♪ L'hiver arrive à grands pas, et nous nous sommes mis à l'heure pour accueillir les premiers flocons ~ Bienvenue aux nouveaux qui nous rejoignent dans la bonne humeur ♪ Jetez un œil à ce fabuleux concours : Le Concours de Décembre ♪

Partagez | 
 

 Tortueuse est la Racine ( Masetaka et Kykyo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shimura Danzô
Chef de la Racine/Membre du Conseil de Konoha/ « Le Renard »
avatar


Nombre de messages : 10

Shinobi's Identity
Experience:
0/0  (0/0)
Prime:

MessageSujet: Tortueuse est la Racine ( Masetaka et Kykyo)   Lun 24 Déc - 16:55

Une journée ensoleillée sur le village caché de la feuille. Une journée paisible comme le village en avait connue beaucoup et en connaitrait beaucoup d'autres. En cette journée, la plupart des ninjas étaient à l'entraînement et on pouvait presque oublier les tensions qui zébraient le monde ninja. Le vieux Danzô connaissait un certain nombre de secrets...des secrets effroyablement gênants qui pourraient faire tomber le pouvoir en place lorsque le moment serait venu. Pour le moment, le chef de la Racine se contentait de placer ses pions...des pions particulièrement efficaces, les ninjas de la Racine n'étaient pas réputés pour leur pitié ou leurs sentiments. Car oui, c'était comme ça qu'un ninja devait se comporter pour être efficace, se sacrifier pour son village, accepter d'être un instrument entre les mains de ses chefs...eux-mêmes totalement dévoués à une cause qui les dépassaient. Le village de Konoha était la cause qui dépassait Danzô, le vieil homme avait passé des dizaines d'années au front et survécu à de nombreuses tensions entre les villages...sa survie ayant à chaque fois été due à son instinct. Aujourd'hui chef de la Racine, il était à la tête du réseau de renseignement le plus efficace du Pays du Feu, si bien que le Damyio lui-même avait appris à craindre les hommes de la Racine. Si Tsunade était tombée, elle avait été remplacée par une kunoichi encore plus incompétente. Les idéaux de paix et d'amour n'avaient rien à faire chez les ninjas, les ninjas devaient les défendre sans y prendre part...ils étaient des armes qui devaient être efficaces. Ces pensées étaient le développement du nindô de Shimura Danzô, un shinobi à l'ancienne, un homme qui avait réussi à dépasser ses sentiments pour devenir un véritable ninja. Le clan Uchiha avait été sacrifié sur l'autel du village justement pour préserver la paix et éviter qu'un coup d'état n'éclate. Les choses étaient ce qu'elles étaient et maintenant, plus que trois personnes étaient au courant de ce complot...complot qui avait été dirigé et mis sur pied par Danzô. Si la solution mise en oeuvre par le vieil homme avait été vivement critiquée, personne n'avait proposé mieux et c'était au final son idée qui avait été appliquée. Malheureusement, l'homme à qui avait été confiée la tâche d'exterminer les Uchiha, Uchiha Itachi, avait déserté pour Akatsuki, laissant derrière lui son petit frère. Uchiha Sasuke, un enfant rempli de haine qui avait été laissé en vie par pitié...Hiruzen avait protégé cet enfant de son vivant, s'efforçant de faire de lui un shinobi utilisant ses Sharingan et le laissant découvrir par lui-même la vérité sur son clan. Quelle hypocrisie...le vieil Hiruzen s'était trompé et cet enfant épris de vengeance avait embrassé la cause d'Orochimaru...encore un échec cuisant pour la politique d'Hiruzen et de Tsunade...qui s'étaient entêtés à laisser Sasuke vivre comme un aspirant ninja normal...s'opposant farouchement à le proposition de Danzô qui voulait le recueillir à la Racine à cette époque. Danzô et les Uchiha avaient bien plus de points communs que le village ne pouvait l'imaginer...ne serait-ce que d'un point de vue oculaire. Malgré toutes ces critiques, le vieux conseiller avait toujours été celui qui, dans l'ombre du feuillage majestueux du village, avait veillé à sa sécurité...faisant la basse besogne que les autres ne voulaient pas faire. La racine qui s'épanouissait dans le sombre sol et qui portait toute la structure de l'arbre.

