♪ L'hiver arrive à grands pas, et nous nous sommes mis à l'heure pour accueillir les premiers flocons ~ Bienvenue aux nouveaux qui nous rejoignent dans la bonne humeur ♪ Jetez un œil à ce fabuleux concours : Le Concours de Décembre ♪

Partagez | 
 

 Isourou Ryosuke [UC]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ryosuke Isourou

avatar


Nombre de messages : 2

MessageSujet: Isourou Ryosuke [UC]   Mar 20 Nov - 8:40



Isourou Ryosuke

« Identité du Shinobi »

♣ Âge : 37 ans
♣ Sexe : Masculin à sa naissance
♣ Village ou Organisation : Suna
♣ Rang désiré : Rang S dans le village – ANBU je suppose ?
♣ Affinités : Voir capacité
♣ Nindô : « Je désire plus que tout servir les buts de Orochimaru-sama qui m’a tant apporté dans mon souhait de puissance … Rien de plus, rien de moins … »


« Caractère »


« L’éthique n’est pour eux que l’esthétique de leur conscience … »

Ryoma a vu le jour au sein d’un clan n’ayant que très peu d’égard pour l’éthique de par la nature même de leurs capacités ayant pour cible les morts. De ce fait il ne fit pas exception à la règle et suivit le chemin de ses prédécesseurs. La plupart des gens le considérerait comme un être abjecte et inhumain … L’homme ne voit pas les choses du même œil considérant les principes moraux comme un frein au progrès et à l’évolution, barrière universelle dressée et utilisée par le commun des mortel afin de se défendre face au poids de leur conscience propre n’ayant ainsi jamais à l’affronté …

La personnalité d’un Homme est bien souvent conditionnée par son environnement et forgée par ses expériences et son vécu … Il évolue également avec lui-même, devant trouver son identité face à autrui. Pour Ryoma les choses sont différentes, il a choisit il y a bien longtemps de troquer son identité contre du pouvoir, ayant abandonné son propre visage, sa propre voix, l’essence même de son être il est tout le monde et personne à la fois … Beaucoup serait devenu fou de se perdre ainsi dans la vie mais ce n’est pas le cas de notre ninja pour qui considère le corps comme une arme, simple réceptacle de la forme la plus pure de vie, l’âme sur qui même le temps n’a pas d’emprise …

Ryoma est né avec un pouvoir lui permettant de prendre la place de n’importe quel personne ou presque, il s’est donc révéler être naturellement doué pour la supercherie et le mensonge




« Physique »

Ryosuke eut jadis une apparence qui lui était propre, des traits qui lui appartenaient mais cela ne tient plus aujourd’hui qu’à de vagues souvenirs égarés dans un coin de son esprit … Il a arboré le visage de bon nombre d’hommes, de femmes et d’enfants perdant toute identité physique au gré de ses changements de corps. Il est cependant actuellement connu sous les traits de son principal avatar, un ninja du village caché du sable dans la peau duquel il s’est installé depuis un certain temps maintenant …

Le corps du ninja semble avoir été taillé à même le roc par les mains expertes d’un grand artiste, chaque trait semble avoir étudié de manière à ce qu’il respire l’équilibre et la perfection … L’homme d’une belle stature se dresse fièrement du haut de ses un mètre quatre-vingt-cinq, ce dernier ayant toujours une posture correcte voir presque militaire, dos droit, épaules et menton relevés, transpire d’un charisme presque indescriptible. Terminant ce bellâtre, première façade pour les autres, il présente un visage angélique aux contours angulaires arborant un sourire ravageur marqué de deux yeux en amande d’un marron dont la profondeur n’a pas d’égal … Cet avatar est vêtu tout de blanc bordé de noir et porte une cape à longue manche dont le col remonte légèrement sur le cou de celui-ci, la tenue agrémentée d’une ceinture écarlate pouvant maintenir divers objets comme un katana par exemple. Les armes de lancer n’ayant de place dans une quelconque sacoche sont dissimulée dans la cape à l’intérieur de poches prévues à cet effet … Sous cet amas de tissu, « diluée » dans une tatouage parcourant horizontalement les épaules de l’homme, Orochimaru a apposé sa marque maudite du ciel …

