♪ L'hiver arrive à grands pas, et nous nous sommes mis à l'heure pour accueillir les premiers flocons ~ Bienvenue aux nouveaux qui nous rejoignent dans la bonne humeur ♪ Jetez un œil à ce fabuleux concours : Le Concours de Décembre ♪

Partagez | 
 

 Présentation d'un Sale Gamin ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aïcha Kinsuke

avatar


Nombre de messages : 4

MessageSujet: Présentation d'un Sale Gamin ~   Mer 7 Nov - 12:07



PSEUDO SHINOBI

« Identité du Shinobi »

♣ Âge : 19 ans
♣ Sexe : Masculin
♣ Village ou Organisation : Suna /o
♣ Rang désiré : Junin
♣ Affinités : Katon , Raiton
♣ Nindô : Souviens-toi du Passé, écris ton Présent, modèle ton Futur. Sois le Maître de ton Histoire ...


« Caractère »

{5 lignes minimum}

Pour me décrire mentalement ? Mmh ... Commençons par dire que je suis un très grand menteur. Je mens c’est vrai, mais c'est surtout lorsqu'on me pose des questions ! J'ai souvent la flemme de répondre, alors je dis la première bêtise qui me vient à l'esprit. Après je mens aussi pour m'amuser. C'est vrai quoi ! C'est super de regarder les gens ne rien comprendre à ce qui se passe juste à cause d'un simple petit mot dit de travers. Je sais pas vous mais moi ça m'éclate ! Et puis bon je mens mais pas trop trop quand même … Enfin … Seulement quand l’occasion se présente. Est-ce ma faute si elle se présente souvent ? Cependant, je mens pour la bonne cause, et ce n’est pas bien méchant. Je peux raconter des salades sur tout et n’importe quoi sans que ça apporte malheur non plus. Je ne suis pas si chiant que ça quand même ! Juste un peu.

Il faut aussi que je vous dise que je suis un gros flemmard. J'aime dormir. Oui j'aime beaucoup ça ! Me blottir dans mon lit, bien au chaud sous ma couette et fermer les yeux pour m'endormir sous la douce chaleur de ma chambre. Si je pouvais je ne ferai que ça ! Après qui dit flemmard dit : bazar. Je suis très bordélique. C'est un de mes plus grand défaut. Je suis capable de tenir une feuille dans ma main et de, cinq minutes après, ne plus savoir ou je l'ai posé. Et puis, ma maison. Elle est comme une énorme poubelle géante. Enfin la on s'égare un peu.

Pour finir avec mes défaut, il faut que vous sachiez que je suis un petit vaurien. Toujours a me moquer, à faire des mauvaises blagues et à rire pour des bêtises. Un éternelle gamin quoi ! Je serai le premier à vous mettre des punaises sous vos chaises à vous attendre derrière une porte pour vous hurler dessus, à installer des seaux d'eau juste au dessus des portes pour que vous soyez tremper au moment de votre passage … Il faut bien que quelqu'un rit un peu sinon le monde serez bien trop triste avec toute ces personnes sérieuses qui ne prennent pas le temps de profiter de la vie ! Je vous ai dis que j'étais un gamin. Et bien c'est vrai. Vous me verrez bouder, râler, piquer des crises de nerfs si vous m'interdisez quelques chose, si vous me confisquez quelque choses ou autre. Finalement je pense que je suis très très chiant.

Maintenant passons aux qualités et sans vouloir me vanter je commencerai par vous décrire tout le courage qui se trouve en moi ! Non, sérieusement je suis quelqu'un de plutôt courageux. Et puis je suis honnête dans mes propos ! J'ose faire les choses. De plus j'ai une capacité à analyser et à comprendre toutes sortes de choses et de situations qui dépasse la moyenne. Et puis je ne fonce pas tête baisser sans réfléchir. Quand une situation délicate se présente je me mes à l'arrière du groupe et je monte un mini plan qui nous permet toujours, ou presque, de finir vainqueur. Je dois avouer que cette partie de moi est plutôt positif. Bon après c'est vrai que par moment il vaut mieux agir que réfléchir mais je pense que c'est plutôt rare. Je suis aussi tout le contraire d'une personne impertinente. Je suis très polis. Mais je dois vous avouer que ma politesse tourne à l'impertinence par moment. Mais ma grande langue me permet de faire des marchés et de conclure des pactes. Ce qui est plutôt pas mal lorsqu'on veut éviter de combattre.