Danzô fendait la foule du village, escorté de quatre ANBU de la Racine, tous encapés et le masque au visage. Il était très rare de voir le vieil homme sortir du manoir de l'Hokage où résidait aussi le conseil. Travaillant sans relâche et distribuant des missions à la Racine, l'homme au visage bandé était indispensable au village, il le savait et l'Hokage aussi, c'était probablement pour cela qu'il était toujours en place. La personne qu'il venait voir aujourd'hui était un ANBU, un ANBU qu'il avait connu plusieurs années auparavant et qui maintenant était garde personnel de l'Hokage, il s'agissait d'Amano Masataka, un jeune homme qui avait été recueilli par le village et issu d'une longue lignée d'adeptes du Bakuton, affinité originaire d'Iwa. Le clan s'était expatrié d'Iwa et avait vécu plusieurs générations dans un petit village du Pays du Feu...jusqu'à ce qu'il faille rallier le clan à Konoha. Lorsque Danzô avait appris l'existence des Amano à l'époque, il s'était tout de suite chargé de récupérer leurs formidables capacités...malheureusement, l'ancien du clan et les têtes pensantes de leur misérable hameau s'étaient refusé de rejoindre la cause du village...il avait alors fallu les exterminer...comme les Uchiha. Un pouvoir héréditaire n'appartenant pas au village est une menace...que se serait-il passé si Iwa avait voulu récupérer ce clan ? Ils auraient eu de nouvelles recrues et potentiellement une nouvelle arme contre Konoha. Fort heureusement, la formidable capacité des Amano n'avait pas été perdue, il restait un Amano qui avait été recueilli par Konoha et ignorait tout de la vérité sur son clan...Masataka. Totalement assimilé par Konoha, le jeune homme était devenu fort, tellement fort qu'il était devenu ANBU. Danzô avait également su de source sûre qu'il éprouvait une inimitié certaine envers l'Hokage, chose qui les unissaient. D'un côté, cela ne pouvait que rapprocher les deux hommes et c'était maintenant que le conseiller avait décidé de se faire connaître par le jeune homme...peut-être pourrait-il le façonner à son image et utiliser cette carte le jour où il déciderait que son règne d'Hokage devrait commencer.

Alors que Masataka s'entraînait avec une jeune Genin au terrain d'entraînement à la sortie du village, un homme en cape blanche et portant un masque apparut devant lui. Un membre de l'ANBU un peu différent des autres à sa tenue. Il s'agissait d'un homme de la Racine. L'homme prit la parole d'un ton formel.

« Amano Masataka ? Nous vous demandons d'arrêter immédiatement votre entraînement, vous avez été demandé par le Conseil du village pour une mission de la plus haute importance. »


Tout cela laissait imaginer une convocation, mais il n'en était rien, un bruit se fit entendre. Le bruit d'une canne qui battait les pavés bordant le terrain d'entraînement. C'est alors qu'entre les bosquets qui bordaient le grillage délimitant le terrain d'entraînement, il apparut. Danzô était entouré de trois autres membres de la Racine, avançant lentement, le visage impassible, son oeil non-bandé à demi-clos. Lentement mais sûrement, Danzô s'approchait de Masataka et de sa jeune élève. L'homme ne semblait pas pressé et, malgré son grand âge, il avait encore un charisme qui lui permettait de paraître menaçant. Lorsqu'il fut à portée, il considéra les deux personnes qui lui faisaient face. La petite Genin portait de longs cheveux noirs et semblait plutôt jeune, une douzaine d'années à un ou deux ans près. Masataka par contre avait gagné en étoffe, il était plutôt grand et musclé, portant fièrement les armoiries de son clan. Les cheveux dressés sur sa tête semblaient rajouter un aspect menaçant en plus à sa personne. Danzô était de bien plus petite taille que Masataka, pourtant, il se permit de toiser son interlocuteur, restant quelques secondes à sonder le regard de ce dernier avec son oeil non bandé. Malgré les rides et l'âge, on sentait encore chez Danzô une détermination et une sournoiserie qui ne l'avaient jamais quitté. L'homme prit alors la parole, d'une voix qui se voulait avenante...ce qui équivalait à une voix neutre et froide chez Danzô.

« Amano Masetaka, cela fait longtemps que nous nous sommes plus vu. Je pense que tu te souviens de moi...Shimura Danzô, chef de la Racine et membre du Conseil de Konoha. A ce que j'ai appris tu es devenu un utilisateur plutôt talentueux du Bakuton...comme le reste de ton clan. Je suis ravi que tu prennes autant à coeur ton obligation d'entraînement...endurcir les jeunes recrues est important. »

Un discours prononcé sur une voix monocorde. Danzô restait totalement impassible et semblait parler à la manière d'un automate, distillant les informations. Kykyo comprendrait vite qu'elle était face à un des chefs du village, une personne qui avait le pouvoir et qui venait voir celui qui l'entraînait pour une affaire sérieuse. Derrière les paroles d'apparat de Danzô se cachaient des paroles rhétoriques qui visaient à faire en sorte que Masetaka confirme les informations dont disposait le vieil homme. Un vieux renard comme Danzô ne s'embarrassait pas avec des civilités, surtout en face d'un homme dont il avait fait massacrer tout le clan... Danzô n'avait toujours pas révélé la raison de sa venue, il demeurait face à Masetaka, comme pour voir comment il réagirait...comme pour le tester...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masataka Amano
Garde du Hokage
avatar


Nombre de messages : 71
Sexe : Masculin

Shinobi's Identity
Experience:
33/100  (33/100)
Prime:

MessageSujet: Re: Tortueuse est la Racine ( Masetaka et Kykyo)   Mar 25 Déc - 15:52



Une rencontre malvenue...