Cette apparence de Ryosuke l’aide de par son physique avantageux et de l’aura séductrice qu’elle dégage, en effet, le personnage est étonnamment discret, tellement remarqué qu’il en devient banal …

« La première fois que je l’ai rencontré et qu’il m’a adressé la parole, il m’a immédiatement séduite, son regard m’a littéralement transpercée, j’ai eu l’impression d’être nue face à lui et pourtant cela n’avait rien de dérangeant, il m’envoûtait par sa présence, sa prestance, je voulais qu’il me découvre … »
Témoignage d’une kunoïchi






« Histoire »


Chapitre 1 : L’aphrodisiaque suprême …

La nuit venait à peine de tomber, dehors quelques nuages sillonnaient le ciel baignant dans le flot de lumière de la lune. Ces derniers qui annonçaient l’arrivée du mauvais temps avaient pourtant été accueillit avec joie par les habitants du pays du vent pour qui la sécheresse pouvait ressembler à un véritable fléau pendant certaines périodes, apportant disettes et maladies. Les terres arables déjà trop peu nombreuses ne profitaient pas d’un apport en eau suffisamment régulier et de ce fait ne permettait que de maigres récoltes bien évidemment insuffisantes … Pourtant notre héro y avait élu domicile avec son père, vivant dans une petite maison construite à l’aide de terre durcie grâce à un procédé assez simple. Lorsqu’on entrait, l’on se rendait vite compte que l’endroit, assez exigu, n’offrait que peu d’intimité aux deux membres de cette famille …

Shintaro, le père du Ryosuke âgé alors de seize ans demanda à son fils de bien vouloir venir le rejoindre à l’intérieur car il avait à lui parler. L’homme qui arborait un air grave, fronçait fortement les sourcils semblant presque effacer ses petits yeux. Celui-ci prit la peine de se servir un verre d’un alcool qu’il avait acheté à des nomades puis prit place à table suivant son enfant du regard qui venait de s’assoir en face de lui. Le gamin lui ne comprenait pas la raison d’une tête pareille, se demandant ce qu’il avait encore bien pu faire car depuis peu les remontrances étaient incessantes du fait qu’il se faisait trop remarquer. Pourtant rien ne lui vint à l’esprit, bien qu’il avait encore désobéit en se rendant dans l’oasis sans permission, il jugea que son patriarche n’était pas en mesure de le savoir et qu’il devait donc s’agir d’autre chose … Son père lui annonça qu’il était sur le point de lui conter l’histoire des leurs et qu’il allait devoir l’écouter sans rien dire jusqu’à la fin car il en allait de leur avenir à tous les deux. Bien que peu convaincu par cette fatalité, le garçon acquiesça tout de même afin de pouvoir en finir au plus vite avec cette histoire qu’il pensait déjà connaitre …

- Lorsque notre clan a fait parler de lui la première fois, nous étions installés dans le pays du feu sous le régime du second Hokage, tous regroupé sur un petit espace géographique au sud-est du village caché. Au début il n’y eut aucun problème mais très vite notre don de pouvoir prendre le contrôle du corps de personnes mortes attira l’attention à cause de quelques uns qui pillaient des tombes de ninjas puissants tombés au combat. Evidemment tu te doutes bien que Konoha qui avait remarqué ces agissements ne resta pas les bras croisés, si bien qu’on reçu un rouleau rédigé par le Kage nous sommant d’arrêter ces pratiques. Je me souviens encore de ce que le chef avait fait, il s’était mit à rire aux éclats durant sa lecture et le parchemin avait finit au feu. Les pillages on donc continué, mais pire encore, certains membres du clan qui jugeait l’obtention de dépouilles trop aléatoire quand il s’agissait de fouiller des tombes, commencèrent à s’en prendre aux ninjas encore en vie, les tuant afin de pouvoir s’emparer de leur cadavre … Mais cette différence de pouvoir qui s’installa petit à petit entre ceux que l’on appelait les fossoyeurs, qui se contentaient de voler des dépouilles et les rafleurs qui eux s’attaquaient aux vivants enclencha un mécanisme pernicieux, une sorte de cycle sans fin, une véritable course au pouvoir. Tous le monde ou presque s’était mis à faire comme les rafleurs, tout ce que l’on voulait était de posséder le corps le plus puissant. Ceux qui avaient eu les meilleurs résultats attiraient les regards et cela était à l’origine d’une jalousie malsaine. Et c’est comme cela que commença la période la plus sombre de l’histoire de notre clan … Les Isourou trouvèrent comme réponse à cette rivalité et à cette convoitise grandissante le meurtre des leurs, c’était inimaginable, des membres d’un même clan s’attaquant entre eux … Cela aurait du ressemblé à une guerre sans fin pour des êtres capables de séparé leur âme de leur enveloppe charnelle, mais c’était sans compter sur le fait que nous découvrîmes une chose étonnante, il nous était possible de s’attaquer directement à l’âme des nôtres ce qui n’était pas possible avec ceux ne possédant pas notre Hijutsu … S’enveniment de plus en plus, la situation dégénéra complètement et tourna au massacre décimant purement et simplement notre clan capable d’utiliser notre don héréditaire …