Après tout le monde sait que c'est très dur de se trouver sois même des qualités. Mais pour finir de parler de mon caractère je pourrai vous en dire un peu plus sur mon côté protecteur et gentil ? Je suis très attacher à mon village et à ses habitants. Me demandez pas pour qu'elle raison car moi même je ne suis pas sur du pourquoi et du comment. Mais j'éprouve toujours un besoin énorme de donner tout ce qui est en mon pouvoir pour aider et servir mon village. Vous pouvez appeler ça de la fidélité mais pour moi se sera plutôt une preuve d'affection. Je suis aussi très protecteur. Et si quelqu'un que je porte dans le coeur à besoin de moi je serai toujours présent pour l'aider. Mais attention ça ne voudra pas non plus dire que je suis câlin et tout. Non non ! Jamais je ne prendrez quelqu'un dans mes bras pour la simple et bonne raison qu'il est sympa. Ce que je veux dire c'est que je veux simplement faire plaisir aux autres à ma manière. Mais cela ne concerne qu'une petite minorité.

Voilà j’espère que je vous ai éclairé sur mon caractère et mes pensés !


« Physique »

//Je peux recommencer le portrait physique si vous estimez que je l'ai trop mélangé avec le caractère ;D//{5 lignes minimum}

Ce matin, comme tout les matins ou presque, je suis dans mon lit. Et comme tout les matins je ne veux pas me lever et je râle. Finalement, vu que je n'ai pas le choix, je me redresse et m'assois au bord du lit. Je m'étire longuement et me dirige vers le grand miroir qui se dresse près de mon armoire. Grace à lui je peux me voir des pied à la tête et je dois vous avouer que si je n'étais pas tout endormis j'aurai hurler et sauté en arrière en regardant mon portrait. J'ai d'énormes cernes noirs voir même violettes en dessus des yeux, le dos courbé, les cheveux en batailles et j'affiche un air d'ennuis total. Voilà à quoi je ressemble le matin. A un vieux qui n'as pas pris de bains depuis des années, un ours de mauvaise humeur, à un porc qui … Oué enfin bref, je suis pas beau a voir.

Je me dirige vite fais vers l'évier blanc tout petit, tout cramoisi que je possède et m'asperge le visage d'eau. Je m'essuie et me redirige vers le miroir. Bon … C'est un peu mieux comme ça. J'ai l'air un peu plus réveiller. Je me redresse et là je ressemble à un jeune homme. Ma peau blanche fait ressortir mes yeux bleu clair. Clair mais je ne dirai pas pur. Car ce sont ces yeux qui ont vus des horreurs et ce sont ces mêmes yeux qui ont rit et appréciés toutes ces horreurs. Je pourrai continuer avec mes yeux en disant que sans eux je ressemblerai à un fantôme. Grace a eux je peux m'exprimer et je peux avertir. Je ne dirai pas qu'ils changent de couleur quand je m'énerve mais vraiment, vous pouvez me croire, je lance un regard des regards noirs de tueur. Même moi des fois j'en suis surpris tellement je peux faire peur ! Pour en arriver là il faut que vous soyez quelqu'un que je detes énormément. Car la partie de moi cruelle je la cache.

Mais bon passons ! Les cernes ont à présent presque complètement disparut. Il ne manque plus que je fasse quelque chose pour mes cheveux qui sont en batailles et qui me donnent un air d'épouvantail !... Je passe donc une main dans ma chevelure bleu. Oui ! J'ai bien dis bleu ! Même si vous ne me croyez pas c'est bien vrai et bien rare. J'ai et j'aurai des cheveux bleus qui ont à mainte et mainte fois était le sujet de moqueries. Mais bon les moqueries je les ai toujours ignoré et c'est pas maintenant que ça vas changer ! J'attache toujours un côté de mes cheveux pour avoir le visage dégager de l'autre côté de ma tête mes cheveux me tombent en une sorte de mèche sur le visage. Au bout du compte mon visage n'est pas si dégager que je le prêtant. Pour finir avec mes cheveux je pourrai dire qu'il me tombe un peu plus bas que les épaules.