La journée débutait tout juste, le soleil se levant à peine. Le garde rapproché du Hokage avait passé la nuit à veiller, faisant d'innombrables rondes à l'intérieur du bâtiment où vivait la chef du village, ainsi que les membres du Conseil. Ce fameux Conseil était composé de trois sages de la génération du Sandaime. Des Sages... Ce terme était-il adapté à des débris sans foi ni loi prenant la vie de familles entières sous prétexte de défendre ce qui n'avait pas réellement besoin de l'être ? Autant dire que l'Amano ne portait pas dans son cœur les dirigeants de Konoha. Les Anciens pour une raison évidente, tout comme sa supérieur hiérarchique pour la simple et bonne raison qu'il s'agissait d'une Kunoichi ne connaissant même pas les secrets de son propre village.

Alors que la matinée avançait, et que la relève arrivait, le jeune homme reçut un ordre de mission par le chef de Clan de la famille Nara. La répartition des équipes avait été faite, et le membre des forces spéciales avait été désigné pour s'occuper non pas de trois, mais d'une seule et unique élève. Pourquoi ? Tout simplement car sa fonction ne lui permettait pas de s'occuper d'une équipe au complet. De plus, la jeune fille qu'il allait entrainé, une dénommée Kykyô Korone, était un grand espoir parmi les Genins nouvellement formés. Le parchemin que lui avait remis Shikaku comportait l'heure et le lieu du rendez-vous avec sa nouvelle recrue. Il n'avait qu'un peu moins d'une heure avant de devoir se rendre sur l'un des terrains d'entrainement.

Quittant son poste, il se rendit chez lui en quatrième vitesse pour se restaurer et prendre une douche. Ensuite, il s'équipa pour la tâche qui l'attendait. Le Konohajin rangea la tenue de l'ANBU qu'il portait jusque là, pour se vêtir totalement différemment. Il enfila un ensemble noir, puis une partie d'armure au couleur du sang. Ses hanches, son torse et son bras gauche étaient donc recouvert d'une résistante couche de métal. Il s'empara ensuite d'un Katana et d'un Wakizashi qu'il plaça sur le côté gauche de son bassin. Quant à son masque ; seul point permettant de le reconnaitre comme Kami no Shuraba, son surnom lorsqu'il travaille pour les forces spéciales ; il le rangea dans une des sacoches au bas de son dos. Néanmoins, elles n'étaient pas visible, une longue veste rougeâtre arborant le symbole des Amano les cachant.


Représentation du masque:
 

C'est donc ainsi qu'il partit de son domicile, pour se rendre au champ d'entrainement situé dans une clairière à l'extérieur du village. Il marchait donc dans les rues de Konoha, ne se souciant pas des passants qui le fixaient à cause des couleurs vives de sa tenue. Malgré l'heure matinale, nombreux étaient les marchands vantant déjà leurs produits. S'estimant en avance, le ninja originaire d'Iwa no kuni s'arrêta à plusieurs stands, fouinant sans avoir d'idée précise sur ce qu'il recherchait. Lorsqu'il estima enfin qu'il était temps de poursuivre son chemin, il pressa le pas, grimpant sur les toits pour ne pas être déranger par les autres passants. Il ne lui fallut ainsi qu'une dizaine de minutes pour arriver à destination.

Mettre la main sur sa nouvelle élève ne fut pas très compliqué. La petite brune se tenait debout, au centre de la zone de combat. Plusieurs piliers pour les tirs aux armes de jets se trouvant à sa gauche. Masataka arrivait par-derrière, et avait donc le choix. Soit il surprenait son apprentie pour un effet de style, soit il se dévoilait volontairement pour tenter de commencer à gagner sa confiance. Il décida que la deuxième solution était la meilleure, devant sans doute la garder sous son aile durant plusieurs années. Il la contourna donc, de manière à ce qu'elle le voit arriver de suffisamment loin. Une fois à portée de voix, il prit aussitôt la parole :

-Kykyô Korone ? Il marqua une pause, de manière à lui laisser le temps de répondre. -Je suis Masataka Amano, ton nouveau sensei.