- C’est vrai que je ne connaissais pas tout cela, mais quel rapport avec moi père ? Je ne vois pas ce que j’ai avoir avec ça, c’est vrai que j’ai développé notre Hijutsu mais toi aussi tu le possèdes et pourtant tu es en vie !

- Tu as tout à fait raison, mais si je suis en vie c’est parce que j’ai fuis quand j’ai sentit que les choses allaient tourner au drame. Je t’ai pris avec moi et nous sommes venu ici dans le pays du sable … Ce que je voulais te faire comprendre c’est que le pouvoir est probablement l’aphrodisiaque par excellence, il te consumera petit à petit comme une gangrène qui s’insémine dans ton corps … Et tu te rendras vite compte qu’il devient naturelle de l’utiliser, chaque fois plus, tant cela t’apportera une jouissance personnelle qui pourra aller jusqu’à supprimer ta conscience …

- Je comprends ce que tu voulais me faire savoir père, mais j’ai tout de même une question à vous posez, vous étiez un rafleur pas vrai ?! Tu n’utilises pas ton imagination mais ton vécu j’ai l’impression …

- Tu es malin mon fils, oui j’en étais un … Mais j’ai réalisé le mal qui me rongeait et j’ai renoncé au pouvoir, depuis que nous vivons ici je n’ai changé de corps que lorsqu’un ninja plus puissant de la famille pour laquelle j’étais fossoyeur mourrait

En effet Ryosuke avait vu son père changer à plusieurs reprises de corps ce qui avait pour résultat que le concept de patriarche n’était plus maintenant limité qu’à un comportement, à une somme d’actes posés pour faire grandir sa progéniture. Alors que pour bien des enfants le visage de leur père était une icône emblématique de respect, de protection … Le jeune homme ne s’en était pourtant jamais plein, il s’était contenté de petit à petit désacraliser l’identité physique d’une personne, à vrai dire cela ne représentait guère plus rien à ses yeux …

Chapitre 2 : A tout poison son contre poison …



« Equipement & Autres»

Description de votre équipement : armes, moyens de locomotion, animal de compagnie...



« Et toi ?»

♣ Âge : 19 ans
♣ D'où vous venez comme ça ?
♣ Et le règlement ? Vous l'avez lu ?
♣Vous allez le respecter, bien sûr :
♣Votre niveau de rp : A vous de juger … Pas trop mauvais je dirais …
♣ Autre chose ? Une tasse de thé peut être ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hidan

avatar


Nombre de messages : 22
Sexe : Masculin

Shinobi's Identity
Experience:
0/0  (0/0)
Prime:

MessageSujet: Re: Isourou Ryosuke [UC]   Ven 14 Déc - 7:57

Pas de nouvelles de la fiche, pas de reconnexion depuis 24 jours.
Fiche envoyée dans les inactifs. Même tarif que pour certains, pour la récupérer, un petit mp au staff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Isourou Ryosuke [UC]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto no Agari ::  :: Fiches de présentation :: Crypte des inactifs-