Dès que j'en ai finis avec ma tête, je me dirige vers la penderie et j'arrache mes vêtements du cintre, là ou il attendait sagement l'heur ou je viendrai les prendre. D'abord j'enfile un T-shirt blanc très simple, qui ne sort pas de l'ordinaire. Puis par dessus de mon T-shirt blanc je me met une veste vert foncé à boutons dorés et pour finir je porte une autre veste, qui me tombe derrière les genoux, bleu. Vous allez me demander : T'as pas chaud ? Et je vous répondrai : Non. Il faut que vous sachiez que je suis un grand frileux et que quoi qu'il arrive ça ne me gênerai pas de porter deux pulls en été. Pour le bas je porte un pantalon noir et les chaussures que tout le monde porte ici, à konoha, noir.

Voilà pour les habits ! Maintenant il faut que je descende en bas pour prendre mon p'tit dej. Un moment qui, pour moi est très important. A ce moment là mon visage est éclairé d'une joie intense que vous ne verrez surement jamais sauf à l'heur des repas bien entendu. D'habitude j'affiche un air qui pourrai vous faire croire que je m'ennuis toujours, en me voyant on a toujours l'impression que je me fou de tout et que rien ne m’intéresse. Mais non pas du tout ! Si vous me regardez bien, mais vraiment très bien, vous pouvez voir que lorsque quelque chose m’intéresse un fin sourire, presque invisible se trace sur mes lèvres. Quand je désapprouve quelque chose mes sourcils se froncent, quand je suis en colère je sert les dents et les poings, quand je suis triste je me cache derrière ma mèche … Vous voyez ? Si on me regarde bien on peut toujours comprendre ce que je ressens. Il faut aussi bien me connaître. Bref je descend donc prendre mon café et mon croissant. Lorsque j'ai finis tout ça je sors dehors pour partir là ou on m'attends. Je suis extrêmement en retard comme toujours et en plus de ça je suis de mauvaise humeur car je n'ai pas eu le droit a mon deuxième café. Résultat j'ai les mains dans les poches, la tête baissée, mes yeux regardent mes pieds, je fronce les sourcils et je vais au boulot !

« Histoire »

I. L'enfant

« Reviens ici SALE Gamin ! »

A son passage le vent nous ébouriffe les cheveux. On entend des rires et puis plus rien. Un petit garçon aux cheveux brun de seulement 7 ans vient de passer, une pomme à la bouche. Il s'amuse tellement ce qui n'est surement pas la cas pour le marchand qui vient de perdre tout un cageot de pommes et qui court après lui. Mais Aïcha s'en fiche complètement. Il rit tellement qu'il ne penses pas à la racler qu'il se prendra en rentrant chez lui. Aujourd'hui il fait encore l'école buissonnière. Partout on entends des gens râler. « Celui là, il file un mauvais coton ! .. », « C'est normal c'est le fils des Kensuke ... » ou encore « J’espère qu'il ne finira pas comme celui dont il ne faut prononcer le nom ». Et là tout le monde se moque. Mais Aïcha n'est encore qu'un enfant, il ne peut pas comprendre. Pour le moment il est heureux et pour lui c'est la seul chose qui compte ! Le petit brun court à présent vers la foret il va entamer une journée comme il les préfère. Il aime la liberté. C'est la seule chose qu'il l'intéresse. Mais oui ! A quoi bon restez enfermer dans une sale de classe à appendre des choses qui peuvent être facilement acquises lorsqu'on est sur le terrain. Voila des pensés d'enfants naïfs. Ce soir là en rentrant chez lui, sa mère l'attend devant la porte. Aïcha se souvient bien de ce jour :

« Aïcha !... Mais qu'as tu fais encore ... »

Le petit garçon baisse les yeux. Il regarde ses pieds. Pourquoi ? Vous n'allez pas me croire. Il n'ose pas regarder sa mère car il est plié de rire. Il adore quand sa mère le fâche car ça prouve qu'elle s'inquiète pour lui. Oh oui … Sa mère l'aime beaucoup et il aime sa mère. Mais Aïcha ne peut pas s'empêcher de la tester. Pourquoi ? Je ne sais pas … Aujourd'hui sa mère n'est pourtant pas d'humeur. Elle doit lui parler de quelque chose d'important. Mais le petit brun n'écoute jamais rien. Il reste enfermer dans son monde sans jamais se soucier de rien.