Le Maitre Bakuton laissa apparaitre sur son visage un sourire amicale. Il fit signe à la gamine de le suivre, pour rejoindre un volumineux rocher quelques mètres plus loin, sur lequel il s'assit. Il désigna alors un autre roc, plus petit, pour que Kykyo s'assoit à son tour face à son mentor.

-Comme tu le vois, tu n'auras, pour le moment du moins, pas d'équipier. Je ne m'occuperai que de toi. Ton potentiel a été remarqué, on m'a donc demandé de me charger personnellement de t'enseigner ce que je sais. Mais commençons simplement, veux-tu bien ? Parles moi de toi, de ton nindo, de tes hobbies, puis j'en ferai de même.

Ces mots furent prononcés tandis qu'il retirait ses épées de sa ceinture, les déposant à ses pieds. Il regarda alors la tête brulée, et écouta attentivement ses réponses. Mais alors qu'il s’apprêtait à lui parler de lui, afin de créer ce fameux climat de confiance entre un professeur et son élève, un homme masqué portant une longue cape fit son apparition près de lui. Tournant légèrement la tête, il écouta ce que lui voulait l'inconnu.

« Amano Masataka ? Nous vous demandons d'arrêter immédiatement votre entraînement, vous avez été demandé par le Conseil du village pour une mission de la plus haute importance. »

Le Shinobi, qui s'attendait à voir disparaitre le messager, fut surpris de constater qu'il ne bougeait pas. Et sa surprise fut encore plus grande lorsqu'il vit plusieurs personnes sortirent du bois. L'une d'elle, un vieil homme, s'avança tandis que les autres marchaient en retrait. Cet homme, Masataka ne risquait pas d'oublier son identité.. Danzo.. Le responsable de ses malheurs.. Il se tenait donc sur ses gardes, se demandant s'il était venu ici pour lui réserver le même sort qu'au reste de sa famille. Mais si tel était le cas, pourquoi maintenant ? Pourquoi avoir attendu qu'il obtienne une puissance et une situation enviable ? C'est alors que leurs regards se croisèrent. Et toute la volonté de l'Amano lui fut grandement utile pour ne pas réduire le vieillard face à lui à l'état de carpaccio.

« Amano Masataka, cela fait longtemps que nous nous sommes plus vu. Je pense que tu te souviens de moi...Shimura Danzô, chef de la Racine et membre du Conseil de Konoha. A ce que j'ai appris tu es devenu un utilisateur plutôt talentueux du Bakuton...comme le reste de ton clan. Je suis ravi que tu prennes autant à cœur ton obligation d'entraînement...endurcir les jeunes recrues est important. »

Le garde du Hokage se leva de son trône de pierre, saisissant ses armes au passage. Il se posta alors devant son élève, tendant le bras pour la forcer à se placer bien derrière lui. De cette manière, il pourrait la défendre en cas de situation à risque, tout en prétendant qu'il agissait ainsi pour ne pas qu'une Genin interfère dans une conversation entre deux Shinobis de cette envergure.


Représentation de la scène.:
 

-Je me souviens de vous, Danzo-dono. Et pour tout vous dire, je commence tout juste mon rôle d'enseignant, vous m'avez coupé en pleine présentation. Il zieuta en direction du messager, toujours à sa droite.-Mais que se passe t-il de si grave, pour que vous vous déplaciez jusqu'à moi ?





_________________

« Je suis prêt à rencontrer mon Créateur. Quant à savoir s'il est préparé à l'épreuve de me voir, c'est une autre histoire. »


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kykyô Korone
Genin de Konoha/Tête Brûlée
avatar


Nombre de messages : 55
Sexe : Féminin

Shinobi's Identity
Experience:
15/100  (15/100)
Prime:

MessageSujet: Re: Tortueuse est la Racine ( Masetaka et Kykyo)   Mar 25 Déc - 17:31

    Comment décrire ce sentiment ? Je ne sais pas trop franchement, Iruka-sensei se tenait devant moi et venait de me dire quoi ? Que j'avais enfin un Sensei. C'était génial, mais pour tout dire je n'avais aucune idée de qui allait s'occuper de moi. Juste une heure, un lieu et une date. Un rendez-vous demain, histoire de faire connaissance sans doute. Bref. Iruka-sensei semblait très content de lui, ma grande-soeur semblait heureuse aussi, mais moi, j'étais moins excitée qu'avant. Personnellement j'avais plutôt envie de savoir pourquoi autant de cachotterie et aussi pourquoi je devrais me lever super super tôt !

