... Pourtant elle le devait. Dés lors, elle se mit à lui mentir. La croyait-il ? Probablement, elle n'en était pas sûre... Mais finalement, il était parti et l'avait laissée en vie. Et à cet instant-là, elle se sentait redevable envers lui. Il l'avait certes menacée, mais il lui avait sauvé la vie car jamais elle n'aurait réussi à vaincre les mercenaires à elle toute seule. Après le départ d'Hidan car s'était ainsi qu'il se prénommait, elle avait quitté le pays de la foudre pour retourner à Kiri avec une dette qu'elle devrait rembourser, mais elle ignorait encore comment. Actuellement, elle devait terminer sa mission, elle réfléchirait à cela plus tard.
Désertion :

Cela faisait quelque jours qu'elle avait regagnéle village de Kiri que déjà, elle avait fait des recherches sur le dieu Jashin. Elle savait que la prochaine fois qu'elle rencontrerait cet homme, elle ne devrait plus mentir car cela était sûr qu'il ne la croyait plus. Tout comme elle commençait à ne plus croire au retour de son frère. Elle se faisait doucement à cette idée qu'elle ne le reverrait plus, mais elle avait du mal à l'admettre. Peut-être qu'elle n'attendait qu'une seule preuve... 

Dans un sens c'était cet infime espoir qui rattachait encore la jeune fille à ce village caché. En réalité, si elle était restée ici c'était pour son frère. Elle n'en avait rien à faire de ce village car elle n'y avait aucune attache. Rien ne lui plaisait véritablement. Mais elle était là pour lui comme lui l'avait été pour elle quand elle était petite. Il l'avait sauvée et elle... Elle n'avait rien pu faire. Il avait disparu... Mais cela ne voulait pas dire qu'il était mort... Il n'y avait eu aucune preuve de cela. Finalement, celle-ci lui fut donnée. 

Un soir, on lui avait apporté comme si de rien était le bandeau de son frère et le pendentif de celui-ci. Un pendentif qu'il portait tout le temps sur lui. Jamais, il ne l'aurait enlevé... Alors... Il était bien mort. Cette fois-ci, elle n'allait pas pleurer, elle avait déjà pleuré il y a un an quand on lui avait annoncé. Donc elle ne ferait pas la même erreur, elle se montrerait forte car après tout, depuis le début elle se doutait qu'il était mort. Et dans un sens, elle était soulagée d'avoir eu cette preuve qu'elle attendait depuis si longtemps. Ainsi, maintenant, elle était toute seule pour de bon... 

A moins qu'elle ne se décide à rejoindre cet homme qui l'avait jadis sauvé. Elle devait payer sa dette au près de lui. Oui... C'était cela qui l'avait décidée et la nuit même, elle avait déserté Kiri, emportant avec qu'elle le strict minimum. Et depuis ce jour, elle erre seule à la recherche d'Hidan.


« Equipement & Autres»

Elle porte l'équipement de base de tout ninja, c'est a dire des kunai, des shurikens, des parchemins explosifs,...


« Et toi ?»

♣ Âge : 19 ans
♣ D'où vous venez comme ça ?Un petit pays à côté de la France nommé Belgique.
♣ Et le règlement ? Vous l'avez lu ? Oui et d'ici ma validation, je les aurait lu plusieurs fois je crois. (vu que je vais probablement prendre du temps pour la finir )
♣Vous allez le respecter, bien sûr : le koi ? Le rey'specté ? Non je rigole, oui je vais le respecter (j'ai horreur d'écrire comme ça, c'est pas classe)
♣Votre niveau de rp : Je dirais bon, mais il varie en fonction de mon imagination.
♣ Autre chose ? Une tasse de thé peut être ?
Oui une tasse de thé, j'aime ça !
Sinon, heu... j'ai l’impression que les gens passent en coup de vent.
Il me faudrait également un ''maître'', car mon nindô impose à mon perso de suivre quelqu'un donc si quelqu'un est intéressé il peut me contacter par mp. Bien entendu, un shinobi de Kiri peut se proposer également pour se rôle même si Saika est nuke nin (être déserteur, lui laisse plus de possibilité pour certaine mission). Bien entendu, elle n'écoutera les ordres que de cette personne.