« Ecoute moi s'il te plais c'est important ... » implore sa mère.

Mais rien à faire. Aïcha fait l'avion autour de la table en criant. Non, non Aïcha n'est pas en difficulté mental. Même si ça peu paraître impossible Aïcha est quelqu'un de très intelligent et de gentil mais seulement quand il veut. Sauf que là sa mère n'en peut vraiment plus. Elle l'attrape par le bras et lui donne une claque en criant : « Ca suffit ! ». C'est la première fois qu'elle lève la main sur lui. Il ne comprend pas ce qui c'est passé. Il pause une main sur sa joue et des larmes coulent de ses yeux. Il s'écarte et fixe sa mère. Pourquoi ? Pourquoi … Soudain il sent des bras qui l'enlacent et un murmure près de son oreille : « Je suis désolé … Pardonne moi ... » Aïcha ne bouge pas malgré son envie de la repousser. Comment ose t'elle le toucher après ce qu'elle vient de faire ?

« Il faut que tu m'écoute maintenant ... »

Sa mère l'assoit sur une chaise. Il lève les yeux vers elle. Il sait que c'est vraiment important. Il le voit dans ses yeux. Il n'as jamais vu sa mère se comporter de cette manière. Elle, elle regarde ses mains. Elle ne bouge plus, les mots ne sortent pas de sa bouche. C'est trop dur. Pourtant, il faudra bien qu'elle lui dise. A cause de ça son fils sera surement le plus pire de tout les gamins du monde.

« Ton père va bientôt mourir, et tu sais ce que ça veux dire non ? »

Aïcha secoue la tête. Il n'a jamais écouté lorsqu'on essayer de lui parler sérieusement. Personne ne s'intéressait vraiment à lui. Quand on lui parlait, c'était toujours pour lui raconter ce qu'il deviendra plus tard. Et Aïcha c'est toujours sentit seul alors que des milliers de personne lui tendaient la main. A son hochement négatifs de la tête sa mère soupir mais lui sourit quand même.

« Tu vas être l'hôte de Nibi. »

Aïcha regarde sa mère sans comprendre. Plus il éclate de rire et saute dans ses bras. Il est content parce que sa mère lui a sourit. Ca veut dire qu'elle n'est plus fâché non ? Pourtant il y a quelque chose qu'il ne comprend pas. Pourquoi sa mère se remet à pleurer ? Décidément il ne parviendra jamais à cerner les adultes. Alors il l'a laisse seul et sort dehors pour aller courir dans la foret.

II. Réalité

« NOON ! Lâchez moi ! »

Le grand jour est arrivé. Aïcha a 9 ans. On l'entraine de force loin du village. On lui attache les mains. Impossible de faire autrement. Le petit brun est tellement violent quand il n'as pas ce qu'il veut qu'on est obliger de lui lier les mains. Il jette un regard désespérer à sa mère qui lui sourit. Comment peut elle sourire alors qu'on lui oblige de faire quelque chose qu'il ne veut pas. Il sait ou on l'emmène. Il aura beau se débattre rien n'y changera. Pourquoi l'oblige-t-on de faire une chose pareille ? Ce n'est pourtant pas ses affaires cette histoire d'Hôte … Et pourtant.

« Calme toi petit ... »

Le brun ne supporte pas ces mots. Il n'a aucune raison de se calmer alors il hurle, more et s'échappe. Alors les hommes se regardent et sans un mot assomme le petit Aïcha. Ils ne pouvaient pas faire autrement. Hein ? Aïcha voit flou il aperçoit sa mère qui lui tourne le dos pour fermer la porte derrière elle. Sa mère est en train de l'abandonner. Il tend une main vers elle, puis plus rien. Noir.