    Une fois le jour J arrivé, ma charmante sœur décida de prendre les choses en main. En effet, dans « prendre les choses en main », j'entends me lever aux aurores, m'enlever ma couette et aller jusqu'à mouiller mon visage pour le réveil ! Franchement pas le meilleur réveil de ma vie, mais j'avoue que même si connaître mon Sensei pouvait être super sympa, l'appel du lit l'était tout autant.
    Je pris mon petit déjeuné, je m'habillais aussi tout en ronchonnant, car j'avais envie...
    M'enfin bref, j'étais toute vêtue de noir, mon petit pendentif restant la seule dose de couleur que j'avais. Celui-ci étant rouge irait très bien avec mes vêtements et aussi avec la couleurs de mes cheveux si je venais à utiliser mes flammes.

    Bref. J'étais parée, je pris mon katana qui constituait l'une des rares armes dont j'étais munie. Mais bon ça ferait bien l'affaire.
    Me faisant presque pousser vers la porte pour rejoindre l'un des camps d’entraînement, je soupirais, une magnifique journée s'annonçait et pourtant je me demandais si tout cela n'était pas juste un complot pour m'embêter.
    Je marchais tranquillement, j'étais très très en avance, mais au moins comme me l'avais dit ma sœur avant de me mettre à la porte « tu ne seras pas en retard ». Autant y aller hier, au moins là, j'aurai été à l'heure ! Mais mince quoi ?! Qu'est-ce qu'on devait dire ou faire ? C'est punaise de stressant tout ça !

    J'étais enfin arrivée et j'attendais l'heureux élu et les autres. Normalement nous étions regroupés en équipes de trois alors pourquoi j'étais toute seule ? Ah oui, j'étais en avance...
    Pourtant plusieurs minutes plus tard, toujours personne à part le monsieur là-bas en rouge et noir. Il se dirigeait vers moi, moi toute seule puisque personne n'était encore là.
    Je me demandais vraiment si c'était une blague ou non, mais sinon, j'avoue quelque chose, si c'était mon sensei, il avait vraiment la classe et de bons goûts niveau couleurs.


    -Kykyô Korone ?

    -Oui Monsieur !

    J'étais tendue, en plus on m'avait expressément demandé d'être gentille, polie et souriante. Plus le dernier point, j'avais un peu de mal, surtout que je ne le connaissais pas ce monsieur masqué ! Mais franchement c'est quoi le délire ?
    On me faisait une blague n'est-ce pas ? Le monsieur avait bon goût niveau couleur et habits mais pour le reste, j'avais du mal. Est-ce qu'il est simplement original ou est-il un « spécial » ?


    -Je suis Masataka Amano, ton nouveau sensei.

    -Ravie de faire votre connaissance, sensei.

    Vrai ou pas ? Aucune idée pour le moment. Mais bon, il s'assit et me proposa de m’asseoir avec lui. Il était une énigme et cette rencontre en était une aussi alors pour une fois je ne dis rien, étonnant, mais bon, on verrait bien ce qu'il aurait à me dire...

    -Comme tu le vois, tu n'auras, pour le moment du moins, pas d'équipier. Je ne m'occuperai que de toi. Ton potentiel a été remarqué, on m'a donc demandé de me charger personnellement de t'enseigner ce que je sais. Mais commençons simplement, veux-tu bien ? Parles moi de toi, de ton nindo, de tes hobbies, puis j'en ferai de même. 

    Pas d'équipiers ! Mais mais ! Pas de copains, copines à se faire ?! Déception ! Mais bon, ça pouvait être aussi sympa d'être avec Masataka-sensei. Je réfléchis quelques instants pour lui répondre.

    -Pour le plus facile...Hmmm...j'aime m’entraîner, je n'aime pas l'ennui et donc je fais tout ce que je peux pour éviter ça. C'est un peu mon hobbi, ne pas rester en place !
    Sinon pour mon nindô, ce serait de vivre la vie à fond et sans regret. Et vous ?


    Pas le temps de répondre que d'affreux jojo nous interrompîmes. Les malpolis ! En plus à première vue ils étaient des gens super importants. Donc je pouvais supposer que mon Sensei était un « spécial ».

    « Amano Masataka ? Nous vous demandons d'arrêter immédiatement votre entraînement, vous avez été demandé par le Conseil du village pour une mission de la plus haute importance. »

    Sympa les hauts gradés. Entraînement terminé par forfait et un forfait même pas de l'un de nous ! Ça craint trop. J'avais bien envie de répondre, mais je crois qu'à certains moments il vaut mieux se taire. Etrange journée.

    « Amano Masataka, cela fait longtemps que nous nous sommes plus vu. Je pense que tu te souviens de moi...Shimura Danzô, chef de la Racine et membre du Conseil de Konoha. A ce que j'ai appris tu es devenu un utilisateur plutôt talentueux du Bakuton...comme le reste de ton clan. Je suis ravi que tu prennes autant à cœur ton obligation d'entraînement...endurcir les jeunes recrues est important. »

    Moi j'aime pas ce monsieur, il me fait juste froid dans le dos. Chose rare. Moi je préfère avoir chaud !
    En tout cas, mon nouveau sensei semblait pas super heureux de la venue du Chef de la Racine. Il s'était levé, moi aussi d'ailleurs et m'avais placé juste derrière lui, comme pour me protéger. Je commençais à me demander si je n'allais pas apprécier cet Amano. Il avait l'air gentil et terrifiant.