_________________


Dernière édition par Saika Mitsushi le Dim 11 Nov - 20:44, édité 22 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Saika Mitsushi   Sam 27 Oct - 13:03

Alors très beau début de fiche, j'ai hâte de voir la suite Wink
Pour ce qui est du choix d'un maître, j'avoue que ça me tenterai bien ^^Mais le seul problème c'est que va placer Hidan dans un contexte comme celui là, de plus ils auraient qu'un ans d'écart et donc Hidan master euh ^^
Mais je peux te faire une proposition un peu différente.
On ne sait pas vraiment quand Hidan à déserté, ni à quel âge (et on ne le sait pas non plus encore pour toi Wink ) mais ce pourrait-il par exemple, qu'Hidan t'aurait "secourue" dans une situation alarmante et aurait daigné de tuer pour je ne sais quelle raison (ça passe encore là ) et là paf ! Tu connais son ambition à combler sans cesse Jashin et tu aurai décidé de le suivre dans son idéologie (je généralise hein :p) un peu moins directement peut être mais comme ça tu pourrais être quelqu'un à la pseudo solde d'Hidan, bien que lui ce ficherait de toi je pense ^^ Mais ça pourrait être intéressant d'imaginer les débats qu'ils se feraient. Maître et disciple qui se rencontreraient à de rares occasions et puis je pense que ça botterai Hidan d'avoir enfin quelqu'un qui croit en son dieu ♥️
Enfin bref, je fais peut être un plan sur la commette mais c'est juste une proposition, une idée ^^ Ça ne t'engage à rien du tout donc si quelqu'un d'autre veut être ton maître.. (je pense peut être à Hamakai, au pire mp le) Voilà voilà, donc dit moi ce que tu en penses en cas Wink

Revenir en haut Aller en bas
Saika Mitsushi

avatar


Nombre de messages : 12
Sexe : Féminin

Shinobi's Identity
Experience:
0/0  (0/0)
Prime:

MessageSujet: Re: Saika Mitsushi   Sam 27 Oct - 14:06

    Merci beaucoup.

    Pour répondre à ta proposition, je peux encore rajeunir Saika. D'ailleurs, il est fort probable que je le fasse car j'ai l'art de jamais réussir à faire coïncidé l'histoire avec l'âge donc à mon avis quand j'aurais fini la présentation elle n'aura plus 20 ans.
    Ensuite, il y a quand même plein de point sombre comme tu le dis toi-même, mais je suppose qu'en parlant on trouvera bien quoi dire.
    Par contre, la faire adepte de Jashin va influer sur son mental et à la base je voulais pas la faire trop noire. Donc je sais pas encore si je vais faire de Saika ta disciple, je vais y réfléchir et voir si j'ai d'autre proposition. Dans tout les cas, je te tiens au courant.
    Cependant, je peux très bien dire qu'au lieu d'être pour ta religion, elle se sente redevable envers toi et que dés lors, elle devient ta disciple et que petit à petit inrp, elle commence à s’intéresser à Jashin, ce qui serait pas mal comme évolution je trouve. En gros, j'arrive pas à peser le pour et le contre. Mais si je te dis oui, j'aimerais savoir pourquoi il la épargné pour le mentionner dans l'histoire. Cependant, je peux très bien dire qu'au lieu d'avoir un sceau en forme de triskèle, celui-ci est un triangle équilatéral circonscrit. Ce qui fait croire à Hidan, que Saika est une Jashiniste et dés lors il l'épargne pour cela, mais la question est comment expliquer qu'il voit le ventre de Saika sans le faire passer pour un pervers. Enfin si cela te convient, je trouverais une explication.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hamakai Shien
The Lord of War
avatar


Nombre de messages : 57
Sexe : Masculin

Shinobi's Identity
Experience:
33/100  (33/100)
Prime: 60 millions dans le "Milieu" ; 35 millions à Kumo ; Sommes insignifiante dans les autres pays

MessageSujet: Re: Saika Mitsushi   Sam 27 Oct - 16:23

Yosh !
Si tu cherche un "maître" je peux aussi me proposer. Je suis amoral, je suis relativement vieux, et je piquerais un potentiel disciple à Hidan ce qui me comblerais ^^
Voici le lien vers ma fiche de présentation pour que tu puisse voir si le profil de mon perso t’intéresse.

