♪ L'hiver arrive à grands pas, et nous nous sommes mis à l'heure pour accueillir les premiers flocons ~ Bienvenue aux nouveaux qui nous rejoignent dans la bonne humeur ♪ Jetez un œil à ce fabuleux concours : Le Concours de Décembre ♪

Partagez | 
 

 Mission secrète pour le Kuroime d'Iwa...peut être la dernière [PV: Daichi Dokuzo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hamaki
Junin/Kuroime d'Iwa
avatar


Nombre de messages : 85
Sexe : Masculin

Shinobi's Identity
Experience:
35/100  (35/100)
Prime:

MessageSujet: Mission secrète pour le Kuroime d'Iwa...peut être la dernière [PV: Daichi Dokuzo]   Sam 24 Nov - 12:54

Neuf jours, c'est le temps qu'il fallut au Shinobi d'Iwa pour atteindre l'inaccessible village caché des nuages au coeur du Pays dominé par de hautes montagnes: l'influent Kaminari no Kuni. Peut être même trop influent. En effet, depuis quelques temps, le village de Kumo se trouvait dans une position relativement critique suite au meurtre d'un important ninja de Suna commit par une Kunoichi de ce puissant village. Un simple meurtre, rien de bien dramatique...mais tout portait à croire qu'un conflit n'allait pas tarder à éclater entre ces deux villages. Conflit qui, géographiquement parlant, ne pouvait pas laisser indifférent les pays et villages milliaires se trouvant au centre. Autrement dit, un simple règlement de comptes entre deux puissants villages cachés aurait vite fait de se transformer au fil des mois, des années, une nouvelle Grande Guerre Shinobi. C'était intolérable aux yeux d'Iwa et plus particulièrement à ceux de ses représentants: les sages, les anciens du village. Un village ayant adopté depuis peu une politique majoritairement pacifiste ne pouvait permettre qu'une Grande Guerre vienne déchirer le monde Shinobi pour si peu de justifications. C'est pour cela qu'il décida d'envoyer un spécialiste de l'infiltration pour se renseigner quant à l'évolution de la position du Village fautif au sujet de ce conflit.

Cette mission, seul ses commanditaires et le Kuroime d'Iwa en était informés. Même le Quatrième du nom, sur lequel était censé reposé toutes les décisions de ce genre, n'était pas au courant. Hamaki vit alors là une opportunité pour gagner en puissance. En effet, s'il ne pouvait pas voler les parchemins secrets de son village, alors il en profiterait pour fouiller dans le village d'en face. Mais il ne devait pas oublier pour autant la principale raison de son envoi à Kumo.

Entrer par les souterrains pour finalement faire irruption dans la tour du Raikage afin d'en savoir plus sur la préparation de cette éventuelle guerre à venir: telle était la mission qui fut incombée à Hamaki. Évidemment, cette mission était un véritable suicide, mais pour assouvir ses besoins personnels, le héros de guerre ne pouvait refuser une telle occasion. Ainsi, l'homme pénétra et progressa patiemment d'un pas félin au coeur des tunnels du Pays pour atteindre le bâtiment imprenable du Village Caché des Nuages.

Le plan que m'ont donné ces vioques date au moins de l'époque de la création de ces souterrains. J'aurais plus facilement fait de trouver l'entrée secrète de la tour en reniflant des odeurs d'en me fiant à cette relique.

Deux jours que l'homme-chat dévalait les couloirs humides et froids du sous sol, deux jours qu'il n'avait pas griller une cigarette. Il était un peu à cran. Le stress et l'impulsivité commençaient à l'envahir mais il ne pouvait se résoudre à fumer sous peine de se faire repérer. Ce serait fâcheux que la nicotine est une fois de plus raison de lui en rendant caduques ses capacités uniques dans l'art de l'infiltration. Le fumeur se retint donc de fumer...encore...et encore...et encore.

BORDEL! Mais elle est où cette putain de tour! J'en ai marre dans gambader dans cet endroit empestant la moisissure!