Dans ses rêves, ou plutôt ses cauchemars, il entendait quelqu'un hurler suivit de ricanements et d'une voix froide qui lui répétait sans cesse. Tu vas mourir. Il se souvient aussi d'éclaire qui lui transperce le coeur et de feu qui lui brule la peau. Il s'est vu courir dans la foret et sans savoir pour quoi et comment il c'est retrouvé dans une grotte. En face de lui, il y avait une cage. Une grande cage qui enfermer quelque chose. Il s'est approché de la cage pour voir ce qu'il y avait à l’intérieure. Un souffle chaud lui ébouriffa les cheveux. Il se recula de quelque pas pour voir ce qu'il se tenait en face de lui. Un énorme chat de feu lui fit face. Aïcha, après un long moment, osa s'adresser à lui. Il tremblait comme une feuille.

« Que ...Qui es tu ?.. »

Un ricanement se fit entendre. Pour quoi riait il ? Avait il dit quelque chose qui ne fallait pas ? Le démon bleu baissa sa tête juste au niveau du gamin et Aïcha put contempler le vrai visage du démon à queue. Il ne pouvais rien dire, la peur le paralysait. Lui, enfant naïf, qui avait toujours était calme et innocent, ne pouvait supporter une telle chose. Sa seule vu le terrifiait. Le Démon ouvrant grand sa gueule :

« Ton pire ennemi ... »

Aïcha prit peur et recula si vite qu'il tomba en arrière. Il se mit à hurler et repartit en courant. La voix raisonnait toujours dans sa tête comme un cris puissant qui lui donnait un mal de crane immonde. « Tu ne peux pas fuir Aïcha … N'importe ou tu sera, je serai avec toi ... » Le petit garçon, les mains sur les oreilles, pleurait, tremblait, courrait sans s’arrêter. Il voulait s'éloigner le plus possible de la bête mais quoi qu'il fasse il entendait très nettement sa voix. Au bout d'un moment, épuiser par sa cours folle dans le noir, il tomba à genou. Cette nuit là il comprit qu'il ne pourrai pas échapper a ce Démon qui vivait en lui. Aïcha se mit a déteste Nibi comme personne ne pourrai le faire. Mais la haine qui naissait dans son coeur était avant tout porter à sa mère et à sa famille entière qui lui avait imposer une telle souffrance. Il ne leur avait rien demander.

« Ils ont vraiment fait ça ... »

Puis dans sa tristesse et sa fatigue il s'allongea dans le noir et s’évanouit une seconde fois.

Quand Aïcha se réveille enfin sa mère est penché près de lui, une main sur sa tête. Il met un certain temps avant de reprendre ses esprits et quand il comprend enfin qui se tient à ses côtés il lui donne sans réfléchir un grand coup de poing dans le visage. Jamais plus il ne voudrai qu'elle le touche ni même qu'elle lui adresse la parole. Ce n’est plus sa mère, ce n'est qu'une étrangère. Elle tombe alors par terre et sans comprendre elle regarde son fils.

« Ne me touche plus jamais ! Sort ! Sort de ma chambre ! DEGAGE !! »

La mère d'Aïcha se relève et s'en un mot, en baissant la tête, sort de la chambre de son fils. Après la disparition de sa mère de son champ de vision Aïcha reste un long moment allonger sur son lit une main sur son ventre, l'autre sur ses yeux. Il n'arrive toujours pas à croire ce qu'il c'est passé. Il ne comprend toujours pas. Puis, il se lève et va se mettre la tête sous le robinet pour reprendre son calme. C'est alors qu'il observe pour la première fois depuis son réveille son propre reflet qu'il ne reconnaissait plus. Il recule de stupeur et pose une main sur ses cheveux. Ils était devenus bleus. Il se regarde et pleure en murmurant :

« C'est la dernière fois que je pleure de toute ma vie. Plus jamais je ne ferai coulé des larmes. Je le jure »

Quand il relève la tête il donne un grand coup dans le miroir qui se brisa en des milliers de petit morceaux de cristal. La main d'Aïcha saigne et il sourit. Quand il sort de la chambre il n'adresse pas un seul regard à sa mère et sort courir dans la foret. A son retour chez lui, quand il ouvre la porte de sa maison, Aïcha voit devant lui sa mère, pendu juste devant la porte. Il la pousse légèrement puis monte se coucher. Avait de s'endormir il murmure :

« Bonne nuit maman ... »

III. Solitude





« Equipement & Autres»

Description de votre équipement : armes, moyens de locomotion, animal de compagnie...