_________________
"S'il y a de la maille à faire je suis au rendez-vous
Si le génie tient de la folie je suis au rang des fous"


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Saika Mitsushi   Dim 28 Oct - 15:12

Sinon tu pourrai lui faire croire pour ne pas qu'il t'abatte, que tu crois en Jashin. Ayant fait une rapide analyse d'Hidan tu pourrai parvenir à cette conclusion. Celle de te faire passer pour celle que tu n'es pas Wink Mais avec le temps tu commences véritablement à t'encrer dans sa religion, de façon continue quoi. Tu deviens donc sa subordonnée et travaille étroitement avec lui. Enfin travaille, participe à quelques voyages ici et là avec lui et Kakuzu x) (une sorte de petite formation au cas ou à l'avenir tu pourrais rentrer dans l'Aka ^^)
En gros pour résumé: (il faudra voir avec l'âge)
1: Il y a une lutte (voir le lieu), tu es jeune et Hidan passait par là et te sauve in-extremis
2: Tu arrives à bien analyser le comportement d'Hidan et décide alors de jouer le jeux pour survivre et lui fait croire que tu connais Jashin et que tu crois en lui
3: Il te croit
4: tu décides de le suivre pour te montrer redevable, tout en lui faisant croire que tu es avec lui rien que pour la religion, donc forcément il est content et il t'accepte x) (enfin tu vois le truc)
5: Le temps passe et même si les routes se sont séparées, tu vagabondes et rencontre parfois Hidan. Enfin la relation dur quoi
6: Lui est rentré dans l'Akatsuki au coté de Kakuzu. Dans leurs missions, il t'arrive de te joindre à eux tout en ayant tes propres problèmes derrière toi.
7: Et là au fil des aventures tu te joins à eux (enfin voilà quoi ^^ tu vois le truc)

J'ai généralisé pour pas faire trop compliquer
Revenir en haut Aller en bas
Saika Mitsushi

avatar


Nombre de messages : 12
Sexe : Féminin

Shinobi's Identity
Experience:
0/0  (0/0)
Prime:

MessageSujet: Re: Saika Mitsushi   Dim 28 Oct - 15:31

    En résumé toute la vie de Saika sera'' je me mens à mois-même et je crois en mes propres mensonges''? Oo la pauvre.

    Oui, mais si on fait comme ça Hidan verra bien que Saika lui ment à un moment étant donné qu'à la base elle ne connaîtra rien de Jashin. Car si vraiment elle fini par s'y intéressé, elle sera forcée de lui poser des questions pour être sûre de ne pas se tromper et cela pourrait faire comprendre à Hidan qu'elle lui a mentit. C'est pourquoi je pensais qu'il serait préférable que dés le début elle joue celle qui ne connait rien à Jashin mais qui s'y intéresse, ainsi, il y a pas de supercheries entre eux deux.

    Dans un sens, elle déserterait pour le suivre? Enfin, j'y avais un peu pensé, donc cela t'irais si elle quittait Kiri pour te suivre sans pour autant avoir le but de rejoindre l'aka. Mais si je comprends bien on se rencontrerait avant que tu ne sois à l'akatsuki?