La nuit tomba, mais Hamaki, privé du moindre petit rayon de soleil depuis plus de 48h ne put s'en rendre compte qu'en étant éprit d'une somnolence s'accroissant de plus en plus chaque minutes. Aucune autre solution, le félin s'endormit. Et quand un félin s'endort, impossible de déterminé à l'avance l'heure, ne serait ce qu'approximative, de son réveil.

Seize longues heures passèrent, seize heure passés par le félin à simplement recharger les batteries. Mais désormais, plus de repos, plus de répit, juste des fouilles sans relâche! On était en début d'après-midi et avant que la nuit tombe de nouveau, il fallait qu'Hamaki soit tombé sur le bon chemin à prendre parmi les dizaines de directions disponibles. Il semblait impossible qu'il y parvienne. Mais c'est alors qu'un bruit de pas libérateur vint donner une idée à l'infiltré.

Une petite minute à peine eut le temps de passer que le ninja de Kumo faisant sa ronde dans le secteur se trouva déjà dans une situation délicate: immobilisé, le bout d'une griffe acéré venant caresser sa carotide. En position de force, Hamaki en profita pour susurrer quelques mots convainquant à l'oreille de sa victime.

D'ici, comment va t-on à l'entrée souterraine de la tour du Raikage? Si tu ne me réponds pas...il ne te restera qu'une petite poignée de minutes à vivre le temps que tu te vide de ton sang.

Sentant la griffe appuyer de plus en plus sur son cou, le ninja ne tarda pas à obéir. Il guida donc son bourreau masqué jusqu'à la dites entrée. Il fallut tout de même une bonne dizaine d'heures de marche avant d'arriver à destination. Destination où trois Chuunins et un ANBU gardaient fixement l'entrée de la tour. Un nouveau challenge pour le Kuroime d'Iwa: tuer cinq ninjas de Kumo dans la plus grande discrétion. Premièrement, afin d'éviter que sa première victime ne fasse une bêtise comme crier "à l'aide", il l’égorgea sans hésitation avant de déposer son corps lentement au sol. Ensuite, en un instant, l'homme masqué à l'ample vêtement couvrant la totalité de son corps apparu devant les quatre cibles restantes avant d'enlacer leur cou avec sa langue afin de les soulever violemment jusqu'au plafond dans le but de les sonner un peu. Rétractant alors directement sa langue, le tueur finit le travail suite à une série de signe lui permettant de les recouvrir sous l'assaut d'un énorme chat de flammes intense qui les incendia. Sonnés et étouffés, ils ne firent pas grand bruit lorsqu'ils firent terrassés par la violente attaque Katon. Finalement, sortant un kunai de sa sacoche, l'intrus n'eut plus qu'à trancher la gorge de ses quatre victimes pour ne plus en entendre parler.

Je n'avait pas le choix...mais ce crime restera impuni tant qu'aucune personne vivante n'aura mon identité lors de mon départ. Je devais le faire! Cinq morts au prix de l’anéantissement intrinsèque d'une Grande Guerre, c'est peu cher payé. Je suis sur que n'importe qui aurait fait de même. De plus, les personnes au courant de ma présence ici se comptent sur les doigts de la main...je ne crains absolument rien. J'empêcherai cette inutile guerre d'avoir lieu et j'obtiendrai les informations nécessaire au développement de cette technique...rien ni personne ne m'arrêtera!

Déterminé à mener à bien sa mission secrète, Hamaki alla s'agripper au plafond pour ouvrir la trappe menant à la fameuse tour. Malheureusement, bien qu'il se s'en douta pas, elle était verrouillée par quatre parchemins. Après avoir appliqué toutes ses connaissances en descellement, seul un parchemin céda. Hamaki attendit ensuite plusieurs minutes pour voir si l'ouverture forcée ne prévenait personne. Il semblerait que non. C'est alors qu'il entendit de nouveau un bruit de pas s'approcher de sa position. Ne pouvant bien évidemment pas s'infiltrer dans le plafond grâce au Doton, il tenta les murs...un nouvel échec. Dernière tentative par les voies du sol...Hamaki disparut, laissant les cinq cadavres gisant seuls sur le sol.