« Et toi ?»

♣ Âge :
♣ D'où vous venez comme ça ?
♣ Et le règlement ? Vous l'avez lu ?
♣Vous allez le respecter, bien sûr :
♣Votre niveau de rp :
♣ Autre chose ? Une tasse de thé peut être ?




Dernière édition par Aïcha Kinsuke le Lun 12 Nov - 17:30, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Misaki Hinari
Administratrice/Rokudaime Hokage
avatar


Nombre de messages : 202
Sexe : Féminin

Shinobi's Identity
Experience:
37/100  (37/100)
Prime: /

MessageSujet: Re: Présentation d'un Sale Gamin ~   Jeu 8 Nov - 16:52

    Hop ! Je vais voir ta fiche même si elle n'est pas finie ~
    Donc, tu m'avais informé de ton désir d'avoir Nibi pour Bijuu. Et bien il est libre, tu en as de la chance ! Razz
    Après, nous allons voir de quoi ta fifiche est faite *w*

_________________

✝️ Just gimme more ✝️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Présentation d'un Sale Gamin ~   Ven 9 Nov - 15:58

Je dis rarement ce que je pense d'une fiche avant que celle-ci soit terminée, mais tu es sur la bonne voie pour acquérir Nibi Wink
Très bon début de fiche en somme. Maintenant, pond nous une belle histoire et après ça je te ferai un commentaire de mon crue, plus argumenté Wink
Revenir en haut Aller en bas
Aïcha Kinsuke

avatar


Nombre de messages : 4

MessageSujet: Re: Présentation d'un Sale Gamin ~   Ven 9 Nov - 17:45

Et bien je m'attaque tout juste à l'histoire ~
je vous fais signe dès que c'est bon ;D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ogito Yagarashi
Fondateur / Rokudaime Mizukage
avatar


Nombre de messages : 234
Sexe : Masculin

Shinobi's Identity
Experience:
40/100  (40/100)
Prime:

MessageSujet: Re: Présentation d'un Sale Gamin ~   Lun 19 Nov - 20:48

Yosh !

Simple prise de nouvelles, ça avance ? Smile

_________________

<< Invité, notre combat sera certainement le dernier de ta vie. >>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://naruto-no-agari.forumactif.fr
Aïcha Kinsuke

avatar


Nombre de messages : 4

MessageSujet: Re: Présentation d'un Sale Gamin ~   Mar 20 Nov - 18:36

Ouaip !
Désolé mais en ce moment il me manque un peu de temps. De plus je dois vous prévenir que je serez pas la à cause de mon stage en entreprise pendant 1 semaine ( Et oui ! la 3 eme c'est bien chiant xD ) Mais normalement après avoir fait le stage ça se calmera et je pourrai finir ma fiche.
Vraiment désolé ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ogito Yagarashi
Fondateur / Rokudaime Mizukage
avatar


Nombre de messages : 234
Sexe : Masculin

Shinobi's Identity
Experience:
40/100  (40/100)
Prime:

MessageSujet: Re: Présentation d'un Sale Gamin ~   Mar 20 Nov - 19:21

Tant que nous savons les raisons du traînage, cela ne nous pose aucun problème que l'écriture soit longue ! Je fais partie de ceux qui sont très mal placés pour reprocher ce genre de choses Rolling Eyes

_________________

<< Invité, notre combat sera certainement le dernier de ta vie. >>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://naruto-no-agari.forumactif.fr
Hidan

avatar


Nombre de messages : 22
Sexe : Masculin

Shinobi's Identity
Experience:
0/0  (0/0)
Prime:

MessageSujet: Re: Présentation d'un Sale Gamin ~   Ven 14 Déc - 9:48

Je ne sais pas ou en est tout ça mais le délai s'expire peu à peu ^^
Des nouvelles ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Présentation d'un Sale Gamin ~   

Revenir en haut Aller en bas
 

Présentation d'un Sale Gamin ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto no Agari ::  :: Fiches de présentation-