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Saika Mitsushi   Dim 28 Oct - 15:53

Hidan est bête, c'est pas nouveau ^^ Mais il pourrait comprendre à travers ton désir de savoir, que tu cherches seulement à t'en sortir pour ne pas qu'il te tue. Mais soit, c'est un détail. Donc en gros je pense que cela ce pourrait se faire.
Après oui, mais cela dépend de l'âge que tu lui donnes vraiment. Il pourrait être à l'Akatsuki quand cela c'est produit, ou pas ^^
Après, faudra toujours que tu prennes en compte le facteur "inconnu" qui fait que Hidan pourrait à un moment donné te buter pour x raison (pas assez digne de Jashin ou ce genre de choses quoi)
Aussi, pour ce qui est de notre rencontre, il te faudrait un dialogue bougrement bien rodé et imaginé entre les deux. Ce que je veux dire, pas de:
-Merci beaucoup de m'avoir sauvé, j'aimerai en savoir plus sur Jashin
-Bien sûr mon enfant ! Assied toi sur mes genoux, je vais te raconter l'histoire
J'exagère mais l'idée tu la vois, faudra que tu prennes en compte son mentale donc pour le coup essayer vraiment de te mettre dans sa peau (façon de parler)
Pour ce qui est de la suite, pas de problème.
Et puis à la fin, dès qu'on aura bien bien rp et si au final elle décide pleinement de se consacrer à Jashin, pourquoi ne finirait-elle pas à obtenir une pseudo immortalité ? Sur la duré bien sûr ^^
Enfin bref, avant de parler de ça, nous sommes d'accord sur le contexte ? Smile
Revenir en haut Aller en bas
Saika Mitsushi

avatar


Nombre de messages : 12
Sexe : Féminin

Shinobi's Identity
Experience:
0/0  (0/0)
Prime:

MessageSujet: Re: Saika Mitsushi   Dim 28 Oct - 16:13

    C'est rassurant tout ça. Mais oui ça me va. Pour le dialogue, disons que j'aime pas en mettre dans l'histoire car celle-ci est sensée être raconté donc mettre des dialogue dedans, je suis pas fan. Mais il se peut fort bien que je sois obliger pour cette partie, enfin, je verrais bien, dans le pire des cas, je demande ton avis pour voir si cela conviendrait.

    Donc en résumé, Hidan la sauve et avant qu'il ne la tue, elle lui fait comprendre que comme lui elle est pour Jashin ainsi, il l'épargne. De cette façon, Saika se sent redevable et elle déserte Kiri pour le suivre et lui être utile.

    Ensuite, on fait comme quoi ils se sont plus vu un moment? Et on fait les retrouvailles en rp ou je dis simplement qu'ils se croisaient de temps en temps et les retrouvailles sont moins importante?

    Pour ce qui est du sceau je le laisse comme telle ou je le change pour le triangle équilatéral circonscrit, pour qu'Hidan considère cela comme un ''signe'' quand il le découvrira (inrp) ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Saika Mitsushi   Dim 28 Oct - 17:02

Pour le sceau, je ne sais pas trop ^^ Hidan est un fervent pratiquant, assez du moins pour voir et constater que ce symbole n'est pas à l'identique celui qui représente sa religion. Après tu peux le laisser, ça pourrait être un signe pour l'avenir.. Wink
Après, pour la rencontre de nos persos, on pourra la faire type rp-flashback une fois que ta présentation sera terminée si tu veux.
Après pour ce qui concerne les retrouvailles, on pourra dire qu'ils sont restées ensemble un petit moment et puis on finit par se séparer, Hidan décidant par exemple de se consacrer encore plus à Jashin. Puis même s'ils se sont séparées, le chemin d'Hidan sera ponctué par des apparitions de ta part, jusqu'au moment où il rentre dans l'Akatsuki avec Kakuzu et que tu les accompagne parfois ^^
(cf ce qui a été dit plus haut quoi)

Revenir en haut Aller en bas
Saika Mitsushi

avatar


Nombre de messages : 12
Sexe : Féminin

Shinobi's Identity
Experience:
0/0  (0/0)
Prime:

MessageSujet: Re: Saika Mitsushi   Dim 28 Oct - 17:13

    Bah c'était une idée comme cela donc on peut tout simplement l'oublier.

    D'accord, donc j'écris tout cela à la semaine. Puis je te demanderais toujours ton avis avant de demander la validation, pour être sûre que cela te convienne.