Une entrée déchirante! Mais handicapante pour le combat à venir :S:
 


_________________
Le regard d'un chat sur le monde du Shinobi:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daichi Dokuzo
Jônin de Kumo / Lieutenant du 1er BR
avatar


Nombre de messages : 12

Shinobi's Identity
Experience:
21/100  (21/100)
Prime:

MessageSujet: Re: Mission secrète pour le Kuroime d'Iwa...peut être la dernière [PV: Daichi Dokuzo]   Jeu 29 Nov - 15:11

Après une nouvelle journée de picole, Daichi se retrouvait vautré sur l'une des banquettes de son auberge restaurant habituelle, comateux comme bien souvent. À l’étonnement de tous les individus présent dans la pièce, un groupe de Shinobi de Kumo avait débarqué, apparemment, ils cherchaient toutes leurs troupes disponibles dans le village. Et pour cause, un individu s'était infiltré dans le village de Kumo. Le groupe prit Daichi comme un vulgaire sac, essayant de le réveiller tant bien que mal. Après quelques minutes de marche, il commençait enfin à émerger de son coma, l'heure d'être briefé était arrivée.

-Dokuzo Daichi, le village est en alerte, et vous osez vous alcooliser comme un idiot. Votre comportement mériterait une sanction digne de ce no...

-Ouais ouais Ossan, sanctionne-moi si tu veux, baka !

-Je vais mettre cette remarque sur le compte de l'alcool, mais nous n'avons pas le temps, le village , c'est fait infiltrer, un individu d'après votre unité, il s'est engouffré dans les souterrains, vu la grandeur des conduits qui passe sous le village, nous avons besoin de tous les membres de l'unité de reconnaissance, dont vous faites partie.

-Raaah quelle merde, c'est mon jour de congé !

-Peu importe, vous êtes un membre haut placé, c'est votre honneur qui est en jeu, retrouvé le.

Après ce rapide compte rendu de la situation, et malgré son côté désintéressé, Daichi était préoccupé par l’événement, franchir les barrières du village demandait un niveau très élevé, mais réussir à passer inaperçu après, c'était du jamais vu. Le second de cette unité de reconnaissance prit les choses en main, une fois arriver au point de ralliement de ses troupes.

-Très bien, excusez mon état, enfin vous y êtes habitué j'imagine, bref, la situation est compliquée, il faut retrouver l'individu en question, les souterrains sont vastes, on va se séparer, former les équipes habituelles. Groupe 1, allez à l'académie, un accès au souterrain s'y trouve, groupe 2, rendez-vous à l'hôpital et fouillez les lieux. Groupe 3, séparez-vous et inspectez les égouts. Pour mon groupe, nous allons au bâtiment du Raikage, elle doit sûrement dormir. En course Shinobi !

Les ordres avaient été simples, mais tous les membres de cette unité étaient entraîné à ce genre de situation. Daichi partie donc avec son groupe, constitué de deux Chûnin, de fin senseur, plus un membre de l'unité de défense des frontières, une personne grande, forte et trapu, un expert du Taijutsu a priori.

* Quelle situation merdique, et le chef il doit bien dormir pff. J'aurais mieux fait d'me casser une jambe plutôt qu'accepter le poste. *

Arrivant à la tour principale de Kumo, les quatre Shinobi durent s'organiser pour être les plus efficaces possible.

-Bien séparons-nous, le premier qui repère l'ennemie vient me chercher, n'attaquez surtout pas, on ne sait pas ce dont est capable l'intrus. Tanashi, tu vas à l'étage du Raikage, l'ennemie est peut-être déjà là-haut, Myoko, va à l'étage des techniques secrètes, les gardes auront certainement besoin d'un sensoriel. Vous, le grand baraqué, allez fermer toutes les issues possibles, s'il est ici, on va l'enfermer. Si vous me cherchez, je vais fouiller l'accès au souterrain, les gardes doivent être mit au courant.

Les ordres donnés, tous partirent. Arrivant près de la trappe menant au conduit passant sous le village, Daichi effectua une première inspection.