    -Je me souviens de vous, Danzo-dono. Et pour tout vous dire, je commence tout juste mon rôle d'enseignant, vous m'avez coupé en pleine présentation. Mais que se passe t-il de si grave, pour que vous vous déplaciez jusqu'à moi ? 

    -...peut-être un cookie coincé dans sa gorge..., murmurais-je...

    Tête brûlée un jour, tête brûlée toujours. Moi aussi j'avais bien envie de savoir pourquoi on avait interrompu ce moment particulier ! Sinon... On peut toujours faire comme s'ils n'étaient pas là, non ?


    -...je parie que c'est dans ces moments là qu'on est coincés par la hiérarchie...

    J'étais certaine que seul mon Sensei avait compris mes paroles, je les avait prononcées si doucement. C'était ma petite remarque pour l'acceptation de mon nouveau monsieur !
    J'attendais de voir ce qu'ils allaient faire tous, et franchement c'était pas cool toute cette tension ! Ils se connaissaient et c'était pas parce qu'ils étaient amis, ça j'en étais certaine.

_________________
Time goes on...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shimura Danzô
Chef de la Racine/Membre du Conseil de Konoha/ « Le Renard »
avatar


Nombre de messages : 10

Shinobi's Identity
Experience:
0/0  (0/0)
Prime:

MessageSujet: Re: Tortueuse est la Racine ( Masetaka et Kykyo)   Jeu 27 Déc - 21:11

Danzô faisait face à l'ANBU. Il était vrai qu'il avait grandi, il était devenu fort et avait pris de l'assurance. Paradoxalement, si Danzô s'était tassé et avait pris de l'âge, il n'était pas pour autant devenu sénile, bien au contraire, son grand âge s'était transformé en sagesse. La sagesse était essentielle aux chefs militaires, elle permettait notamment dans ces situations là d'avoir une certaine assurance et de garder un secret. Les secrets sur le clan Amano, Danzô en gardait plusieurs, notamment sur la fin du clan. Tant de massacres, ils avaient enfin porté leurs fruits, Masataka était rentré dans les rangs et était tout à fait prompt à protéger le village. La mission qui allait lui être confiée allait être de la plus haute importance et permettrait également de tester sa fidélité. Les ninjas de confiance étaient très rares en ces temps sombres de Paix langoureuse. Il était temps de voir jusqu'où Masataka pourrait aller pour servir le village et le protéger des envahisseurs et des ninjas étrangers...un combat quotidien que menait la Racine dans l'ombre. L'Hokage avait beau se gargariser et se pavaner, cela ne changeait rien à la réalité ni à l'importance de l'ANBU clandestine au sein de ce village. Le temps était toujours aussi radieux et Danzô sentait une légère brise balayer son visage, des plaisirs simples, voilà ce à quoi il aspirait, son unique bonheur s'était confondu dans celui du village...plus aucune aspiration personnelle...il ne tremblait plus lorsque le sabre devait s'abattre...cela même s'il devait s'abattre sur un frère ou un ami. C'était cela un vrai ninja, un vrai ninja comme devrait être devenu Masataka.

Danzô laissa quelques instants de battement, laissant Masataka et la jeune Genin réagir. Masataka resta formel, comme le voulait sa formation et s'exprima avec un charisme certain...Danzô n'en attendait pas moins d'un ninja de son envergure, après tout, l'apparence allait souvent avec l'attitude. Le vieux conseiller demeurait perché sur sa canne, s'appuyant fermement comme le ferait n'importe quel vieillard de son âge. Le conseil de Konoha était sien, Danzô le savait, c'était grâce à l'appui indéfectible du Conseil qu'il réussissait encore à avoir autant d'influence dans le village. L'homme au visage à demi masqué ne souriait pas, il se contentait de fixer intensément Masataka...si ce dernier avait encore des doutes quant à Konoha, le vieil homme finirait par le savoir. Les armes d'un ninja n'étaient pas que ses jutsus, la politique, l'instinct et l'intelligence étaient des armes encore plus redoutables. Masataka était totalement à la merci de Danzô sans le savoir...le Sharingan de Shisui suffisait à annihiler sa volonté. Le vieux conseiller répondit alors à l'ANBU.