    En tout cas, merci beaucoup Very Happy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Saika Mitsushi   Dim 28 Oct - 17:24

J'espère t'avoir aidé/ m'être rendu utile Smile
Si tu as des questions, n'hésite surtout pas ^^
Revenir en haut Aller en bas
Saika Mitsushi

avatar


Nombre de messages : 12
Sexe : Féminin

Shinobi's Identity
Experience:
0/0  (0/0)
Prime:

MessageSujet: Re: Saika Mitsushi   Dim 28 Oct - 17:33

    Oui oui t'inquiète pas tu l'as été, bah il y aurait bien une question, mais c'est plus au niveau technique donc je te la pose en mp. Enfin, je sais pas trop si cela est possible et comme ça influencerait mon histoire.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saika Mitsushi

avatar


Nombre de messages : 12
Sexe : Féminin

Shinobi's Identity
Experience:
0/0  (0/0)
Prime:

MessageSujet: Re: Saika Mitsushi   Sam 10 Nov - 21:53

Voilà, juste pour dire que j'ai fini ma fiche.

Je tiens à dire à Hidan que si quelque chose ne lui plait pas dans ce que j'ai écrit, je peux le modifier.
Ensuite, j'ai eu l'accord d'Ogito pour voler des documents dans son bureau.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Saika Mitsushi   Dim 11 Nov - 10:43

Alors, la quantité y est c'est certain mais j'ai l'impression que tu te répètes énormément. Notamment dans le morale mais aussi dans l'histoire. Tu cherches peut être trop à très bien nous expliquer plutôt qu'a vraiment nous décrire l'essentiel (après, peut être que je me trompe mais c'est le ressenti que j'ai eu) Il y a par exemple, dans ton histoire, plusieurs points que tu abordes d'une façon relativement brève et d'autre c'est tout le contraire ^^
Mais sinon en bon point, on voit que tu aimes écrire et que tu y prend plaisir et ça, ça me fait plaisir. Par ailleurs (je ne fais que rarement ce genre de remarque mais pour que je le fasse, c'est que ça m'a chiffonné un petit peu) je trouve que tu fais pas mal de fautes et surtout, des erreurs de syntaxe. Après je ne juge pas ta façon de rp, je ne me le permettrai pas. Je juge ta présentation et ton histoire. Donc comme toute présentation, c'est normal qu'il y est des hauts et des bas et tu es parmi nous pour progresser et t'amuser Smile
Hormis ces points loin d'être dramatiques, je pense que j'ai parfaitement cerner le personnage (et je ne serais d'ailleurs pas le seul si tout le monde lit ta présentation) comme je te le disais, elle est très riche en détails et pour le coups, on ne peut pas en perdre une miette. Tu as voulu être décisif et impliqué et ça a complètement marché, c'est pour ça que je te dis bravo
Après, j'ai relevé quelques incohérences:
-Le Piano, je ne suis pas sûr que cet instrument existe à la période du manga ^^ Après peut être que je me trompe et si c'est le cas on ne tardera pas à me le faire savoir
-Le passage où tu t'infiltres dans le bureau de Ogito et que tu prends son apparence et son empreinte chakratique. « Prendre carrément l'empreinte chakratique de quelqu'un relève de la démence ! Et à ma connaissance, seul Zetsu peut faire une telle chose ! (c'est mon côté perfectionniste qui parle et après, tu n'as peut être pas fait attention ^^ Mais pour le coup, faudrait vraiment modifier là..) Après, si cela fait vraiment partie des pouvoirs de Saika, pourquoi pas je veux dire, mais bon..

Enfin bref, il me semble avoir tout dit Wink
Attendons l'avis d'un deuxième admin et après tu seras validée Smile
Revenir en haut Aller en bas
Ogito Yagarashi
Fondateur / Rokudaime Mizukage
avatar


Nombre de messages : 234
Sexe : Masculin

Shinobi's Identity
Experience:
40/100  (40/100)
Prime:

MessageSujet: Re: Saika Mitsushi   Dim 11 Nov - 17:07

Alors alors alors...