* Bien, on dirait que la trappe est toujours scellée, c'est déjà ça. Je vais vérifier un truc avant d'ouvrir. *

Activant ses sens sur développé, il ne repéra aucune vibration, les gardes n'étaient pas là, c'était inhabituel. Il fallait ouvrir cette trappe, qu'importe la situation, il fallait vérifier, mais l'ennemie attendait sûrement ça, s'il était en dessous, c'était sûr tomberait automatiquement sur le dos de la première personne à descendre. Daichi sortie son arme de prédilection, et ouvrit cette fameuse trappe. Sans attendre une seconde, il descendit, refermant la trappe derrière lui. Sur ses gardes, il observait autour de lui, espérant trouver l'ennemi, mais rien, seules les gardes, mort à première vue.

* Ils sont tous morts, sans même avoir put se défendre. Il faut que je le repère s'il est encore là … En dessous ! *

Directement après ce constat, Daichi fit un bond en arrière, restant sur ses gardes, son futur adversaire était dans le sol, se cachant. Le Kumojin n'aimait pas ce genre d'adversaire, des prédateurs, Daichi allait devoir attendre qu'il frappe pour se défendre. Un peu de provocation pouvait toujours accélérer les choses.

-Je sais qu't'es là, sort de ta planque baka ! Tu peux plus rien faire, dès le moment où tu es arrivé tu as été repéré, je sais pas quel est ton but, mais c'est terminé, alors sort, et rend toi minable !

Daichi était au aboie, il attendait le plus petit mouvement, il le sentait, il savait qu'il était là et bon sang l'envie de se battre montait en lui, l'adrénaline n'avait, par contre, pas réduit les effets de l'alcool.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hamaki
Junin/Kuroime d'Iwa
avatar


Nombre de messages : 85
Sexe : Masculin

Shinobi's Identity
Experience:
35/100  (35/100)
Prime:

MessageSujet: Re: Mission secrète pour le Kuroime d'Iwa...peut être la dernière [PV: Daichi Dokuzo]   Ven 30 Nov - 13:22

La résonance des bruits de pas venaient de l'étage, Hamaki put en être certain, mais trop tard. En effet, lorsqu'il se cacha, la personne arrivant était déjà en train d'ouvrir la porte. C'était problématique pour tenter un meurtre discret enchaînée par une intrusion incognito. Sans compter que s'il y en avait un qui venait inspecter le sous sol, alors il y en avait surement d'autre dans le bâtiment. Le lieu n'était pas désert comme l'aurait espéré l'intrus, ses plans commençaient déjà à être contrecarrés. La mission était maintenant de faire parler le type avant de le tuer afin de pouvoir prendre son apparence pour pouvoir agir à sa guise avant de disparaître définitivement de ce village. C'était une tâche des plus compliquée, une mission suicide, un instant décisif, peut être le dernier du félin. Mais mourir n'était pas en prévision, encore moins mourir en tant qu'intrus au village caché des nuages. Ce serait fâcheux.

Les cadavres gisaient au sol. L'invité surprise savait que l'intrus était dans les environs. Hamaki n'avait plus le choix, il allait devoir se montrer. C'est alors qu'il bondit hors du sol, bras tendu, kunai à la main face au Kumojin. Mais, une fois à son niveau, le félin se retrouva alors instantanément derrière sa cible où il put tenter de le planter violemment en plein dans le dos. La vitesse et la précision couplée à l'attaque en angle mort offraient à l'homme-chat des chances de réussites élevées. Encore fallait il que le Shinobi visé ne fasse pas partit de ses réactifs à qui on ne peut rien cacher. Quoi qu'il en soit, c'était une attaque d'entrée parfaite en cas de réussite et tout de même très efficace pour juger les aptitudes globales de l'adversaire en cas d'échec éventuel.

Je ne sortirai jamais d'ici vivant si je continue de consommer trop de chakra. Prions pour que celui-ci ne résiste pas avant de m'ouvrir la trappe.