« Une affaire urgente me pousse vers le Pays de la Terre. Cette affaire ne saurait attendre et il se trouve que toutes mes meilleures escortes sont occupées pour les prochains jours. Escorter l'Hokage est une partie de ton devoir, étant membre du Conseil de Konoha, ma protection sera ta mission. »


Comme toujours, Danzô gardait secret les modalités de ces affaires. Là encore, laisser une inconnue sur les véritables enjeux de la mission était calculé par le vieil homme...un ninja devait être capable de s'acquitter de sa mission sans poser de question. Telle était la longue et difficile voie du shinobi. Si Danzô voulait cerner le jeune Amano, il devait d'abord le voir dans des situations extrêmes et/ou des plus basiques pour se faire une idée de son évolution. Etait-il totalement loyal au village ? Au contraire cultivait-il la rancoeur comme le jeune Uchiha Sasuke ? Deux voies, deux philosophies...deux façons de voir les choses. Le vieux conseiller voulait savoir si Masetaka Amano était digne d'être considéré comme un allié. La jeune Genin murmura quelques paroles que Danzô n'entendit pas. Comme pour montrer qu'il avait l'ascendant, le chef de la Racine se pencha face à Kykyo et s'adressa à elle d'une voix qui se voulait douce.


« Je comprends cependant que le fait que votre entraînement soit interrompu te chagrine, jeune ninja. C'est pour cela que je te propose de nous accompagner. Quel meilleur entraînement que le terrain et ses rudesses. Je suis sûr que ton maître en conviendra. »


La situation avait évolué en peu de temps, Masetaka allait se retrouver embarqué dans une mission d'escorte dont il ne connaissait pas le motif accompagné d'une Genin inexpérimentée.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masataka Amano
Garde du Hokage
avatar


Nombre de messages : 71
Sexe : Masculin

Shinobi's Identity
Experience:
33/100  (33/100)
Prime:

MessageSujet: Re: Tortueuse est la Racine ( Masetaka et Kykyo)   Ven 28 Déc - 14:33





-...peut-être un cookie coincé dans sa gorge...

La jeune Kunoichi n'avait donc pas pu s'empêcher de faire une remarque. Une vraie tête brûlée celle là. Heureusement, le chef de la partie clandestine de l'ANBU n'avait apparemment pas entendu, sinon, la situation aurait sans doute dégénéré. Une Genin se moquant d'un dirigeant, c'était sans doute du jamais vu. Danzo répondit alors à la question que lui avait précédemment pausé le garde du Hokage.

« Une affaire urgente me pousse vers le Pays de la Terre. Cette affaire ne saurait attendre et il se trouve que toutes mes meilleures escortes sont occupées pour les prochains jours. Escorter l'Hokage est une partie de ton devoir, étant membre du Conseil de Konoha, ma protection sera ta mission. »

-...je parie que c'est dans ces moments là qu'on est coincés par la hiérarchie...

Une nouvelle fois, la gamine n'avait pas réussi à contenir ses propos. Mais pour la seconde fois, elle avait murmuré, et seul Masataka l'avait entendu. Néanmoins, ce qui perturbait le jeune homme n'était pas son élève, mais bel et bien cette étrange mission. Quelle raison pouvait pousser un membre du Conseil de Konoha, qui plus est celui dirigeant une partie des forces spéciales, à parcourir une si longue distance pour se rendre jusqu'à Tsuchi no kuni ? Cela concernait-il la guerre à venir entre Suna et Kumo ? Il décida de ne questionner son supérieur hiérarchique.

« Je comprends cependant que le fait que votre entraînement soit interrompu te chagrine, jeune ninja. C'est pour cela que je te propose de nous accompagner. Quel meilleur entraînement que le terrain et ses rudesses. Je suis sûr que ton maître en conviendra. »

Que l'entrainement ait été annulé chagrinait surtout l'Amano. L'idée de devoir partir en mission alors qu'il s'attendait à une journée tranquille le dérangeait, mais le pire dans l'histoire, c'est qu'il allait devoir escorter l'homme qu'il détestait le plus. Il ne pouvait malheureusement pas se permettre de le montrer, pour ne pas que le vieillard se doute de quoi que ce soit. De plus, il ne devait pas mettre en danger son apprentie en s'opposant aux yeux de tous à Danzo, surtout dans une situation pareille. Aussi approuva t-il la proposition de son interlocuteur.

-Je n'ai jamais eu de formation théorique, j'ai été formé sur le terrain. Je pense qu'il s'agit donc d'une bonne idée.

Il porta alors sa main à sa ceinture, et fouilla dans ses sacoches pour en sortir son masque, qu'il mit immédiatement sur son visage. Entre le dessin représentant un crâne (voir le spoiler du poste précédent), et son armure rougeoyante, le Shinobi avait un air menaçant, tout en étant étrangement attirant. Se tournant vers Kykyô, il posa ses mains sur ses épaules.