Oui, l'empreinte chakratique, ça ne passera pas. Et en admettant même que tu puisses te servir de certaines empreintes, je pense que celle du Mizukage en personne (en l’occurrence, moi Rolling Eyes), c'est un peu trop... Limite un Genin ou un Chuunin quoi ^^

Mis à part cela, il est vrai que je trouve gênant la façon dont tu voles si facilement les documents de mon bureau. Une infiltration à haut risque, un départ sur les chapeaux de roues en étant poursuivie, oui. Mais prendre mon apparence, s'infiltrer bidon, et se servir des docs comme cela, non.

Alors, par la suite, il est vrai que l'orthographe de ta présentation est plutôt gênant, beaucoup de fautes apparaissent ça et là, et je dois t'avouer que moi, ça me bloque. Il y a aussi des fragilités dans l'expression... Bref, un bon coup de relecture te permettrais, je pense, d'annihiler 70% de ces fautes Wink

BON, maintenant que le négatif est dit, passons au positif !

J'apprécie le fait que tu développes bien ton personnage. On voit que tu le connais et le maîtrise, et qu'il y a un énorme travail derrière la création de Saika, et j'apprécie cela. Le fil conducteur de ton histoire est également bien amené, on ne se perd pas, malgré quelques légers flottements, mais grosso modo, on ne se perd jamais.

Après, il est vrai que j'étais captivé, j'avais vraiment envie de savoir si tu finirais par retrouver ton père ou non x).



Résumons : histoire captivante, malgré de nombreuses fautes d'orthographe, et bien construite. Malgré quelques détails à changer dans ton histoire, en soit, la fiche a un rendu plus que correct Wink

C'est pourquoi je proposerais soit un robuste rang C, soit un petit rang B. (En gros, je t'aurais proposé le rang de Chuunin, si tu faisais partie d'un village).

Voili voilou, j'aimerais ton avis sur la question, et avant ta validation, que des éléments soient modifiés. Puis nous rediscuterons de ta validation avec Hidan Wink

_________________

<< Invité, notre combat sera certainement le dernier de ta vie. >>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://naruto-no-agari.forumactif.fr
Saika Mitsushi

avatar


Nombre de messages : 12
Sexe : Féminin

Shinobi's Identity
Experience:
0/0  (0/0)
Prime:

MessageSujet: Re: Saika Mitsushi   Dim 11 Nov - 20:51

    Donc, voilà, j'ai retiré le passage où elle s'introduisait dans le bureau du Mizukage. J'ai également corrigé les textes.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ogito Yagarashi
Fondateur / Rokudaime Mizukage
avatar


Nombre de messages : 234
Sexe : Masculin

Shinobi's Identity
Experience:
40/100  (40/100)
Prime:

MessageSujet: Re: Saika Mitsushi   Dim 11 Nov - 23:02

Très bien. Dans ce cas, je te laisse le choix entre un petit rang B ou un rang C ^^

_________________

<< Invité, notre combat sera certainement le dernier de ta vie. >>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://naruto-no-agari.forumactif.fr
Ogito Yagarashi
Fondateur / Rokudaime Mizukage
avatar


Nombre de messages : 234
Sexe : Masculin

Shinobi's Identity
Experience:
40/100  (40/100)
Prime:

MessageSujet: Re: Saika Mitsushi   Jeu 29 Nov - 18:37

Je réactualises la conversation, peut être n'avais tu pas vu ce message sur ta présentation..

_________________

<< Invité, notre combat sera certainement le dernier de ta vie. >>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://naruto-no-agari.forumactif.fr
Hidan

avatar


Nombre de messages : 22
Sexe : Masculin

Shinobi's Identity
Experience:
0/0  (0/0)
Prime:

MessageSujet: Re: Saika Mitsushi   Ven 14 Déc - 7:50

Dommage.. bon eh bien, fiche envoyée dans la crypte des inactifs. Si tu veux récupérer ta fiche, préviens un membre du staff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Saika Mitsushi   

Revenir en haut Aller en bas
 

Saika Mitsushi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto no Agari ::  :: Fiches de présentation :: Crypte des inactifs-