Le félin savait que s'infiltrer était une chose, mais que se faufiler avant de sortir en était une autre. Ce n'était bien sur pas la première fois qu'il était charger d'une mission d'espionnage au sein d'un grand village militaire. Mais cette fois, c'était différent. La structure et la position géographique de Kumo couplée à sa puissance surement plus élevée que les quatre autres grands villages cachés en faisaient un lieu des plus sécuritaires possible. De plus, il ne fallait pas oublié que le félin se devait d'accomplir sa mission annexe, le vol qui lui permettra de se rapprocher à grand pas de son but, sa quête de puissance. Mais il n'en était pas encore là. Pour l'instant, il avait un insecte à écraser.

Rapide le chat n'est ce pas?:
 

_________________
Le regard d'un chat sur le monde du Shinobi:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daichi Dokuzo
Jônin de Kumo / Lieutenant du 1er BR
avatar


Nombre de messages : 12

Shinobi's Identity
Experience:
21/100  (21/100)
Prime:

MessageSujet: Re: Mission secrète pour le Kuroime d'Iwa...peut être la dernière [PV: Daichi Dokuzo]   Mar 11 Déc - 15:09

Dans cette presque obscurité, l'individu ne semblait être qu'une simple ombre sortant du sol pour se retrouver, à une grande vitesse dans le dos du Scorpion. Kunai à la main, l'intrus frappa, à la hâte, ce n'était pas un débutant c'était certain, il n'était pas là pour blablater, juste venue pour une mission précise, et rien n'allait l'arrêter, enfin c'était sûrement ce qu'il s'imaginait. En vérité, Daichi comptait bien l'arrêter au plus vite, il ne voulait pas que ses collègues interviennent et lui vole toute la gloire, il allait affronter ce malandrin et le stopper net dans sa mission, voilà qu'elle était celle qu'il s'était fixé. Daichi vu son adversaire approché, de face, comme un fou, pour au final se retrouver derrière, arme en main. Il ne voyait pas l'arme foncer sur lui, la rapidité et l'emplacement de l'attaque l'en empêchaient, mais son arme à lui aussi était sortie, il allait faire comprendre pourquoi il se surnommait « Le Scorpion de Kumo ». À une vitesse tout aussi incroyable que son ennemi, il déroula son outil d’assassinat, enroulant la chaîne autour de lui en guise de protection, la corde d'acier lui permettrait de dévier la lame adverse, lui permettant de se dérober et de s'éloigner de l'ennemie. Ce qu'il fit, à maintenant plusieurs mètres du scélérat, il reprit son arme en main, adéquatement, pour une attaque éclair, pleine de poison.

-Mange ça, enfoiré !

La lame de son kusarigama fusa vers l'adversaire, grâce à la chaîne maîtrisant la trajectoire du tranchant, elle prit des chemins insensés pour au final arrivé vers son adversaire, sans faire attention au dommage causé, il la ramena vers lui pour mieux la relancer, toujours en lui faisant prendre des trajectoires diverses et variées. C'était l'intérêt de cette arme, si compliquée à manier. Encore une fois sans attendre d'entendre les cris d'agonie de son adversaire, il ramena le tranchant vers lui, pour cette fois envoyer l'autre extrémité de l'arme, un poids servant normalement de contrepoids, là elle servirait à mieux enrouler la chaîne autour de son ennemi, pour l'emprisonner, limité ses mouvements, des fois qu'il ne serait pas déjà mort.

-Avec tout le bordel que tu as causé, j'espère que tu n'es pas déjà mort, que j'en ai pour mon argent, enfin pour mon temps libre que je perds à t'affronter, baka.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hamaki
Junin/Kuroime d'Iwa
avatar


Nombre de messages : 85
Sexe : Masculin

Shinobi's Identity
Experience:
35/100  (35/100)
Prime:

MessageSujet: Re: Mission secrète pour le Kuroime d'Iwa...peut être la dernière [PV: Daichi Dokuzo]   Mer 26 Déc - 22:11