-Kykyô, je sais que tout ça doit te paraitre étrange. Mais durant toute la durée de la mission, je te demanderai de ne pas m'appeler autrement que par Sensei. Je suppose que tu sais que l'anonymat est primordial dans notre métier.

Gardant une main sur sa protégée, il refit face à la momie ambulante.

-Vos hommes viennent également ?




_________________

« Je suis prêt à rencontrer mon Créateur. Quant à savoir s'il est préparé à l'épreuve de me voir, c'est une autre histoire. »


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kykyô Korone
Genin de Konoha/Tête Brûlée
avatar


Nombre de messages : 55
Sexe : Féminin

Shinobi's Identity
Experience:
15/100  (15/100)
Prime:

MessageSujet: Re: Tortueuse est la Racine ( Masetaka et Kykyo)   Ven 28 Déc - 17:40

    Etrange situation que voilà. Mais bon telle était la vie et parfois la était franchement pas sympathique ! Bref. J'étais témoin d'une scène de théâtre, oui, un monsieur noble se mettant en position de supériorité contre un gentil monsieur qui, je l'espérais était un valet, un arlequin, sinon qu'est-ce qu'on allait s'ennuyer ! A mourir même ! Et ça, c'était hors de question !
    Il faisait beau, la journée avait plutôt bien commencé, alors je ne voyais pas pourquoi, à cause de « ça » et je ne parle pas de la mission... Donc, je ne vois pas pourquoi à cause de ce monsieur, cette journée tournerait mal.
    Le fameux haut dirigeant décida alors de se pencher vers moi, me disant des mots assez surprenant et aussi, il y avait quelque chose que j'aimais franchement pas, l'idée qu'il soit si près, me... me m'embêtais, me faisant encore froid dans le dos. C'est le genre de chose qui devrait être interdit ! Non mais ! Faire froid aux gens, quelle impolitesse !

    Je regardais mon professeur, me demandant si j'allais réellement les accompagner lui et Danzô-dono, ce qui serait une grosse première pour moi. D'un côté c'était super, et d'un autre j'avais vraiment, mais alors vraiment pas envie d'être près du monsieur.
    Monsieur trop bizarre, trop froid, le regard... pas gentil, non, franchement c'est pas l'idée que je me fais d'un gentil monsieur !
    Mon Sensei semblait d'avis que la pratique était « mieux » ou en tout cas que cela semblait une bonne idée de m'emmener. Contente ou pas ? Un peu, dans la mesure où finalement j'allais pouvoir peut-être mieux connaître la personne qui allait m'entraîner...
    Il se retourna vers moi passant ses mains sur mes épaules ! Trop facile pour un monsieur mesurant au moins une tête et demie de plus que moi ! Pfff...


    -Kykyô, je sais que tout ça doit te paraitre étrange. Mais durant toute la durée de la mission, je te demanderai de ne pas m'appeler autrement que par Sensei. Je suppose que tu sais que l'anonymat est primordial dans notre métier.

    J'hochais la tête, j'avais parfaitement reçu le message. Un sensei anonyme... Normal que je le trouve étrange lui aussi, il était assez mystérieux quand même.

    -Vos hommes viennent également ? 

    Ça c'était une bonne question, et puis il y en avait une autre qui me brûlait les lèvres. Il semblait assez bien protégé de ses hommes alors pourquoi venir voir mon professeur ? C'était étrange. Est-ce qu'il lui disait tout ? Pas sûr. Méchant monsieur prudent ? Sans aucun doute.

    Je commençais à m'impatienter, bah oui quoi j'étais debout à ne rien faire depuis quoi, cinq à six minutes, un enfer, une horreur, une abomination ! Faites quelque chose n'importe quoi, mais bougez ! J'étais sans doute la seule qui bouillais intérieurement, mais j'essayais de faire de mon mieux pour ne pas éclater devant un haut dirigeant et ses gens, éviter aussi d'attirer des ennuis à mon tout nouveau sensei aussi.

    Bref. Du fait de cette concentration accrue, doucement mes cheveux changeaient de couleur, virant au rouge, en partant du bas pour finir jusqu'en haut. En fait pour le moment cela ne faisait que des mèches en bas d'environ dix centimètres de haut. En rouge et noir, ouais super, mais bon, si je venais à avoir entièrement les cheveux rouges, je crois que je serai obligée de dire quelque chose rien que pour changer cette atmosphère trop, trop pesante !


_________________
Time goes on...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tortueuse est la Racine ( Masetaka et Kykyo)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Tortueuse est la Racine ( Masetaka et Kykyo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto no Agari ::  :: ~ Pays du feu - Konoha ~ :: Konoha no kuni :: Portes du village-