Un coup de kunai asséné dans l'angle mort d'une proie, peu d'attaques dans un contexte comme celui-ci pouvaient être aussi redoutables. Mais le nouvel adversaire du félin prouva être à la hauteur du prédateur naturel en parant le coup sans se soucier de sa position exacte. Et avouons le, c'était la seule option de parade efficace contre cette offensive misant toute son efficacité sur sa vitesse et non sur son ampleur ou sa puissance brute. Autrement dit, l'adversaire d'Hamaki avait plus de répondant que les cadavres autour de lui n'en avaient. Un simple challenge à relever? Un ultime combat? La qualification exacte de cet affrontement ne pouvait encore être déterminé avec exactitude. Mais il était certain qu'Hamaki ne pouvait que laisser des plumes dans ce combat où le désavantage le cernait sur tous les points. Un réel défi que l'intrus n'avait pas l'autorisation de refuser maintenant coupable d'infiltration et d'une série de meurtres, sans compter les motivations l'ayant pousser dans ce monumental merdier sans issue.

Un kusarigama...ça fait bien longtemps que je n'en ai pas vu dans les mains d'un Shinobi. C'est le genre d'arme que seul les vieux maîtres utilisent afin de s'offrir un défi personnel. En voir d'en les mains d'un jeune ninja est bien surprenant...Mais je ferais quand même mieux de rester sur mes gardes avec ça si je ne veux pas me retrouver immobiliser ou directement démembré!

Analysant son adversaire surement tout aussi bien que ce dernier ne devait lui même analyser le félin, Hamaki laissa désormais la main au manipulateur du kusarigama qui alors ne tarda pas à déclarer l'offensive en projetant sa lame badigeonnée de poison sur l'homme-chat. En une seule attaque, Hamaki savait qu'il avait deux armes à esquiver. D'une part, la lame, par chance, la plus inquiétante, et d'une autre part, la chaîne, qui, bien que moins dangereuse, à proprement parler, que la lame, était tout de même à ne pas négliger si l'Iwajin ne voulait pas se faire capturer avant de se faire tuer par la lame. Enfin, ce scénario n'était à craindre seulement dans le cas ou le manipulateur du kusarigama s'avérerait être un expert dans l'art complexe de sa manipulation.

Rapidement, après avoir fait dévier le coup de lame suffisamment sur la gauche avec son kunai pour ne pas se faire toucher, il compris que le manipulateur de l'arme aux larges possibilités offensives comme défensives était un manipulateur de niveau suffisamment élevé pour faire chier jusqu'au bout le félin pourtant habile. Il put comprendre ceci lorsque ce dernier usa de la maîtrise de sa chaîne pour tenter d'immobiliser l'intrus directement après que le coup de lame est été paré. Sous estimant au fond de lui son adversaire, Hamaki ne put prévoir que le jeune Shinobi de Kumo allait manier l'arme de façon si habile et tomba dans les filets de se derniers. Ligoté de toutes parts par la chaîne le comprimant, l'homme masqué commença à enfler étrangement avant d'éclater dans un jaillissement de boue.

Il est mal partit pour gagner si son espoir me fait vivre.

Renaissant à partir d'un éclat de boue ayant gicler derrière Daichi, Hamaki se trouvait donc maintenant à environ 4m de son adversaire, ne perdant pas une seconde et ayant déjà terminé de composer la série de signes incantatoires nécessaire à la création de sa prochaine technique. Le Jogokuneko no Haishi, ou, La Levée du Chat des Enfers, une technique offensive d'habitude pratique et sans grandes contraintes qui, cette fois, allait être doublement utile grâce à la zone de combat dont la largeur était délimitée par les murs du tunnels. Autrement dit, Hamaki cracha sans tarder un grand chat composé entièrement de flammes intenses qui fonça sur le Kumojin, prêt à le courser sur une longue distance et ne lui permettant pas d'esquiver dans l'étroit couloir ou encore de se protéger avec sa vulgaire chaîne de kusarigama.

Des flammes ardentes...La fin que je te réserve n'est rien comparée à ça!

Ça consomme ça consomme:
 

_________________
Le regard d'un chat sur le monde du Shinobi:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mission secrète pour le Kuroime d'Iwa...peut être la dernière [PV: Daichi Dokuzo]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Mission secrète pour le Kuroime d'Iwa...peut être la dernière [PV: Daichi Dokuzo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto no Agari ::  :: ~ Pays de la Foudre - Kumo ~ :: Tunnels-